Dans Tite 2:13, est-il question du grand Dieu et/ou Sauveur Jésus Christ = une personne ? ou deux ?

Par : pasteur Marc Pernot

Une statue du Christ bénissant - Image par falco de Pixabay

Il est tout bien doré de partout. Pauvre Jésus, qu’est-ce qu’on lui met sur le dos.

Question d’un visiteur :

Bonjour Marc,

Quelle est la meilleure traduction de Tite 2:13 ?

La grâce de Dieu… nous enseigne… en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ.

Dans ce verset, est-il question du grand Dieu et Sauveur Jésus Christ (= une seule personne) ou du grand Dieu et du Sauveur Jésus Christ (= deux personnes) ?

Merci d’avance pour la réponse !

Bien fraternellement,

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Vous avez parfaitement raison, il y a une ambiguïté dans ce texte les deux peuvent se comprendre tout autant dans le grec.

Quand il y a une ambiguïté dans ces textes rédigés avec soin du détail, c’est à mon avis intentionnel, associant les deux sens.

Dans notre église, nous pourrions avoir la même profondeur et la même ouverture, laissant chacun libre de sa foi en Christ, et de son opinion sur le Christ vrai Dieu et vrai homme comme certains expriment leur foi, ou bien Christ étant fils de Dieu de la même nature que nous tous.
Belle journée
.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Réponse du visiteur :

Je vous remercie pour cette réponse qui laisse l’étudiant de la Bible libre de faire son propre choix.

Comme il est écrit en 1 Corinthiens 13 : 12, nous n’avons actuellement qu’une connaissance partielle, imparfaite, incomplète (…) de Dieu.  Et, comme l’indique le verset suivant, le verset 13, ainsi que le verset 8, l’amour demeure pour toujours. Et, en Colossiens 3 : 14 il est précisé que l’amour est le lien de la perfection.

Personnellement, je ne suis pas « trinitaire ». Mais j’aime utiliser la formule suivante :

Que Dieu, notre Père Céleste, vous bénisse abondamment, par Jésus Christ notre Sauveur, avec l’assistance de l’Esprit Saint de Dieu !

Bien fraternellement en Christ,

Au plaisir de vous lire,

 

Réponse d’un pasteur :

Bravo pour votre réflexion.
Et bravo pour cette formule qui est effectivement très biblique, bien plus qu’une formule trinitaire qui ajouterait plus ou moins que le Père, Jésus et l’Esprit forment une seule et même personne. Il me semble effectivement une belle et bonne formule de les associer car ils forment ensemble les bases de ce qui nous apporte le salut.

J’utilise personnellement presque toujours la bénédiction de Nombres 6, que je trouve sublime, et que je traduis ainsi :

L’Éternel te bénit et t’accompagne sur ta route.
L’Éternel fait resplendir sur toi sa lumière et t’accorde sa grâce.
L’Éternel lève son visage vers toi et te donne la paix !

Je vous propose cette petite réflexion personnelle complémentaire :

  • Il me semble pas mal de mettre « Dieu vous bénit » ou « nous bénit », ou « te bénit » (comme une attestation), de préférence à « Que Dieu vous bénisse » comme si c’est notre intercession qui allait convaincre Dieu de bénir, et peut-être nos petits bras levés.
  • Dans le même genre d’idée, j’évite l’invocation, genre « Ô Dieu sois au milieu de nous » (comme si Dieu était un chien que l’on siffle pour le faire venir). Je transforme ces invocations en quelque chose du genre « Ô Dieu qui est au milieu de nous, comme ton fils nous l’a manifesté et promis »
  • Et les intercession « Ô Dieu, nous te prions pour les pauvres et les victimes de la guerre » (au cas où tu n’aurais pas fait attention), par « Ô Dieu, grâce à toi,et à ton amour qui n’oublie aucun de tes enfants, afin de nous unir en un même corps, nous pensons maintenant aux pauvres et aux victimes, nous voici »
Dieu vous bénit et vous accompagne

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Perle dit :

    Bonjour j’ai une question : si Jésus est Dieu pourquoi 1 corinthiens 8:6 dit qu’il y a un seul Dieu le pere ? Merci

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      Bravo pour votre intelligence et vos recherches.
      A l’époque de l’apôtre Paul, la doctrine de la trinité n’avait pas été inventée, il faudra encore attendre 150 ans avant même que le mot soit forgé par le théologien Tertullien.
      Certains chrétiens aimeraient que tout le monde pensent la même chose et cherchent à rendre obligatoire pour tous la doctrine de la trinité. On a le droit d’aimer cette façon de confesser sa foi, mais la rendre obligatoire n’est pas fidèle au Christ qui, lui, n’a pas donné ce genre d’obligations. Bien sûr.
      Dieu vous bénit et vous accompagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *