Il y a un problème génétique entre mon fiancé et moi, nous marier quand même ?

couple assis par terre face à un ciel nuageux au crépuscule - Photo by Korney Violin on Unsplash

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour Pasteur
J’ai lu vos messages et j’ai eu l’ idée de vous présenter ma situation afin de recevoir de vos conseils.
Ma situation est un genre de dilemme.
J’ai commencé ma relation, il y a 3 ans. On avait à peine commencé quand il a trouvé une opportunité en Amérique. On s’était entendu sur le fait qu’une fois sur place il devrait faire surtout son test d’électrophorèse mais par la force des choses il l’a fait 2 ans après, c’est à dire l’année dernière. C’était avec beaucoup d’amertume que j’ai été informée qu’il était AS tout comme moi.
J’ai commencé alors la prière en demandant à Dieu fasse à cette situation ce que je pourrais faire, je lui ai demandé de me le dire par des signes. J’avais obtenu des réponses positives mais beaucoup veulent que j’arrête avec la relation. Tellement nous nous aimons, nous nous disputons rarement car je l’ai étudié avant qu’on ne commence, nous avons beaucoup de points communs et nous basons notre relation sur Dieu et ses commandements. Bref, j’ai tout fait pour arrêter la relation dans l’intervalle de plusieurs mois, ça n’a pas marché. Par dessus tout, lui il me dit chaque fois que si c’est vraiment Dieu qui m’a parlé en me demandant d’arrêter la relation, lui aussi il veut bien que ce Dieu arrive à le convaincre ou sinon lui il ne pourrait pas faire demi-tour peu importe les manigances de l’ennemi. Tellement nous nous aimons que je n’arrive plus à savoir ce que je dois faire. Il rentre bientôt et il dit que dès son retour, le mariage sera organisé et fait.

Toutes mes excuses j’ai été longue.
Telle est ma situation et s’il vous plaît j’aurais besoin de vos conseils.
Merci infiniment

Réponse d’un pasteur :

Chère Louise,

Je ne connais rien aux questions de génétique, mais si je comprends bien, il serait dangereux pour vous et votre ami d’avoir des enfants ensemble. C’est effectivement difficile dans le cas où vous auriez la vocation, tous les deux, de donner vie à des enfants. Et je comprends votre déception, votre douleur.

Cependant :

  1. La fécondité biologique n’est pas la seule fécondité possible pour une personne et pour un couple. Je ne suis pas certain que notre monde ait besoin d’énormément d’enfants en plus. C’est vrai que c’est un magnifique projet, mais ce n’est pas le seul possible. On peut songer aussi développer une créativité par l’entraide, la solidarité, l’éducation, l’évangélisation, la bonté, la culture, l’art….
  2. Le couple a sa beauté en elle-même quand on s’aime et que l’on veut vivre ensemble. C’est ensemble qu’il faut parler de cela, de votre vocation en tant que couple. Il ne suffit pas de s’aimer et de s’épouser, mais de bâtir, avec l’aide de Dieu quand on a le bonheur d’être un couple de deux personnes chrétiennes sincèrement.
  3. Ensuite, si vraiment votre couple ressentait la vocation d’avoir des enfants, ce n’est pas cette difficulté génétique qui doit en elle-même vous arrêter, il est d’abord possible d’adopter des enfants manquant de tout, il est possible de faire appel à la médecine qui fait aujourd’hui du bon travail par la procréation médicalement assistée.

Il n’est de pas question une seconde d’interpréter cette difficulté d’ordre génétique comme venant de Dieu. Dieu est le Dieu de la santé et de la vie, il n’est jamais du côté des problèmes, il est source de solutions. D’une manière générale, il faut se méfier des « signes » que l’on verrait ou imaginerait comme venant de Dieu. Il faut se méfier des « amis » et des « prophètes » qui prétendent voir clair sur votre situation et qui prétendent connaître la volonté de Dieu pour vous… Dieu est lumière, il ouvre les yeux de votre propre conscience et de votre cœur pour voir la réalité avec lucidité et les véritables enjeux, valeurs et bénédictions qui s’ouvrent. Ensuite, Dieu vous laisse choisir. Il ne ferme pas les possibilités devant vous comme s’il vous imposait un unique choix, le sien. Au contraire, il ouvre des chemins nouveaux devant vous et vous rend libre, vous promettant qu’il vous accompagnera de toute façon pour vous aider.

Donc bravo de réfléchir ainsi, et de chercher Dieu. Vous me semblez être dans une belle dynamique de vie.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *