Je vois beaucoup de chrétiens demander à Dieu la fin de la pandémie

Par : pasteur Marc Pernot

Un clocher d'église en Allemagne, se découpant sur un ciel d'aurore - Image par Haeslene de Pixabay

Prier Dieu, et réveiller l’aurore ?

Question d’un visiteur :

Bonjour Pasteur,

Je me pose de grosses questions en ce moment.
Je vois beaucoup de chrétiens demander à Dieu de prier pour la fin de la pandémie.

Alors oui : remercier Dieu pour la vie qu’il nous donne et les évènements fragiles nous le rappellent, lui demander de la force dans l’épreuve… mais je n’ai pas envie de prier pour la fin de la pandémie… Dieu fait ce qu’il y a de mieux pour nous. S ‘il pouvait l’éviter, il le ferait… j’ai trop confiance en lui…

Je ne comprends pas cette démarche…

Merci pour vos réponses toujours pleines d’amour et de sagesse.

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Je pense que vous avez absolument raison. Prier Dieu pour lui demander qu’il mette fin à la pandémie me semble être en quelque sorte une injure à Dieu : quoi ? Il ne saurait pas qu’il y a une pandémie ? Il n’avait pas pensé à faire quelque chose ? Ou, pire, ce serait lui qui a envoyé cette cochonnerie pour nous apprendre la vie ou pour nous évaluer : quelle horreur !

De plus, cela nous détourne des vrais enjeux :

  1. que chacun fasse sa part, comme dans une équipe. La question qui me concerne est donc : est-ce que je fais ma part, moi, de la meilleure façon ? Et dans la prière, c’est effectivement la question qu’il serait bon que je me pose. Dieu peut nous éclairer, nous coordonner, nous stimuler, nous motiver, nous donner des forces. Car c’est nous, pas Dieu, qui ne voit pas clair et qui ne fait pas son job.
  2. que Dieu nous aide à discerner les personnes et les familles à soutenir, elles sont peut-être à notre porte. Discernons aussi des sujets de louange à Dieu pour ses merveilles. Il y en a tant. Et cela aussi est inspirant et pour nous tourner vers Dieu en pleine confiance, et pour agir d’une belle façon.

Donc, je suis du même avis que vous sur le fait qu’il n’est pas génial de prier Dieu pour lui demander la fin de la pandémie.
En même temps, c’est quand même de la prière, reconnaissant que Dieu est dieu et qu’il a une puissance qui nous dépasse, que nous avons besoin de son aide, et cette espérance part d’une bonne intention, cela va dans le bon sens. Donc même si cette prière et la théologie qu’elle révèle me semblent avoir besoin d’être affinées, Dieu en fera son affaire avec bienveillance. Pour peu que la personne qui prie se mette un petit peu à écouter Dieu plutôt que de lui dire ce qu’il devrait faire, pour peu que cette personne soit prête à un peu se laisser convertir par Dieu, se laisser attendrir le cœur et ouvrir les yeux, il me semble que l’exaucement que Dieu donnera à sa prière pourra vraiment surprendre cette personne, et ce sera pour elle une bénédiction. Le risque c’est que cette personne se découvre alors impliquée pour faire les œuvres de Dieu pour faire grandir la vie. Et que ce soit un petit peu fatiguant. Mais enthousiasmant aussi.

Veillons et prions.

Dieu vous bénit et vous accompagne

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

PS. Merci pour les encouragements !!!

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *