Dieu tue-t-il ?

Par : pasteur Marc Pernot

Un nouveau né endormi en gros plan - Photo by Carlo Navarro on Unsplash

Question d’un visiteur :

Bonjour pasteur,

Ma question sera courte cette fois, Dieu tue-t-il ?

Car un enseignant de l’église à donné un témoignage ou il a dit, que des gens ayant priés pour avoir un bebe on obtenue cette Grace, mais qu’après la naissance ils se sont détourné de Dieu et que pour les ramener a lui il a tué l’enfant, s’appuyant sur Joel 1:4

Cordialement

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Votre question est si clairement et droitement posée, si limpide et si essentielle que j’en suis touché.

Ma réponse est catégorique : non. Dieu ne tue pas.

Supposer qu’il puisse punir en faisant souffrir volontairement, et même en exécutant à mort, ou enfin en abandonnant à la mort son enfant est une horreur.

  1. C’est une horreur déjà au sens théologique. Dieu est amour, comme le révèle le Christ, il aime et fait du bien, il bénit même ses ennemis. C’est la base même, le fond du fond du cœur de l’Evangile.
  2. Si Dieu pouvait faire mourir un de ses enfants, comme le dit Jésus, son Royaume serait divisé contre lui-même or, « Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut subsister » (Marc 3:24).
  3. C’est une horreur au sens de la justice, car nous devons suivre les chemins de Dieu, cela voudrait dire que nous devons aussi torturer et exécuter nos enfants !!! Quelle épouvantable idée.

Il est vrai que l’on peut trouver quelques versets qui pourraient être lus comme si Dieu pouvait massacrer des étrangers, des coupables, ou même des innocents en punition du péché d’un membre du peuple. Ces versets peuvent être compris autrement, afin de suivre le message du Christ disant que Dieu est amour et fait du bien même à ses ennemis. En effet, chaque personne est à la fois juste et pécheresse, en proportion diverses. Ce que Dieu cherche à éliminer c’est l’homme méchant qui est en chacun, l’homme souffrant, afin de laisser s’épanouir l’enfant de Dieu qui est aussi en lui. C’est ainsi que se manifeste l’amour. En particulier l’amour de Dieu. Sa justice ne vient pas éliminer un de ses enfants trop coupable ou pas assez performant ! Sa justice travaille à rendre chacun de ses enfants plus juste, que son bon fond puisse se déployer. C’est ce que fait n’importe quel bon parent, bon professeur, bon médecin pour les personnes dont ils ont la responsabilité.

Cette théologie d’un Dieu qui pourrait tuer me semble donc une aberration. Donc bravo de ne pas entendre cela sans vous poser des questions. C’est salutaire.

J’espère au moins que cette théologie n’est pas utilisée dans cette église pour menacer les fidèles, et tenter de les motiver ainsi à bien suivre l’enseignement du pasteur !!! Ce serait de l’abus spirituel, de la torture mentale. Le risque de dégâts graves sur les personnes dans cette église est à craindre. Des dégâts psychologiques (détériorant l’estime que la personne a d’elle-même) et spirituels (détériorant la confiance en Dieu), mais aussi possiblement des débats sociaux (si cette pression impose aux fidèles de donner de l’argent ou du temps).

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

2 réponses

  1. Grégoire dit :

    J’ai une question courte, l’épreuve vient-elle de Dieu ? Dans notre vie nous avons tous eu des épreuves à passer, cela vient-il de Dieu ?

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      Non, l’épreuve ne vient pas de Dieu.
      D’abord parce que Dieu n’est jamais source de mal, ensuite ne n’est pas nécessaire : il nous connaît déjà mieux que nous nous connaissons nous-même.
      Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *