J’ai compris la différence entre Yavé et Eloim mais si j’étais Dieu, ne devrais-je pas être inquiet ? Pourquoi cela ne fonctionne pas si bien ?

Par : pasteur Marc Pernot

Immeuble frappé par un missile à Kiev en Ukraine - Photo by Julia Rekamie on https://unsplash.com/photos/zbY-PH6vAlw

Ne désespérons pas, à l’image de notre Dieu qui jamais ne désespère. (illustration : immeuble frappé par un missile à Kiev en Ukraine)

Question d’un visiteur :

M. le pasteur,

Un grand merci pour votre présentation de la genèse ( le déluge et sa relecture par Pierre ) d`hier soir. Comme d`habitude vous avez été clair, concis même pour moi qui suis en suis aux balbutiements en ce qui concerne les écritures.

Une question m`est venue à l`esprit mais je n`ai pas osé vous la poser hier soir. Il me semble avoir compris la différence entre Yavé et Eloim mais si « j`étais Dieu « ne devrais-je pas être inquiet ?
La venue du Christ il y a 2000 ans qui nous enseigne une voie possible, un cheminement pour grandir chaque jour, s`améliorer malgré notre part d`ombre, malgré tout, les guerres et les massacres n`ont pas cessé sur notre planète.
Bien sûr nous faisons un petit peu plus attention à l`écologie ce qui n`est pas rien me direz vous mais, si chaque personne a la possibilité de choisir entre une théologie qui va dans le sens de la destruction ou une théologie qui encourage chaque être humain a retrouver ce qu’ il y a de meilleur en lui pourquoi cela ne fonctionne pas si bien ?
Je comprends que le temps n`est pas le même pour Dieu infini et transcendant que pour nous avec nos quelques années à vivre mais quand même !
Quelques siècles ont passé, résultat des courses c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin.
Bien vos prédications que je regarde quotidiennement sur votre site m`encoourage et me donne la force et l`espoir, toutes me parlent à un niveau
qui m`est propre et je les lis avec joie.
Comment fait Dieu pour nous faire continuellement confiance, nous porter, allé chercher comme la brebis perdue encore, encore et encore…..
Cordialement

Réponse d’un pasteur :

Chère Madame

Grand merci pour vos encouragements, et aussi pour votre participation à cet atelier biblique de mardi dernier, et pour vos questions excellentes.

C’est vrai que quand la Bible parle de Dieu :

  • avec le mot « YWHW » (traduit par « l’Eternel » ou par « le SEIGNEUR » selon les éditions en français), cela évoque Dieu comme source d’être (verbe qui est la racine du mot YHWH), de pardon, d’accompagnement, de tendresse maternelle de Dieu pour son enfant que nous sommes.
  • avec le mot « élohim » (traduit par « Dieu » en français), cela évoque un Dieu de grandeur et de force, de justice, de création.

Il me semble intéressant que la même personne soit ainsi considérée sous ces façons d’êtres. Un Dieu à la fois maternant et qui nous est infiniment supérieur, un Dieu si proche qu’il se manifeste au fond de nous-même et un Dieu qui existe depuis toujours bien avant que cet univers fut, un Dieu qui est d’un tout autre ordre que nous. C’est cette tension que nous trouvons dans ce commandement le plus essentiel du Judaïsme « Ecoute, Israël, YWHWH est Dieu, YHWH est un. Tu aimeras YHWH élohim… » (Deutéronome 6:4-5, cité par Jésus comme essentiel aussi en Marc 12:29-30). Comme dans la prière de Jésus « Notre Père » dit la proximité et la fidélité de Dieu comme nous donnant la vie, et « qui est aux cieux » dit qu’il est dans une radicalement différente façon d’être que nous.

C’est important de tenir les deux, à mon avis :

  • spirituellement, Dieu est à la fois un ami que nous tutoyons dans la prière, un souffle qui nous est intérieur, et le créateur de l’univers.
  • du point de vue de notre façon de vivre dans la vie courante aussi, cela me semble important : être à la ffis bienveillant et doux (avec la vie, les autres et nous-même), mais sans naïveté, sans laisser triompher le mal. Faire preuve de compromis mais sans compromission.

Vous avez raison, il y a de quoi être inquiet pour Dieu d’avoir donné les clefs de la liberté et de la créativité à des créatures. C’est évidemment source de dangers et de dérapages, comme de merveilles. Avec nos enfants aussi, quand leurs parents leur donne une certaine autonomie en fonction de leur âge, c’est en tremblant et avec une certaine vigilance. Avec cette liberté que Dieu nous donne, liberté qui nous autorise et qui nous rend capable, Dieu donne par avance son pardon, car cela aussi est une clef de cette liberté, nous donnant courage, en confiance, d’inventer des chemins nouveaux, personnels.

C’est vrai que le message du Christ devrait avoir plus d’influence sur l’histoire. Il en a, bien des valeurs considérées aujourd’hui comme essentielles dans notre conscience sont des fruits de l’Evangile. C’est décevant, certes. Mais en même temps 2000 ans n’est qu’une poussière de temps dans l’histoire de l’humanité, mettons dans les 100’000 dernières années, sans compter les 3 milliards d’années de la vie sur terre. Chaque génération repart de zéro, du niveau de la cellule, et doit revivre en accéléré cette évolution, apprendre à penser, à aimer, à se contrôler. Devenir humain au sens où Dieu l’entend. C’est normal que le développement de l’humain patine un petit peu. Comme vous dites, la prise de conscience de l’humain dans notre planète est toute récente et c’est un grand progrès. Chacun de nous prend conscience de cela, mais nous peinons à faire évoluer nos propres habitudes de vie. Mais quand même, cette conscience progresse, et passe par nous. Passe par les jeunes d’aujourd’hui qui ont souvent une conscience plus aigüe sur la question. Je pense que là encore, il est juste de regarder notre histoire et notre humanité avec bienveillance et douceur, et en même temps faire preuve de révolte, d’énergie et d’engagement pour avancer et faire avancer le corps de l’humanité. C’est ce que je sens chez vous et cela me semble tout à fait juste et important.

Oui, la bienveillance de Dieu, et son ambition pour nous, est hors du commun. Cela aussi est quelque chose que nous savons être avec une personne que nous aimons véritablement, et en même temps Dieu est comme cela à une tout autre échelle. Tant mieux, car avec notre seul niveau, effectivement, cela risque d’être un petit peu juste pour y arriver. D’où l’importance de la dimension spirituelle dans le monde. Et en nous.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.