La situation du coronavirus, est ce que c’était écrit dans la bible que nous allions vivre ça ?

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Patricia dit :

    Personnellement, je crois que ce Covid19 est un avertissement. C’est le troisième cheval de l’Apocalypse qui apporte la peste. On a déjà eu que trop de guerres, bientôt ce sera la famine. Protégeons notre planet, nous n’en avons pas d’autre.
    Si Dieu est Amour, pourquoi permet il qu’il y ait des tremblement de terre, des inondations, des avalanches, glissements de terre et autre phénomènes naturels où tant de gens innocents meurent, qu’il soient Chrétiens ou pas?
    S’il nous a créés à son Image, pourquoi est qu’il y a tant de monstres (pédophiles, assassins, mafieux, trafiquants …) même s’Il nous laisse le libre choix de nos actes. Pourquoi les porteurs d’handicap qui n’ont eu aucune chance de choix (et leurs parents non plus).
    Heureusement qu’il y a tant de merveilles qu’Il a crées, mais les questions restent.

    • Marc Pernot dit :

      Non, le Covid-19 n’est pas envoyé par Dieu, il est la source ultime de la vie, travaillant sans cesse en faveur de la vie. Comme le dit Jésus, si Dieu envoyait la maladie et la mort, “son Royaume serait divisé contre lui-même et dévasté, ne pouvant subsister.” (Matthieu 12:25). Le Christ n’a jamais tué, ni rendu malade, ni envoyé la foudre sur personne, au contraire, il a touché et purifié le lépreux, soigné, guéri, pardonné, relevé, ressuscité. Et cela manifeste la façon d’être de Dieu lui-même.

      Seulement, il existe des prophètes de malheur, c’est un moyen bien connu pour faire pression sur les personnes en accentuant leurs peurs, puis en l’utilisant comme un levier pour mieux les capturer. Hélas.

      Cela ne date pas d’hier. Hergé a bien mis en scène cela dans les années 1940, il raconte qu’une météorite menace la planète et un homme poursuit Tintin avec des menaces et des appels à la repentance, prédication qu’il accompagne de lugubres coups de gong. « C’est le châtiment, faites pénitence, la fin de monde est arrivée ! » Du coup c’est presque en souriant que nous pouvons démasquer ces faux prophètes annonçant la fin du monde à cause d’une guerre, d’un virus, ou d’un événement politique en Israël, ou l’origine du dernier pape… Intérieurement, on peut se dire, « OK, Philippulus ! », et ne pas se laisser effrayer.

      Au moins, Philippulus m’a l’air de croire en sa prophétie et n’attend rien pour lui-même, il est simplement mû par sa folie. Il existe des Philippulus qui, eux, cherchent à faire peur dans un but politique, comme dans le complotisme et le populisme. Il existe des Philippulus qui cherchent à faire des adeptes pour grossir les rangs de leur église ou mieux dresser leurs fidèles. Trois fois hélas.

      deux cases de l'album "L'Étoile mystérieuse" de Hergé © Editions Moulinsart
      Extrait de “L’île mystérieuse”de Tintin par Hergé : Philippulus, le prophète menaçant de fin du monde.

      En ce qui concerne les catastrophes, se suis d’accord avec vous, Dieu est amour et je n’imagine pas une seconde que Dieu puisse vouloir tuer quelqu’un. Par conséquent: une guerre, une épidémie, un tsunami, une maladie mortelle… sont des catastrophes épouvantables, et il est impensable d’imaginer Dieu combiner ce genre d’horreurs, impensable d’imaginer que Dieu laisserait arriver ce genre de choses s’il avait pu les empêcher. C’est un élément majeur de la théologie, à mon avis : Dieu n’a pas seulement été créateur dans le passé, mais il est créateur dans le présent, non comme un magicien, mais comme source d’évolution, source de vie et de bien. Il y a la liberté de l’humain, est c’est vrai que c’est un grand risque que Dieu a pris de créer des créatures qui soient en même temps capable de liberté et de création. C’est pour le meilleur et pour le pire. Dieu n’a pas de laisse pour retenir un homme allant commettre un crime. Il appelle, il essaye de toucher au cœur et d’éclairer l’intelligence, il accompagne cette personne, en espérant la rendre meilleure. Il fait comme un Père, une Mère avec son enfant : il fait ce qu’il peut avec son amour et ses soins. Mais ce pouvoir est limité.

      Pour ce qui est de la nature, c’est vrai qu’il y a des catastrophes et cela ne date pas d’hier non plus. Il n’y a qu’à penser à l’époque des magnifiques dinosaures, anéantis par une terrible catastrophe causée par une météorite. Ce n’est pas la faute de l’humain, alors que le réchauffement actuel, si, en grande partie tout au moins. On peut donc penser qu’il reste quelque chose du chaos primordial dans la nature. C’est une source de souffrance et d’injustice. Les plus gentils comme les plus méchants sont écrabouillés de la même façon s’ils se trouvent au mauvais endroit. Cela montre que la création est inachevée, elle est en cours, Dieu y travaille. Il ne “laisse” donc pas faire les catastrophes, il y travaille. Et il nous embauche.

      Les épidémies se répandent d’autant mieux qu’il y a plus de contact avec d’autres personnes. Il est donc logique que les épidémies de covid-19, de sida, ou de peste (infiniment plus meurtrières que l’épidémie d’aujourd’hui) se répandent plus largement et plus vite aujourd’hui. A nous de faire plus attention, plus créatif, plus solidaires, plus responsables personnellement et collectivement. Que Dieu nous aide à l’être.

      Dieu vous bénit et vous accompagne

  2. Fred dit :

    Ce qui est intéressant, même des non-croyants pensent que c’est un message venant de là-haut pour avertir les humains. Pour moi c’est évident que Dieu est celui qui dirige, permet et ordonne toutes choses. Et parler d’un accident sanitaire me parait naïf.

    • Marc Pernot dit :

      Votre Dieu permet et ordonne une épidémie qui tue une gamine de 16 ans et 10.000 autres personnes par la même occasion ?
      C’est vous qui avez trouvé cela ou c’est ce que l’on enseigne dans votre église ?

      • Jer dit :

        (Matthieu 12:25). Le Christ n’a jamais tué, ni rendu malade, ni envoyé la foudre sur personne, au contraire, il a touché et purifié le lépreux, soigné, guéri, pardonné, relevé, ressuscité. Et cela manifeste la façon d’être de Dieu lui-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *