Ça m’a bouleversée je ne sais plus quoi croire, je ne sais plus si Dieu nous aimes ou s’il a envie de nous aider.

Par : pasteur Marc Pernot

étrange sculpture de deux personnes levant les bras au ciel dans la forêt - Photo by Ramazan Tokay on https://unsplash.com/photos/8Mv47i4a6UI

Question d’une visiteuse :

Bonjour,
Je suis vraiment désolée de vous déranger Pasteur, mais j’ai vraiment besoins d’aide et de prières.
Mon ami se trouve en danger spirituel et physique.
Depuis un peu plus d’un an il s’est mis à fréquenter et faire des choses dangereuses, et malheureusement il pensent que Dieu ne pourra pas l’aider parce qu’il ne mérite pas l’amour du seigneur. Et que à chaque fois que celui ci prie Dieu il ne se sent pas épaulé.
Pasteur si vous avez des conseils à me donner pour pouvoir aider mon ami je suis tout ouïe.
J’essaye de prier et à chaque fois que tout a l’air de s’arranger un nouveau problème surgit.
Je sais que mon ami est perdu et tout ce dont il a besoin c’est de voir la main de Dieu, mais à force moi même j’ai envie de douter.
Je ne suis pas encore baptisé et j’ai l’impression que peut être mes prières ont moins d’importance et de poigne auprès de Dieu.
Il y’a 2 mois j’avais prier et Dieu m’avais répondu et même fait des promesses (du moins je crois que s’en était), et tout se passait bien mon ami pensais à tout laisser tomber et à revenir à Dieu après avoir fait une dernière chose, jetait heureuse je me disais que Dieu répondait à mes prières.
Puis hier une nouvelle situation compliquer c’est imposé à lui et il a tirer un trait sur Dieu et sur nous.
Et je dois dire que ça m’a boulversé je ne sais plus quoi croire, je ne sais plus si Dieu nous aimes ou s’il a envie de nous aider.

J’aimerais vraiment que vous puissiez prier pour nous aider dans cette situation.

Merci d’avance et que Dieu vous garde et vous bénisse.

Réponse d’un pasteur :

Chère Madame

Dieu n’attend pas que nous soyons baptisé pour nous aimer, ou pour nous bénir, ou pour nous accompagner. L’amour de Dieu a précédé notre amour pour lui.
Le baptême est précisément pour nous rappeler à nous, humains, cet amour infini de Dieu pour la personne.
Je vous assure, avec une entière conviction, que Dieu vous aime et vous aimera infiniment, qu’il vous accompagne et vous garde.

  • Il ne faut pas le voir comme un magicien. Quand un enfant meurt de faim ce n’est pas que Dieu ne s’en préoccupe pas, c’est que Dieu n’a pas d’autre mains que les nôtres pour déposer un pain dans les mains de cet enfant.Mais Dieu y travaille en appelant, en cherchant à motiver des secours, unir des bonnes volontés.
  • Quand une personne déprime ce n’est pas que Dieu ne l’aime pas, Dieu est à ses côtés pour la soigner, mais on ne fait pas pousser des fruits sur un arbre en une seconde, cela prend du temps, et Dieu ne peut travailler en nous qu’avec notre participation car ce n’est pas un tyran. Il est comme une maman à côté de son enfant qui est tombé et s’est fait mal au genou. Il y a du soin à apporter, une consolation mais aussi une cicatrisation à attendre patiemment, des pansements à changer, de la rééducation à faire.
  • Dieu ne peut pas forcer une personne à se tenir debout, ni à avoir la foi, ni à espérer. Dieu fait sa part, et il y a notre part, à chacun et à l’entourage. C’est un travail d’équipe.
  • Parfois on sent l’aide d Dieu, c’est vrai. En général on ne constate que Dieu était là quand nous avons pu avancer au delà de ce que nos forces permettaient. Et c’est souvent le cas si l’on regarde bien.

Cela arrive que l’on retombe 6 fois pour que finalement cela soit à la 7e tentative que l’on arrive à se lever et à commencer à avancer.

Ce malheur, cette maladie de votre ami ne viennent pas de Dieu. Mais dans son malheur, dans sa maladie, votre ami a quand même une énorme chance. Je constate que vous avez un magnifique respect et une espérance pour votre ami. Votre ami se plaint de ne pas être épaulé par Dieu ? Alors qu’en votre personne il a placé une ange à ses côtés pour prier pour lui, pour le soutenir. Quelle bénédiction ! Je prie pour vous deux car ce n’est pas du tout évident d’avoir assez de force encore et encore pour tenir et porter.

Ne perdez pas courage. Si possible : unissez vos forces, et comptez sur celles de Dieu.
Il vous bénit et vous accompagne

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.