J’ai quand même le droit de voir Dieu autrement que comme un maître chanteur, punaise !

jeune femme détendue regardant vers le ciel - Photo by Radu Florin on Unsplash

Confiante

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour pasteur. L’Esprit Saint met en lumière nos péchés, Satan nous culpabilise, certains pensent que très peu iront au paradis, si on écoute pas la bible on risque de perdre notre âme, il est urgent car le retour du Christ, nous Sommes donc toute notre volonté est péché…. tout ça, c’est ce qui m’a fait détester la religion, et failli perdre ma foi en Dieu.

Mais moi, je crois en un Dieu d’amour, qui ne me juge qu’à travers l’amour donc au final qui ne me juge pas mais qui m’aide dans ma vie. J’ai envi de croire en Dieu que me laisse expérimenter, libre, vivre sans pour autant perdre mon âme à chaque seconde. C’est tellement dur car sans cesse des chrétiens extrémistes me renvoie à la perte de mon salut et au final, je deviens super angoissé pendant des semaines. J’ai quand même le droit de voir Dieu autrement qu’un maître chanteur punaise ! Certains disent que l’on accède à la liberté du paradis, en conditionnent notre vie terrestre mais je trouve ça absurde ! Oui je veux faire le bien, oui je veux progresser, oui j’aime Dieu mais je veux être libre de penser, de faire…. vais je perdre mon âme ?

Pardons pour ce long texte, j’ai une profonde remise en question

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Excellent ! Vraiment excellent !
Je suis pleinement en phase avec ce que vous dites si bien, si intelligemment. Et avec votre foi rayonnante.
Jésus était comme cela, il nous encourage à réfléchir par nous-même avec ses paraboles, il libère chaque personne d’un sonore « tes péchés sont pardonnés », sans même qu’ils se soient repentis, annonçant ainsi l’amour inconditionnel de Dieu. Il ne les enchaîne pas dans une église ni dans une croyance imposée mais il libère la personne d’un « va en paix ». Et l’essentiel c’est la foi, nous dit-il, la foi c’est à dire la confiance : c’est une relation, c’est une recherche, une espérance, c’est y mettre son cœur, sa sincérité, comme vous. La foi c’est une confiance qui n’est possible que si l’on est face à quelqu’un qui ne menace pas, la foi c’est la réponse à l’amour inconditionnel de Dieu, même pour ses ennemis (nous dit Jésus). La foi ce n’est pas de croire un croyance imposée en je ne sais quel dogme, ou agir sous la peur d’un maître chanteur, ce ne serait pas de la confiance, ce ne serait pas par amour pour ce Dieu terrible que le « croyant » avancerait ainsi, mais il se soumettrait en tremblant. Et c’est alors à lui-même que l’on pense, quand on obéit sous la menace, c’est de l’égoïsme, ce n’est plus de la sincérité.
Ce n’est pas ce que veut Jésus, ce n’est pas ce que demande Jésus. Jamais il ne fait passer un examen de croyances à une personne. Et même, il félicite pour sa foi un centurion romain qui rend un culte à l’empereur de Rome comme un dieu. Donc, même si vous étiez dans des erreurs de théologie horrible en pensant librement ? Alors vous seriez comme la brebis perdue que Christ court prendre dans ses bras, certainement pas une personne que Dieu repousserait. Au contraire.
Pour Dieu, votre confiance en lui est une source de joie, et une chance pour vous apporter ses bienfaits dans votre âme, et cette confiance en l’amour de Dieu vous donne, j’en suis certain, de plus en plus une façon positive d’aimer autour de vous les personnes qui en ont besoin.
Vos « amis » intégristes peuvent toujours parler, leurs menaces est le reflet de leur âme, de leur cœur à eux, cela ne dit rien sur votre cœur à vous, que seul Dieu connaît (mieux encore que vous-même) et que, lui, Dieu, aime.
A mon avis, la meilleure solution pour vous est de ne pas discuter de foi avec ces intégristes, c’est inutile, et cela crée des tensions. S’ils se mettent à parler de foi, laissez dire ou partez. Ne répondez que par un « Dieu te bénit ».
Et de votre côté, vous ne perdez ni votre temps ni votre âme à vivre cette relation de confiance heureuse dans l’amour de Dieu. Au contraire. Votre cœur ouvert vers Dieu, votre intelligence en recherche, votre sincérité : tout cela est une chance pour que Dieu puisse vous apporter ses bénédictions et travailler ainsi à épanouir votre personnalité qu’il aime.
Il vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *