Si Dieu le Fils est mort sur la Croix, au tombeau 3 jours, combien restait-il d’entités vivantes de la trinité ?

La fameuse icône de la Trinité de Rublev - WikicommonsPar : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonsoir cher pasteur,

Dans la perspective où Jésus considéré comme Dieu, j’aimerai que vous répondiez : si Dieu le Fils est mort sur la Croix, qu’il est resté au tombeau 3 jours, combien restait-il d’entités de la trinité de vivantes ? Car une est morte (puis ressuscitée) & il en restait deux vivantes, les cieux & la terre ont continuées de fonctionner sans problème.

Je sais que vous n’êtes pas un ardent défenseur de la doctrine de la Trinité, je vous serais reconnaissant si vous pouviez répondre à cette question qui se situe dans une perspective trinitaire.

Bien à vous.

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

La Trinité est un développement théologique assez tardif (par rapport aux Evangiles), une pensée très fine, et assez délicate à manier, à dire vrai.

Il me semble assez sage d’interroger un bouddhiste pour se renseigner sur le Bouddhisme, un musulman sur l’Islam… et un chrétien trinitaire sur la trinité. Sinon, les renseignements sont biaisés, la personne n’étant pas dans la logique de pensée de ce dont il parle.
ll vaudrait donc mieux interroger une personne dont la foi est toute vibrante de sa perspective trinitaire pour répondre à votre question, ce serait mieux, mais puisque vous m’interrogez…

  • La Trinité n’a jamais dit que « Jésus est Dieu », les conciles trinitaires (du IVe et Ve siècle) ont même déclaré « anathème » toute personne disant cela. Ils considèrent que Jésus est « vrai Dieu et vrai homme ». Et pour ces chrétiens, je pense que ce n’est pas Dieu qui meurt sur la croix mais l’homme Jésus, Dieu le Fils, lui, restant vivant. Bien sûr.
  • Ce sont plutôt des « monophysites » qui diraient que Jésus est Dieu. Cette doctrine a été condamnée par les conciles officiels, comme indiqué ci-dessus. Les chrétiens monophysites, je pense, diraient que Jésus n’est en réalité pas mort sur la croix (il semble que l’Islam ait été influencé par ce courant chrétien qui était assez présente en Arabie à l’époque de Mohammed). Pour eux non plus, Dieu n’est donc pas mort sur la croix.

Pour moi, tout ceci me semble bien abstrait, dois-je reconnaître. Tout à fait éloigné de ce qui me fait vivre comme croyant et comme disciple de Jésus-Christ.

Les paroles et la vie de Jésus révèlent qui est réellement Dieu, sa mort sur la croix manifestant particulièrement bien l’amour que Dieu a toujours eu et aura toujours pour l’humain, même pécheur et infidèle. C’est très inspirant.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. C92 dit :

    Bonjour,

    Moi qui suis trinitaire, je partage la réponse du pasteur Marc Pernot. Pour notre foi, il n’est pas essentiel à mon sens de savoir laquelle de ces personnes entre la mort est la résurrection et vivante. Nos frères catholiques appellent cela le mystère. Je ne sais plus qui avait dit pour casser cette image d’un Dieu aimant l’odeur du sacrifice, n’attendait que le sacrifice de son fils pour effacer l’ardoise des humains. Finalement cette personne explique que Dieu le père a souffert également avec Jésus son fils sur la croix. Est-ce que le Père est mort sur la croix avec Jésus ? D’une certaine façon je le pense. Est-ce que Jésus est totalement mort à ce moment là ? Pas vraiment non plus en quelques sorte. Car un des evangile explique qu’avant la résurrection, Jésus annonçait la bonne nouvelle dans le royaume de la mort. Le psaume 23 est bon car il explique que même dans la vallée de la mort Dieu n’abandonne personnes, pas même son fils Jésus qui ressuscitera 3 jours plus tard. Ce n’est bien entendu que mon avis personnel.

    • Marc Pernot dit :

      Merci !
      Il me semble que ce sont les « patripaciens » qui pensent que le Père a souffert dur la croix avec le Fils, plus ou moins héritiers de Sabelius et des modalistes (Il y a un seul Dieu sous trois « modes »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *