Entre le baptême par immersion et le baptême des enfants par aspersion lequel est biblique ?

Par : pasteur Marc Pernot

baptême d'un bébé - Image par ariesa66 de Pixabay

Question d’un visiteur :

Bonjour Pasteur

J’aimerais demander à savoir : entre le baptême par immersion et le baptême des enfants par aspersion, lequel est biblique.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur

Il y a un baptême par immersion dans les évangiles, mais c’est c’est le baptême de Jean-Baptiste, pas un baptême au nom du Christ.
On sait que Jésus, lui, ne baptisait pas du tout avec de l’eau, mais avec l’Esprit Saint. Ce dont aucune église n’est bien entendu médiatrice, mais s’opère en ligne direct avec le ciel.
Pourquoi alors baptiser dans l’église chrétienne ? C’est que nous ne sommes pas de purs esprits, et que les réalités invisibles sont mieux prises en compte par notre personne quand on prend la peine des les inscrire aussi, secondairement, dans les réalités visibles de ce monde.

Quel est l’essentiel de l’Evangile ? Si l’on considère que c’est la grâce de Dieu (son amour inconditionnel), ce que je pense, alors on va essayer de mettre en valeur cet évangile dans quelques gestes essentiels. En particulier le baptême. L’eau est alors, comme dans bien des passages de la Bible, un signe de vie, signe de la bénédiction de Dieu, signe de ce quelque chose de plus qui, venant du ciel, fait que même le désert fleurit. Alors, le meilleur geste est que cette eau soit donnée par aspersion, dans un geste d’imposition des mains. Car ce geste lui aussi est très ancien, très bibliques, et signe de bénédiction, signe d’un acte de création de Dieu donné à la personne individuelle pour l’aider à parachever sa création et son épanouissement. Geste de consécration aussi, comme une nomination à un poste de grand serviteur de l’Eternel.

Le baptême par immersion a un autre sens, l’eau y est alors signe de nettoyage, c’est comme une eau venant tuer, éliminer ce qui est méchant en nous, pour que nous renaissons à une vie nouvelle. C’était le sens du baptême de Jean Baptiste, il appelait les personnes à se convertir à Dieu, et quand la personne le décide, elle peut recevoir ce signe. Cela insiste donc particulièrement sur la foi de la personne, la grâce de Dieu est comme en attente de ce oui de la personne.

Chacun son style.
Mais en tout cas, personne ne peut déclarer détenir le seul et unique baptême chrétien valable. A moins de se prendre pour Jésus-Christ, bien sûr, et alors ce baptême est pas aspersion d’Esprit Saint, descendant sur la personne.
C’est pourquoi, dans l’Eglise catholique et les Eglises protestantes, nous reconnaissons bien volontiers le baptême fait dans les autres églises chrétiennes.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Si vous voulez, vous pouvez voir aussi :

 

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *