Communion – Sainte Cène – Eucharistie

Par : pasteur Marc Pernot

La communion est un des deux sacrements (l’autre est le baptême). Il consiste à prendre un peu de pain et de vin avec les autres participants du culte.

On appelle ce repas de différents noms selon le sens que l’on désire privilégier, mais chacun des sens de ce geste est important :

  • Communion, sous entendu  » communion avec le Christ « , avec sa vie, ses paroles et son Père (Dieu). Pour les chrétiens, le Christ est présent, même si les façons de comprendre cette présence divergent un peu. Pour les protestants, il s’agit d’une présence spirituelle, Christ ayant promis d’être avec nous 1.
  • Saint-Cène, par référence au dernier repas de Jésus avec ses disciples, juste avant d’être exécuté. (Cène voulant dire repas en latin). En nous souvenant de ce repas, nous sommes comme rassemblés par le Christ avec ses premiers disciples.
  • Repas du Seigneur. C’est ainsi que la première génération de chrétiens appelait ce geste. Le Repas du Seigneur, c’est le repas que l’on prend dans le paradis à la table du Messie. Par le Christ, nous sommes ainsi déjà partiellement dans la vie éternelle, même si nous sommes encore sur terre.
  • Eucharistie. Ce mot grec signifie  » remerciement « , sous entendu remerciement à Dieu pour tout ce qu’il nous donne.

La Communion est un geste qui dit deux choses qui se complètent :

  • le don que Dieu nous fait en Christ (à travers le pain et le vin qui sont offerts). Le pain évoque la Parole de Dieu qu’incarne le Christ. Le vin évoque la vie que le Christ nous donne, et la joie intérieure qui va avec.
  • la foi de la personne qui prend et qui mange ce que Dieu lui offre, exprimant ainsi son désir de vivre de plus en plus en communion avec Dieu grâce au Christ.

La communion a ainsi une dimension individuelle importante, elle est un rappel du baptême (signe de ce que Dieu nous donne) et un renouvellement de notre profession de foi (toujours à approfondir). La communion a également une dimension communautaire, car l’ensemble des êtres humains en communion avec le Christ est comme un corps dont le Christ serait la tête 2.

C’est le Christ qui nous invite à sa table, et il invite chaque personne sans distinction. Toute personne qui le désire peut donc participer à la Communion en signe de son désir de vivre de ce que Dieu nous donne en Christ, et de prendre sa place avec les autres dans la communauté des chrétiens.

1 Matthieu 28:20

2 1 Corinthiens 12

 

Marc Pernot

Suite :

Vous pouvez participer au débat en faisant part de vos remarques et questions.

Quelques courtes définitions de mots essentiels de la théologie

Quelques questions de théologie posées par des visiteurs et une réponse proposée
Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *