Jésus nous sauve de la mort mais qu’en était-il auparavant ? Le néant ?

poussin dans son nid recueilli dans des mains - Image par Vinson Tan ( 楊 祖 武 ) de Pixabay

Pas certain que l’on sauve un oisillon en le prenant ainsi, Dieu, lui, en tout cas nous recueille pour nous faire vivre.

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour

Jésus nous sauve de la mort mais qu’en était auparavant ?

Le néant ?

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur

Jésus est effectivement un personnage historique.
Et il a apporté effectivement quelque chose de décisif quant à la connaissance de Dieu, quant à la libération de la personne humaine dans sa foi. Le cours de l’histoire en a été changé, et ce n’est qu’un début.

Seulement, Dieu aimait déjà l’humain avant que Jésus naisse. Il ne s’est pas mis à aimer et à pardonner sous l’effet de l’action de Jésus, comme si c’était Dieu qui avait besoin de se convertir. Il est vrai que cette étrange et nocive théorie a eu un certain succès dans certains milieux, mais cela ne me semble pas être une théorie ni très convaincante ni très sympathique.

Dieu aime et a toujours aimé chaque personne, toute trace de beauté, de bonté, d’élan de vie. Et quand Dieu aime, il garde, et quand il garde c’est pour toujours.

C’est pourquoi, je pense, si l’homme Jésus de Nazareth est né vers l’an -5 historiquement ; le « Christ » (qui est la fonction d’apporter le salut de Dieu) existe depuis l’aube de l’humanité.

C’est ce que signifie à mon avis cette mystérieuse déclaration de Jésus « Avant qu’Abraham fut, je suis » (Jean 8:58). Cela ne peut pas vouloir dire que Jésus prétendrait être né historiquement des milliers d’années auparavant. Cela signifie que ce qu’il incarne, ce qu’il révèle, ce « je suis » qu’est l’Eternel et son amour pour nous, cela existe avant même la figure d’Abraham, avant cette figure qui incarne notre foi humaine en Dieu.

Ce Dieu qui vous bénit et vous garde, vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *