Justice – Justification

Par : pasteur Marc Pernot

Le mot de justice fait un peu peur, il fait penser à un tribunal, avec des accusations, des juges, des policiers, et la prison qui n’est pas bien loin. Effectivement, nous ne sommes pas parfaits, nous ne nous sentons évidemment jamais à la hauteur de l’idéal que nous aimons dans l’Évangile, nous avons donc des choses à nous reprocher et c’est bon d’en avoir conscience (pour avancer).

Nous avons longtemps eu peur du jugement de Dieu (voir ci-dessus). Mais le message de Jésus-Christ s’appelle l’Évangile (littéralement,  » La Bonne Nouvelle « ) et non pas la Terrible-Menace ou le Dernier-Avertissement. Et ce nom de Bonne Nouvelle est précisément en rapport avec la notion nouvelle proposée par Jésus sur la justice de Dieu.

La justice de Dieu :

  • Ce n’est pas une justice qui nous condamne pour nos fautes,
  • Mais c’est une justice qui nous justifie, qui nous rend justes, qui nous purifie, qui nous rend meilleurs.

La justice de Dieu se traduit par notre  » justification  » et non par notre condamnation. Parce que Dieu nous aime en tant que personne, mais qu’il n’aime pas l’injustice, il nous aide à la faire reculer en nous. C’est donc avec soulagement que nous accueillons cette action de Dieu pour nous sauver.

Paul résumera cette bonne nouvelle ainsi :  » c’est par grâce que nous sommes sauvés, par le moyen de la foi « 1 .

Voir aussi les articles Jugement et Grâce.

1 Éphésiens 2 :8

 

Marc Pernot

Suite :

Vous pouvez participer au débat en faisant part de vos remarques et questions.

Quelques courtes définitions de mots essentiels de la théologie

Quelques questions de théologie posées par des visiteurs et une réponse proposée

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *