Puissant – Tout-Puissant

Par : pasteur Marc Pernot

Le mot puissant est assez connu et clair en français courant, mais c’est la question de la puissance de Dieu qui est assez sensible, et qui connaît depuis le milieu du siècle dernier une évolution intéressante.

Dieu est puissant. Il est à l’origine d’un immense mouvement d’évolution dans l’univers, et des milliards d’hommes et de femmes témoignent de la puissance de Dieu dans leur vie. Mais est-ce que Dieu est  » tout puissant  » ou non ? Cette question est si fondamentale que des traducteurs de la Bible ont longtemps commis une erreur grave (ou peut-être un mensonge ?) en traduisant l’hébreu  » El shaddaï  » par « Dieu tout puissant ». C’est faux,  » El  » veut dire  » Dieu « , et l’on peut comprendre  » shaddaï  » comme on veut mais il n’y a pas le mot  » tout  » dans le texte original. L’imagination de ces traducteurs a influencé sur ce point leur façon de comprendre la Bible. Ils se sont laissés influencer aussi par le fait qu’à leur époque un roi était souvent un tyran qui avait les pleins pouvoirs, ils ont alors imaginé que Dieu était un peu comme cela. Peut-être se sont-ils également laissés influencer par la conception qu’avaient des grecs et des romains de leurs dieux (Jupiter et Zeus) ?

Mais, aujourd’hui bien des théologiens chrétiens évoluent dans leur conception de la puissance de Dieu pour la relativiser dans le temps présent. Beaucoup disent que sa puissance est celle de l’amour, une puissance d’accompagnement et de pardon. Les éditions récentes de la Bible ont enfin rectifié leur traduction d’El Shaddaï, ainsi qu’un autre fausse mention de la toute-puissance Dieu dans l’annonce faite à la vierge Marie1 . Il n’y a que quelques très rares textes qui attribuent à Dieu la toute-puissance, exactement dix2 , et ce sont tous des textes qui parlent de la fin des temps. Là dessus, tout le monde peut être d’accord, au terme des siècles, tout sera dans la main de Dieu. Mais dans le temps présent, non. La toute-puissance de Dieu dans le temps présent est un mythe ou un fantasme.

Il y a de nombreuses choses que Dieu ne peut pas faire : il ne peut pas faire le mal ni haïr un de ses enfants, il ne peut pas non plus forcer qui que ce soit à aimer (ça n’a pas de sens)… Mais on découvre en Jésus-Christ qu’avec  » Dieu, on peut s’attendre à tout « , il est patient, plein d’idées originales et d’enthousiasme pour faire avancer la vie, il crée avec douceur et patience, une infinie patience qui ne désespère jamais d’aucune personne. Il est infiniment puissant, évidemment, et il nous invite à participer à sa puissance d’amour.

Ce point est fondamental dans notre compréhension de Dieu et du monde, en particulier dans l’existence du mal sur terre (voir cet article). Dieu agit contre la mal car il est bon et puissant, mais il reste du mal car il n’est pas tout puissant.

Voir l’article sur l’existence du mal et de la souffrance

1 Luc 1:49

2 2 Corinthiens 6:18, Apocalypse 1:8, 4:8, 11:17, 15:3, 16:7,14, 19:6,15, 21:22

 

Marc Pernot

Suite :

Vous pouvez participer au débat en faisant part de vos remarques et questions.

Quelques courtes définitions de mots essentiels de la théologie

Quelques questions de théologie posées par des visiteurs et une réponse proposée
Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Dominique Bourud dit :

    Celui qui demeure sous l’abri du Tres-Haut
    Repose à l’ombre du Shaddaï

    Je suis comblée. Merci infiniment pasteur Marc
    Que Dieu te garde et te bénisse cher frère
    Dominique

  2. Brebis perdue dit :

    Bonjour,

    L’expression Tout-Puissant est une traduction possible de Pantokrator en grec, mais cette même expression en français n’est pas forcément à entendre au sens propre d’ « omnipotent », mais peut être rendue également par des expressions voisines « fort (capable de création) sur tout », « ayant pouvoir sur tout », ou encore comme une marque de déférence (ou de flatterie), comme envers un empereur grec, perse, romain… : on peut imaginer dire « O Alexandre le Grand, Pantokrator »…

    pantokrator : panto = tout, le tout ; krator, de l’indo-européen kar- : ce qui est dur, fort ; kratos et kartos = fort en grec, d’où les sens de fort, pouvoir, puissance, dominion,
    d’où par exemple en français démocratie : la force du peuple, le pouvoir du peuple
    Pantokrator semble avoir été un titre impérial à l’époque du grec biblique de la Septante ou du Nouveau Testament.

    L’expression O Theos Pantokrator (ou similaire) revient plus de 100 fois dans la Septante, et les emplois du Nouveau Testament semblent liés en partie à cette traduction en grec.

    Jésus Pantokrator est une représentation de Jésus en Majesté, en particulier pour les Orthodoxes, en parallèle des représentations de Jésus comme enfant, comme berger, sur son chemin de Croix…

    Traductions de 2 Corinthiens 6:18 :
    Bible Segond (avant la NBS Nouvelle Bible Segond), et La Colombe :
    Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout puissant.
    TOB 1988, Traduction Oecuménique de la Bible : idem sans les majuscules de la Bible Second indiquant le rythme binaire ou ternaire des versets.
    NBS : Je serai pour vous un père, et vous, vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant.
    TOB 2010 : idem TOB 1988 sauf pour la troisième partie du verset, remplacée par « dit le Seigneur souverain ».
    Troisième partie de ce même verset en grec : λέγει κύριος παντοκράτωρ (legei kurios pantokrator, littéralement « dit le Seigneur Pantocrator », le Seigneur régnant sur le tout, le Seigneur souverain)

    Apocalypse 1:8 (codex Alexandrinus) : εγω ειμι το αλφα και το ω λεγει κυριος ο θεος ο ων και ο ην και ο ερχομενος ο παντοκρατωρ : Je suis l’Alpha et l’Oméga dit le Seigneur Dieu, celui étant, celui qui était, et celui qui est à venir, le Seigneur souverain.
    Apocalypse 1:8 (codex Sinaïticus) : εγω ειμι το αλφα και το ω αρχη και τελος λεγει κυριος ο θεος ο ων και ο ην και ο ερχομενος ο παντοκρατωρ Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin, [ou le principe et la finalité] dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui est à venir, le Seigneur souverain.

    Luc 1:49 expression « ο δυνατος »
    οτι εποιησεν μοι μεγαλα ο δυνατος και αγιον το ονομα αυτου
    parce que le Puissant a fait pour moi de grandes choses : saint est son Nom. (TOB 2010)
    parce que le Puissant a fait pour moi de grandes choses. Son nom est sacré, (NBS)

    variantes des manuscrits : « μεγαλεια ο δυνατος » dans le codex Alexandrinus
    http://nttranscripts.uni-muenster.de/AnaServer?NTtranscripts+0+start.anv
    οτι εποιησεν μοι μεγαλεια ο δυνατος και αγιον το ονομα αυτου
    parce que le Puissant a fait pour moi des choses (œuvres) grandioses (magnifiques) : saint est son Nom.
    Mais ο δυνατος n’est pas l’Omnipotent, c’est le Puissant.

    Autres citations bibliques de la megaleia de Dieu :
    https://eu.stepbible.org/?q=strong=G3167|version=FreSegond|version=ABPGRK|version=TNT|version=THGNT&options=UGVNHV&display=INTERLEAVED&qFilter=G3167
    Actes 2,11 :
    ιουδαιοι τε και προσηλυτοι κρητες και αραβες ακουομεν λαλουντων αυτων ταις ημετεραις γλωσσαις τα μεγαλεια του θεου
    « tous, tant Juifs que prosélytes (= « craignants Dieu »), Crétois et Arabes, nous les entendons annoncer dans nos langues les merveilles de Dieu » (TOB 2010)
    Nouvelle Bible Segond : Juifs et prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons dire dans notre langue les œuvres grandioses de Dieu !
    : τα μεγαλεια του θεου est traduite par « les merveilles de Dieu » ou par « les œuvres grandioses de Dieu ».

    Actes 10,46 :
    ηκουον γαρ αυτων λαλουντων γλωσσαις και μεγαλυνοντων τον θεον
    Ils entendaient ces gens, en effet, parler en langues et célébrer la grandeur de Dieu. (TOB 2010)
    Car ils les entendaient parler en langues et magnifier Dieu. (NBS)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *