Jésus est il Dieu sous la forme humaine, pourquoi aurait-il alors prié Dieu ?

Par : pasteur Marc Pernot

Michelangelo - création de l'humain, chapelle Sixtine (wikicommons)

Question d’un visiteur :

Bonjour!

Après plusieurs recherche je me demande toujours la même questions.

Jésus est il Dieu sous la forme humaine ou son fils ? Car beaucoup de chrétiens ont dit que Jésus est Dieu mais, si Jésus est Dieu pourquoi
Jésus aurait prier? J’espère que vous allez pouvoir m’éclairer.

Bonne journée !

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Votre question est bien intéressante, et même centrale, comme Jésus-Christ est ce qui rassemble tout les chrétiens. Cette question a bien occupé les chrétiens du 2e au 5e siècles… il parait même que les personnes discutaient de cela avec ardeur en attendant d’être servis dans les boulangeries.

Les évangiles disent à 99% que Jésus est « fils de Dieu » ou « fils de l’homme » (enfant d’humain, tiré de la terre). Cela invite à penser que Jésus est un homme avec la vocation donnée par Dieu d’être le Christ, c’est à dire apportant le salut de Dieu à toutes les générations et tous les peuples.

Il existe néanmoins quelques petites lueurs qui peuvent laisser penser que Jésus serait Dieu, ou présenté comme tel dans un passage des évangiles, mais extrêmement peu. Le plus important passage serait quand Jésus dit « afin que vous croyiez que, moi, je suis. » (Jean 13:19), l’expression « je suis » étant le nom de Dieu dans Exode 3.

Donc, en tout cas, cela veut dire que vous avez la liberté de penser que Jésus serait Dieu, ou que Jésus serait un homme inspiré par Dieu et ayant une vocation particulière. Puisque cette liberté existe dans les évangiles, qui oserait refuser cette liberté aux chrétiens ? Il existe des paroissiens de nos églises qui pensent l’une et l’autre de ces deux solutions, il y a également bien des intermédiaires possibles entre ces deux interprétations, c’est la liberté de chacun.

Personnellement, je reconnais que je ne penses pas que « Jésus soit Dieu sous une forme humaine » (mais vous n’êtes pas du tout obligée d’être de la même opinion que moi, bien sûr). Dans nos églises personne n’est obligé d’être d’adopter ce que le pasteur pense. Heureusement.

Car en effet, comme vous le dites, pourquoi Jésus aurait-il prié s’il était Dieu ? Il se serait alors prié lui-même, quel exemple ! Ou une partie de lui-même aurait prié une autre partie de lui-même ? Hum, serait-il affligé d’un dédoublement de personnalité ?

Et si Jésus était Dieu, il serait alors infiniment éloigné de moi, et du coup ce ne serait plus vraiment pour moi un frère.

Et puis il y a bien des passages où l’on voit une certaine distance entre Jésus et Dieu : par exemple

  • quand Jésus doute sur ce qu’il doit faire, prie Dieu dans le jardin de Gethsémanée et finalement dit à Dieu « non pas ma volonté mais que ta volonté à toit soit faite ! »,
  • quand il dit qu’il n’agit pas par lui-même, ne parle pas par lui-même et n’aime pas par lui-même mais que ce sont les œuvres, les paroles et l’amour de son Père.
  • Il dit aussi que seul Dieu connaît l’heure de la fin des temps mais que le fils ne la connaît pas,
  • ou quand sur la croix il crie ce reproche à Dieu « mon Dieu pourquoi m’as tu abandonné ? « 

Mais dans un sens Jésus est la volonté de Dieu en ce qui concerne la personne humaine: il est une personne libre, aimante, vivante, qui est en communion avec son Dieu, qui compte sur lui dans la tentation, témoigne de lui, le révèle au monde par ses paroles et ses actes… Jésus est ainsi enfin l’incarnation de la Parole de Dieu, l’incarnation de son plan en ce qui concerne l’humain, qui est alors vraiment à l’image de Dieu. Et c’est ainsi que l’on peut dire que Dieu est en Jésus (en l’inspirant) et que Jésus est en Dieu (par la foi), c’est ainsi que l’on peut dire qu’avant qu’Abraham fut, le Christ existait (en tant que projet de Dieu)… Je dirais que Jésus est aussi divin qu’un homme puisse l’être.

Mais bon, la question de la divinité du Christ est un sujet délicat, car il y a tant de chrétiens à qui l’on a enseigné que Jésus est Dieu, tant de chrétiens qui prient Jésus… qu’ils sont parfois choqués quand certains chrétiens pensent que seul Dieu est dieu, et que Jésus est un homme tout en étant le Christ… Il est donc important d’avoir sa propre opinion, sa propre relation au Christ tout en acceptant avec respect que d’autres voient les choses autrement et soient enrichis dans cette foi.

Car ce qui nous rassemble comme membres d’une même église, ce n’est pas une doctrine imposée, mais un lien essentiel avec une personne, Jésus, que nosu reconnaissons tous comme apportant quelque chose de décisif pour le salut de chacune et chacun.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

52 réponses

  1. saillard sebastien dit :

    Monieur Pernot bonsoir,

    je suis en quète de spiritualité depuis maintenant longtemps, et je lis quotidiennement la bible, mais aussi des textes historiques, pour comprendre ma religion et sa formation au file du temps.
    En effet, je ressent mon amour pour dieu et jésus, mais je n’arrive pas a concevoir sa divinité ( le fait qu’il priait, qu’il aie demandé sur La Croix a son père pourquoi il l a abandonné, qu’il aie dit que le père est plus grand que lui etc ..)
    Cependant, que ce soit protestantisme ou catholicisme, ses courants chrétiens reposent sur la trinité et un jésus divin, les témoins de jeovah ne reconnaissent pas cette trinité et ce jésus divin, mais l’ensemble des chrétiens si.Peut on être chrétien sans croire a la trinité mais au sacrifice de jésus pour notre salut ? la trinité est elle un composé essentielle est indissociable de la chrétienté ? je me sens un peu perdu.
    par exemple, vous étant pasteur, devriez croire a cette notion de trinité et a un jésus dieu, mais vous dites que non, comment oeut on être pasteur sans y croire ( ce n’est bien évidemment pas un reproche, bien au contraire, une constatation et une question )
    Pour vous la trinité pourrai elle être une « invention » ou « interpretation » de l’homme s l’époque de Constantin ?
    merci d’avance,
    sebastien

    • Marc Pernot dit :

      Bravo pour vos recherches, pour votre foi.
      Dans noter église protestante vous pouvez tout à fait avoir cette façon de vivre votre foi. Ce qui nous rassemble tous c’est un intérêt pour la personne de Jésus-Christ, quelle que soit la façon dont nous vivons et pensons ce rapport et cette personne. Effectivement, le terme même de trinité n’existait pas avant l’an 180, et cette notion extrêmement raffinée et délicate à manier correctement n’a été élaborée que progressivement à partir de cette époque. Cela ne veut pas dire que ce soit idiot pour autant, bien au contraire, mais cela veut dire au moins que l’on peut être chrétien sans confesser sa foi de façon trinitaire, puisque les quatre premières génération de chrétiens, et non des moindres, ont pu vivre une fort belle relation au Christ sans confesser leur foi ainsi, sans connaître cette notion. Ensuite, cela ne me gêne pas d’entendre des confessions de foi chrétiennes différentes de ce que je pense. Tant qu’il y a une sincérité c’est toujours fort touchant d’entendre une personne témoigner de la foi qui l’anime. Or, pour qu’il y ait sincérité , il faut qu’il y ait une liberté de penser sa foi à sa façon. C’est ce qui est possible dans la foi chrétienne grâce au témoignage de Jésus Christ sur l’amour de Dieu même pur celui qui est pécheur. C’est extrêmement libérant de faire confiance en ce Dieu de Jésus-Christ. Vosu le sentez bien. Il vous bénit et vous accompagne. Et si une personne vous critiquait, laissez la dire, cela serait plus révélateur de ce que cette personne a dans le cœur, plus que de la pertinence de votre propre foi.

  2. Prince dit :

    Jesus-christ est le seul et l’unque DIEU.

  3. Rottner yves dit :

    A tout ceux qui penses que si Dieu existerait il n y aurai pas de souffrance. Jésus la conscience de l univers fait homme a aussi donner sa vie parce que le père a constaté que nous souffrons par sa création il voit tout le Christ c est immolé il n est pas venu expliquer pourquoi nous souffrons il n est pas venu pour abroger la souffrance il est venu pour remplir la souffrance participant ainsi Lui Même a la propre souffrance de l humanité qu’il a causez. C’est amour est si fort que nous ne pouvons comprendre que 30% de cet amour. Heureux êtes vous d êtres ne Chrétiens. Notre responsabilité n en est que plus grande car notre Bible Dieu parle a l homme alors que dans les autres livres saints c est l homme qui parle a Dieu.

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      Nous n’avons pas besoin de mépriser les autres religions pour apprécier la nôtre.
      En ce qui concerne la question du mal. Je vois deux causes principales.

      1. La méchanceté humaine contre son prochain et au détriment du monde.
      2. Le monde est encore en cours de création et il reste encore du chaos.

      En tout cas, Dieu nous bénit et nous garde.

  4. Cerf-volant dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article et ces commentaires.

    Serait-il possible d’introduire des termes théologiques synthétiques qui soient compatibles avec la Bible et avec les différentes croyances exprimées ?

    Si par exemple on dit que Jésus Christ serait une « Entité » toujours vivante et active, lié à Dieu Notre Père comme un Fils Unique, qui s’est incarné comme humain dans l’histoire, et peut jouer un rôle de révélateur et de médiateur symbolique ou mystique entre les humains et Dieu Notre Père ?

    Quelque passages johanniques à l’appui :
    Apocalypse 1,18 : Je suis le Premier et le Dernier, et le Vivant ; je fus mort, et voici je suis vivant pour les siècles des siècles, et je tiens les clés de la mort et de l’Hadès.
    Apocalypse 21,13 : Je suis l’Alpha et l’Oméga, le Premier et le Dernier, le commencement et la fin.

    Recourir au terme générique d’Entité pour qualifier Jésus Christ en y ajoutant les qualificatifs de son choix, permet peut-être de contourner la question de sa nature.

    Pour l’Esprit Saint, la même approche pourrait fonctionner : il s’agirait d’une autre Entité médiatrice à titre symbolique ou mystique entre l’humanité et Dieu Notre Père et Jésus Christ, libre à chacun ensuite d’y croire ou non en tant que Personne.

    • Marc Pernot dit :

      On peut introduire les concepts que l’on veut. Jésus n’a pas déposé de label ni de copyright sur lui-même.
      Personnellement, je suis attaché au fait de reconnaître en Jésus notre frère, de même nature que nous tous et toutes, c’est à dire une chair vivante animée d’un souffle, aimé par Dieu, engendré comme fils par grâce, par la moyen de sa foi.
      Pour l’Esprit, j’y verrais Dieu en tant qu’il propose, suscite une évolution.
      Bonnes recherches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.