Prendre des médicaments serait un mauvais comportement ? on doit se tourner vers Dieu seul pour se guérir ?

montage photo avec des mains implorantes sortant de l'au vers le ciel - Image par ATDSPHOTO de Pixabay Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour, je voudrais savoir votre point de vue avec les médicaments et Dieu.
Est ce que pour vous les médicaments serait un mauvais comportement au niveau de Dieu et que l’on doit se tourner seulement vers Dieu pour se guérir.

Êtes vous d’accord que nous sommes spirituel et comme dit Jésus qu’en son nom rien nous fera du mal car il est un mauvais entendement mais l’entendement de Dieu, esprit ; vérité et vie ainsi on doit changer notre façon de penser avec les virus , médicaments , poison, etc. qui est un entendement mortel.

Merci de votre réponse , j’espère avoir bien expliquer.

Réponse d’un pasteur :

Cher Monsieur,

Voter question est parfaitement claire. Et très importante.

Hélas, des personne se sont laissées mourrir, ou abîmées par la maladie, ou ont souffert tout à fait injustement à cause de ce genre de croyances. Et je suis persuadé que Dieu était hyper désolé et triste de voir la belle foi de ces personnes aussi mal placées, laissant place à la maladie et à la mort, alors qu’elles auraient pu être soignées, être plus heureuses, plus en forme aussi pour faire de belles choses.

Quand on fait de la recherche contre le cancer, quand on prend un comprimé d’aspirine, quand on opère une appendicite, soigne une carie, brosse nos dents, quand nous donnons un repas à une personne affamée… nous ne luttons pas contre Dieu, au contraire. Ce n’est pas un manque de confiance en Dieu. Au contraire : nous travaillons avec Dieu, nous allons dans son sens.

Ce n’est pas vrai qu’avec Jésus dans le cœur, il ne nous arrivera pas de mal. En cette période d’épidémie, les églises qui n’ont pas pris les précautions utiles ont été la cause de bien des morts de bonnes personnes, et les pleurs, les drames de bien des familles. Hélas.
C’est aussi bien facile de dire à l’affamé qu’on va prier pour lui au nom de Jésus-Christ, car alors cela nous donne conscience sans avoir ni à sortir un sou ni à nous fatiguer à aller chercher du pain. Or, il est bien possible que Dieu espérait sur nous pour aller secourir cet affamé. Et que cet homme et sa famille vont mourir de faim à moins que dieu n’arrive à convaincre une autre personne d’aller porter secours.

Cela me fait penser à cette petite blague bien connue :

C’est un homme qui est sur le toit de sa maison au beau milieu d’une inondation.
Il a déjà de l’eau jusqu’aux genoux, un gendarme passe en Land Rover et lui dit:
– Montez !
– Merci, ne vous inquiétez pas pour moi, Dieu va me sauver, répond l’homme.
L’eau continue à monter, il a maintenant de l’eau jusqu’à la taille, un pompier passe en bateau et lui dit:
– Embarquez !
– Pas la peine, Dieu va me sauver, j’en suis certain, dit l’homme.
Alors qu’il a de l’eau jusqu’au cou, un hélicoptère passe et le secouriste lui crie par haut-parleur:
– Nous allons vous hélitreuiller !
– Non, j’ai confiance en Dieu, il va me sauver.
L’eau monte jusque par-dessus sa tête et le gars meurt noyé. Arrivé au ciel, il est passablement amère et en colère, et demande à Dieu des explications :
– Tu avais promis de me protéger (Psaume 91); et que nos demandes au nom de Jésus Christ serait exaucée, j’ai ardemment demandé qu’avec ta main droite triomphante tu me tires des eaux, et tu ne m’as laissé me noyer ?
Dieu répond, désespéré :
– J’ai trouvé des personnes qui sont venues à ton secours en 4×4, en bateau, en hélicoptère, ça ne te convenait pas ?

Donc, je pense que la prière nous aide :

  • Dans la détresse, à être soutenu, il nous éclaire souvent sur des solutions que nous n’imaginions même pas avant, il nous aide à saisir l’aide inattendue qu’il nous envoie, alors si nous sommes trop fixé sur ce que nous attendons de lui, on risque bien de passer à côté.
  • Et Dieu nous aide aussi à ouvrir les yeux sur la personne qui est dans la détresse, et là encore, il peut nous aider à imaginer comment l’aider, peut-être en appelant une personne plus compétente ?
  • Et Dieu nous appelle aussi à inventer de bons projets pour améliorer la vie de demain.

C’est ainsi que nous sommes créateurs et créatrices avec Dieu.
Et qu’ensemble, tous ensemble, nous formons le corps du Christ, avec chacun notre place dans ce corps, la compassion et la communication entre les membres sont essentielles, et l’Esprit nous unit ainsi en Christ. Le chirurgien, le médecin, la boulangère et le facteur… sont des membres de ce corps.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *