Page de l’auteur : Marc Pernot, pasteur de l’Eglise Protestante de Genève

Marc Pernot, pasteur, photo ©GodongMarc Pernot est actuellement pasteur de l’Eglise protestante de Genève,  à Cologny-Vandœuvres-Choulex

Voir sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Pernot

Marc Pernot était auparavant pasteur à l’Oratoire du Louvre à Paris (pendant 11 ans) venant de l’Eglise Protestante de Nancy (pendant 7 ans), et du Petit-Temple à Nîmes (pendant 6 ans).

Depuis le début de l’internet grand public, dans les années 1990, Marc Pernot est le webmaster de sites successifs de paroisse en ligne (les premières moutures de ce site https://jecherchedieu.ch), et webmaster des sites du professeur Olivier Abel, du professeur André Gounelle, de l’, association des Huguenots

Son premier métier était d’être chef de projet en informatique dans le laboratoire de recherche de l’Institut Géographique National (et de faire de la topographie de montagne, aussi par passion).

Il est marié à Park Soo-Hyun, pasteure (maîtrise de théologie pastorale, Chong-Shin, Séoul)

Contact

 ↪︎  par mail : marc.pernot@protestant.ch

 

Études

 

Collaborations :

Eglise Protestante de Genève – EPG

Eglise réformée évangélique du canton de Neuchâtel – EREN

Radio Télévision Suisse francophone – RTS et Célébrer.ch : émissions & cultes :

Protestinfo

Reformés – portail et site des protestants réformés de Suisse romande

Tribune de Genève – TDG

Léman Bleu TV

Le Temps

Le Matin Dimanche

Heidi News

Cath.ch

La Vie – hebdomadaire

La Croix

Réforme – hebdomadaire

France 2 TV – Présence protestante

BFM TV – RMC

Libération – quotidien

Le Parisien – quotidien

Dictionnaire politique d’internet et du numérique

Grand Théâtre de Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. Pascale dit :

    Cher Marc,
    Tout en étant un mini témoignage sur mon parcours ces lignes vous sont adressées.
    J’ai été élevée dans une famille où la question de Dieu était totalement absente. Trois rencontres ont été déterminantes dans mon itinéraire spirituel. La première, vers l’âge de 10 ans, était un prêtre catholique qui assurait le cours de religion à l’école et grâce à qui je me suis éveillée à la foi. La deuxième était une camarade de classe qui m’a offert une bible pendant mes années d’étude, ce qui a donné une nouvelle orientation à ma foi. Et, bien bien plus tard, vous êtes la troisième rencontre. Cela peut paraître bizarre d’utiliser ce terme mais sur ce site, au-delà des articles que je lis, c’est aussi une personne que j’ai rencontrée. Car il ne s’agit pas du blog d’un collectif où une certaine pluralité s’exprimerait mais bien celui d’une personne, avec ses opinions, ses choix, son vécu, ses goûts. Cette rencontre donc, est celle qui, dans une période de crise, m’a évité le néant total en me faisant découvrir une autre conception de la religion, avec une foi en recherche, sans prêt à penser, tenant compte de la complexité de la vie, une foi entièrement gratuite, motivée uniquement par l’amour, l’amour de Dieu, l’amour des autres, l’amour de la vie. Je pense avoir suffisamment de recul maintenant pour être sûre que cette rencontre restera essentielle dans ma vie et que ce qu’elle a engendré n’est pas une lubie passagère mais bien un véritable trésor. Je suis également persuadée que l’impact n’aurait de loin pas été le même avec un blog collectif, ni même avec une autre personne. Je vous ai déjà à plusieurs reprises remercié pour la richesse de vos articles mais ici c’est vraiment la personne que je veux remercier. Merci donc d’avoir rendu tout cela possible, merci pour votre dévouement, votre enthousiasme, votre engagement, votre sincérité, merci tout simplement d’être ce que vous êtes.

    • Marc Pernot dit :

      Chère Pascale
      C’est avec émotion que je découvre votre témoignage et reçois vos encouragements. Je voudrais les partager avec l’église de Genève qui me permet d’offrir ce service. Ainsi qu’à Soo-Hyun ma femme de faire les vidéos et de supporter que je sois si longtemps penché sur mon clavier pour cette paroisse en ligne. Donc, franchement, merci pour votre générosité d’avoir pris le temps et le cœur d’apporter ce message. Ça va droit au cœur.
      Dieu vous bénit et vous accompagne

      • Pascale dit :

        C’est vrai que votre femme a très certainement un rôle indéniable dans cette vaste tâche. Concrètement par l’aide qu’elle fournit, mais aussi pour ce que vous êtes, car dans cette merveilleuse alchimie que forme un couple, chacun est en partie façonné par ce qu’est l’autre. Donc un grand merci à elle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *