Le suicide est un meurtre, est-ce qu’il peut être pardonné par Dieu ?

Vous aimerez aussi...

26 réponses

  1. Breval dit :

    Bonjour Pasteur, félicitations. Mais La possibilité de repentance et de pardon existent, lorsque nous sommes encore vivant.

    • Marc Pernot dit :

      Oui, le pardon existe pour nous avant même que nous soyons né, pendant toute notre vie et après notre vie, bien sûr. Et sans aucune condition de repentance ou de pénitence. C’est la définition même de la grâce d’être ainsi : sans condition.
      La repentance est utile pour autre chose : nous ouvrir à l’aide puissante de Dieu pour avancer.

  2. guylaine gamache dit :

    Je vis de dépression en dépression et celle que j’ai maintenant est majeure. J’ai le mal de vivre et j’ai toujours le goùt d’en finir au plus vite avec la vie qui ne me passionne pas qui ne me rend pas joyeuse , elle ne me donne rien. Je passe mes journées couchées. Est-ce que Dieu me pardonnerait si je m’enlèverait la vie. Je viens de perdre mon père et dois encore vivre… Non merci Cela fait 45 ans que je souffre. Pouvez-vous m’aider. Guylaine

    • Marc Pernot dit :

      De tout cœur avec vous. C’est une grande douleur et une grande solitude.
      Bravo de chercher de l’aide.
      Bravo de penser à ce que Dieu pourrait penser.
      Tout cela est positif, c’est un regard vers le haut. Vers la lumière, vers l’air pur, vers l’eau de la source.
      Par contre, le désir de mort déforme la réalité, fait passer à côté des petits et grands bonheurs de la vie (elle est une réalité complexe, il y a toujours du positif).
      Oui, Dieu peut vous aider à avancer. Il est bon aussi de demander de l’aide aux humains : il existe des mains secourables, même quand les proches nous ont laissé tomber, les médecins sont là pourça, il y a aussi des associations.

      Ce Psaume m’accompagne souvent (Psaume 121) :

      Je lève mes yeux vers les montagnes…
      D’où me viendra le secours ?
      Le secours me vient de l’Eternel,
      Qui fait les cieux et la terre.
      Il ne permettra pas que ton pied chancelle;
      Celui qui te garde ne sommeille pas.
      Voici, il ne sommeille ni ne dort,
      Celui qui garde Israël (qui garde Guylaine).
      L’Eternel est celui qui te garde,
      L’Eternel est ton ombre à ta main droite.
      Pendant le jour le soleil ne te frappera pas,
      Ni la lune pendant la nuit.
      L’Eternel te garde de tout mal,
      Il garde ton âme;
      L’Eternel garde ton départ et ton arrivée,
      Dès maintenant et pour toujours.

      Voir ce Psaume et d’autres psaumes ici -> https://jecherchedieu.ch/priere/quelque-psaumes-de-la-bible-pour-aider-a-prier/#ps121
      Et bien d’autres textes pour s’aider à prier : https://jecherchedieu.ch/prier-mediter/#textes

      Dieu est de votre côté, à votre côté. Il n’est pas le Dieu de la souffrance et de la mort. Il est le Dieu qui sème des graines de bonheur et de vie bonne.
      Et il vous bénit et vous accompagne.

  3. phiipppe dit :

    je réponds notamment à guylaine gamache et dis mon avis:
    J’ ai 45 ans, et personnellement, Dieu m a libéré de tout ce qu il y avait dans ma vie d INSUPPORTABLE.
    Je me souviens par exemple que quand j’ avais la vingtaine, il y avait deux sortes d’ obsessions dans ma tête qui me tourmentaient intensément jusque dans mes nuits depuis plusieurs années, et j ai fini par le prier qu il m en délivre, et un matin ce qui me tourmentait chaque jour s ‘ était dissipé à jamais. c ‘ était flagrant !!
    Ca reste gravé dans la mémoire quand Dieu sort de son silence et nous exauce…. il y a donc pour tous de grandes chances à ce que Dieu nous enlève l insupportable quand on attend de lui,encore plus si il n y a pas de moyens humains pour nous soulager . Néanmoins il ne m’ a pas enlevé un fond assez lourd qui me fait ressentir la vie comme un ennui éternel, avec aussi des ressentis dépressifs … mais bien que bien plus léger que dans ma jeunesse. Je voudrais bien aussi me suicider, fuir cet ennui interminable et rejoindre le Bonheur.
    Je suis sûr qu on est pardonné, quand bien même ce serait un péché.Mais la question qui demeure est :  » est ce que c est la volonté de Dieu  » *
    car moi, par la foi qu il m’ a donné quand j’ étais jeune, je veux faire sa volonté et non pas la mienne. On n’ est pourtant pas sur Terre pour rien ? Tant de questions sans réponses…. j’ aimerais bien que Dieu me dise sa volonté, mais pour l instant c’ est silence radio..

  4. Viaud dit :

    Pour Guylaine et à Philippe et à ceux qui se trouvent dans votre situation.

    Je ne sais pas comment à commencer votre dépression, si il y a un fait particulier qui a fait que vous soyez tombé dans la dépression.
    Mais je sais ce qu’est une dépression car je l’ai subie pendant 7 années.
    J’ai suivi dans ma jeunesse un enseignement catholique. Vers l’âge de 16 ans j’ai cessé d’allez à l’église. Donc je connaissais par l’enseignement que j’ai reçu, l’existence de Dieu, et quand il y avait des personnes en difficulté je priais pour eux, mais jamais je n’avais pensé à prier pour moi-même.
    Un jour, j’ai décidé que si mon état de changeait pas la solution était d’en finir. Pourtant j’avais, des amis, des parents, des frères et sœurs qui m’aimaient, mais a un moment donné on ne sait pas où on en est, on voudrait tellement que la souffrance que l’on ressent s’arrête. Mais Dieu, dans sa bonté, dans son amour, n’a pas permis que cela arrive.
    Le jour de 27 ans j’avais décidé qu’il fallait que cela s’arrête. Malgré ma dépression j’arrivais à travailler et donc ce jour là j’ai décidé puisque c’était la dernière fois que je venais à l’entreprise de fêter mon anniversaire. « Je me disais demain tout sera fini ».
    Mais un mes collègues m’interpelle, et me dit : « c’est ton anniversaire, tu es invité ce soir ». C’est comme si on m’avait ramenée à la réalité, et je suis dit : « mais qu’est ce que tu es en train de faire ?» et dans mon cœur j’ai pensé : c’est Dieu qui ne l’a pas permis.

    Et, à partir de ce moment je me suis adressé à Dieu : Où faut-il aller pour te trouver ?
    Quelle question bizarre, me direz-vous, partout il y a des églises. Pourtant la réponse de l’ai reçue six mois plus tard, lors d’une discussion : une personne a tout simplement dit : « Dieu ne change pas », Et « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et pour l’éternité. » (Hébreux 3.8).
    J’ai su, que cette parole était pour moi et que j’allais guérir.

    Je croyais connaître Dieu mais je me suis aperçu que je ne connaissais pas la Bible. Aujourd’hui je suis « née de nouveau » : étant baptisée d’eau et d’esprit comme l’enseigne la parole de Dieu : Jean 3 verset 5 : Jésus répondit: « En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. ».
    Jésus-Christ n’est pas venu pour faire une religion, il est venu pour réconcilier les hommes avec Dieu son Père. Il est le Messie, l’Envoyé de Dieu.
    Il nous demande de suivre son enseignement et de le transmettre.

    • Marc Pernot dit :

      Merci pour ce témoignage d’encouragement.

      Bravo surtout à cette personne qui a été, à l’occasion, un ou une ange pour vous faire voir la vie et vous même sur un autre jour.

      Ensuite, peu importe l’église, la sensibilité spirituelle, baptême ou pas. Dieu était là et vous vous y avez été sensible.

  5. VIAUD dit :

    Suite du commentaire pour Guylaine et Philippe : du 13 février 2020 de la part de Marie Noelle
    Il nous demande de suivre son enseignement et de le transmettre.
    Dans l’enseignement que Jésus-Christ nous a laissé il y a : «Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. » Evangile de Matthieu 6. 14-15
    La clé dans la guérison c’est : Pardonner ; Demander pardon ; et se pardonner à soi- même.
    (Tu aimeras ton prochain comme toi-même).

    Si nous acceptons Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur, Il est écrit : « Si tu confesses (où déclare) de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé (Jean 1 :12, Romains 10 :9)
    Si l’enseignement que l’on reçoit est bien la Parole de Dieu, telle qu’elle a été écrite (La Bible) alors nous sommes assurés que Dieu conduira notre vie. Cherchez Dieu. Lisez en premier par les Evangiles, car Dieu parle par sa Parole.

    Psaume 103
    1 De David. Mon âme, bénis l’Éternel, Et que tout ce qui est en moi bénisse le nom de sa sainteté !
    2 Mon âme, bénis l’Éternel, Et n’oublie aucun de ses bienfaits !
    3 C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, Qui guérit toutes tes infirmités,
    4 Qui retire ta vie de la fosse, Qui te couronne de bonté et de compassion,
    5 Qui rassasie ta bouche de biens ; Ta jeunesse se renouvelle comme l’aigle.
    6 L’Éternel fait justice ; Il fait droit à tous ceux à qui l’on fait tort.

    Que Seigneur vous bénisse, qu’Il conduise votre vie et qu’Il vous garde.

    Marie Noëlle

    • Marc Pernot dit :

      Attention à ne pas faire de notre croyance en ceci ou cela, ni de notre capacité à pardonner la condition du pardon de Dieu et de notre guérison.
      Heureusement que l’amour de Dieu est plus grand que notre amour, sa force plus grande que la nôtre. Et même quand nous ne croyons pas bien comme il faut, lui, croit en nous et il nous aime. Sinon, nous serions mal, très mal.

      Dieu aime même ses ennemis, fait du bien à ceux qui le maudissent, il aime et fera du bien à celui qui va mal.

      C’est précisément quand nous avons été si blessé ou que nous allons si mal que nous n’arrivons plus à pardonner ou à nous pardonner que Dieu intervient, avec son pardon libérateur, avec son souffle de vie et de consolation.

      Cela dit, toute cicatrisation prend du temps, et parfois il reste une cicatrice. Seulement, c’est heureux que cela ne fasse plus tant souffrir que la vie et la joie soit (à nouveau) possible.

  6. Nadia dit :

    Oui le suicide est un meurtre collectif au même titre que le suicide de Jesus mort et condamné par l’humain – cet humain créé par Dieu son père et le nôtre également. Il faut une fois pour toute oublier le pseudo suicide de Juda. Pauvre Juda qui n’a été qu’un instrument dans les mains du vilain. Et si un jour nous découvrirons que seul le malin existe??? Que deviendrions-nous et que ferons-nous??? Deviendrions-nous bons ou resterions-nous mauvais???

    • Marc Pernot dit :

      Je ne pense pas que Jésus se soit suicidé. Pas du tout. L’épisode dans le jardin des oliviers montre bien que Jésus aimait la vie et ne voulait absolument pas mourir, bien sûr. Il était seulement coincé entre vivre et faire son boulot de Christ. Il est comme un pompier qui va au feu pour sauver des gens, sachant qu’il a beaucoup de chance d’y passer. Par exemple dans le tunnel du Mont-Blanc ou pour les tours du 11 septembre, ou à la centrale de Fukushima. C’est cruel de les accuser de suicide alors que même s’ils meurent, leur geste est entièrement tourné vers la vie, pour sauver plus de vies, leur geste est une louange à la vie et à l’amour du prochain. Ce genre de gestes me semble montrer que le bien transcende précisément le mal, l’emporte, en est vainqueur.

  7. Amélie dit :

    Bonjour,
    J’ai 17ans et depuis toute petite ma vie a été douloureuse, j’ai subit différentes choses dont la dernière qui m’insupporte au point d’avoir de plus en plus d’idées noir…
    Le décès d’une personne que je tenais tant, la personne que j’aimais le plus au monde et pour qui je me battais en pensant à elle quand j’avais plus de force, j’aurais tout fait pour elle, elle me manque tellement…
    Je me dis que j’ai plus rien à perdre, je me trouve moche, j’ai été une victime, j’ai eu une enfance/une vie (au niveau familial) difficile qui va s’empirer avec le temps, plus on grandis plus on a de problème.
    Je vais voir souffrir et partir d’autres personne à qui je tiens, etc…
    Bref je suis baptisée, je prie, je vais quelques fois à la messe avec mon père et je crois en Dieu mais je ne sais pas si je suis chrétienne ou catholique…. (je n’ai pas fait de catéchisme, c’était trop compliqué vu ma situation)…
    Je sais que se suicider est un péché, un meurtre…. mais je me sens tellement mal depuis tant de temps… je suis perdu, je suis mal tous les jours et je pleures souvent… si vous pouviez m’aider s’il vous plaît

    • Mai dit :

      Ps 126:6 Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence, Revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes.
      Jai la conviction que Dieu nous donne a tous des talents ou encore une semence à semer pour donner de nombreux fruit. Dieu est notre Maitre et nous donne des talents selon nos capacités.
      Je dirai donc que même si les difficultes actuels et ton parcours a été semé d’embûches Dieu t’a préservé jusqu’à aujourd’hui et tu es là pour le prouver. Il te fait grâce aujourd’hui de la vie. Tu as marché jusqu’ici dans la douleur, les pleurs mais tu vas connaître l’allégresse. C’est une parole de vérité car cest sa Parole.
      Tu ne verras peut etre le fruit ou la solution s’arranger bientot mais « Dieu fait tout parfaitement en son temps ». Ne tente pas de recourir au suicide. Cest le diable, cet accusateur qui veut t’empêcher de vivre les promesses que Dieu a pour toi

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour Amélie
      Il arrive dans la vie des moments difficiles. Parfois très très difficiles. Des malchances, des méchancetés, nos propres faiblesses.
      C’est vrai.
      Mais ajouter la mort par là dessus ajoute encore de la peine à la peine, ajoute le pire au mauvais, ajoute de la souffrance à la souffrance.
      Ce n’est pas une solution. Cela ne va pas dans le bon sens, vers le mieux.
      Aller dans le bon sens c’est d’abord chercher ce qui a été un tout petit peu bien, faire mémoire une personne ou d’un petit geste un peu gentil, chercher une petite chose que l’on aime faire, un domaine où l’on n’est pas si nul.
      Et avancer tranquillement à partir de quelques unes de ces bonnes petites graines de bonnes choses. Avancer d’un pas. Trouver la force du pas suivant.
      C’est vrai que le secours de Dieu est très précieux pour avoir la force de ce petit pas suivant alors que l’on est encore à terre et qu’on fait ce petit mouvement vers le bien comme en rampant sur le sol. J’ai en tête des centaines de personnes que j’ai rencontrées qui m’ont dit que par la foi elles ont reçu cette force du pas suivant.
      Dieu est le Dieu de la vie, pas de la mort.
      Si vous souffrez trop, ensuite, il faut aller aux urgences médicales. C’est peut-être simplement une dépression, qui est une maladie comme une autre sauf qu’elle est bien douloureuse et invisible de l’extérieur, cependant, elle se soigne bien.
      Je vous laisse ce Psaume qui est mon préféré, et qui m’accompagne dans les bons et les mauvais jours :

      Psaume 121
      Je lève mes yeux vers les montagnes…
      D’où me viendra le secours ?
      Le secours me vient de l’Eternel,
      Qui fait les cieux et la terre.
      Il ne permettra pas que ton pied chancelle;
      Celui qui te garde ne sommeille pas.
      Voici, il ne sommeille ni ne dort,
      Celui qui garde Israël (qui garde son peuple).
      L’Eternel est celui qui te garde,
      L’Eternel est ton ombre à ta main droite.
      Pendant le jour le soleil ne te frappera pas,
      Ni la lune pendant la nuit.
      L’Eternel te garde de tout mal,
      Il garde ton âme;
      L’Eternel garde ton départ et ton arrivée,
      Dès maintenant et pour toujours.

      Quelques explications sur ce psaume : ici…

      Dieu vous bénit et vous accompagne.

  8. Amélie dit :

    Merci pour les messages, ça fait du bien. Je suis entièrement reconnaissante en vers Dieu il m’a donné la vie. Une fois j’ai eu une sorte d’accident en rentrant en vélo dans une voiture qui me doublait sur une départementale, ça s’est joué en millisecondes j’ai tapé au bon endroit et j’ai fait un vole planer qui au final s’est finit sur mes mains sans aucune blessure je suis sortit indemne j’ai glisser contre le goudron sur quelques mètres et mes vêtements étaient même pas abîmés ni salit ! Je sais qu’il me protège. Ça aurait été un camion ou la voiture de derrière qui m’aurait pas évité je serais plus là. Vu ce qu’il s’est passé c’était un miracle! Bref merci encore je me sens mieux maintenant 🙂

    • Marc Pernot dit :

      Bravo !
      Je me réjouis franchement pour vous et pour le monde et pour Dieu. Car vous êtes précieuse (même quand vous ne le savez pas).
      Du coup, vous avez pu expérimenter qu’un temps de creux dans le moral passe comme un nuage. Gardez bien cela dans votre cœur, dans votre tête. Comme cela, s’il arrive encore une fois où vous voyez tout en noir vous pourrez vous souvenir que ce n’est pas parce que tout serait noir que vous voyez tout en noir, mais à cause d’un nuage qui passe. Et cela pourra vous aider ?
      Dieu vous bénit et vous accompagne

  9. Josepha dit :

    Amelie,
    Tout être passe par des moments de joie ou de peine (angoisse, peur, doute..). Souvent, cette peine est une arme dont se sert l’ennemi pour nous éloigner du merveilleux plan de Dieu. Peu importe tes difficultés, Dieu est toujours à tes côtés, ne l’oublie jamais. Il a promis d’être toujours avec nous. J’en suis sûre, tu as un avenir radieux. C’est une promesse de Dieu, Jérémie 29:11.
    Compte toujours sur Dieu, il te tend toujours sa main d’amour et il t’aime. Demande lui son aide et n’hésite pas à demander de l’aide à ceux que Dieu a placé autour de toi.

    Que Dieu te fortifie, soit ton soutien ainsi que pour tout ceux qui traverse des moments difficiles.

  10. mik dit :

    Bonjour pasteur je suis musulman bègue de 39 ans je n’ai jamais connu de femme à cause de ce maudit handicap
    je suis dépressif mon begaiment m’a gaché ma vie m’a empeché d’étudier de trouver une copine , une femme; ce qui m’a poussé à commettre le péche de sodome et ghomorre et a insulté Dieu de tous les noms, voilà maintenant 4 ans que je l’insulte de diable et de tous les noms d’oiseaux +++
    j’ai des pensées suicidaires matin midi et soir, et c’est mon vieux père de 75 ans qui fait toute mes démarches , il a tout fait pour me guérir de ce maudit bégaiment(stage à 1000 euros, orthophoniste, hypnose, ect ect mais rien n-y fait,
    je suis maintenant convaicu que Dieu m’a crée pour me mettre en enfer pour me poussé à l’insulter à commettre le péché de sodome et ghomorre ( par manque de fille ) Depuis tout petit on me dit  » Dieu te veut du bien il t’a préservé de la fornication …. Ah bon ? il m’a préservé de la fornication pour au final me pousser à commettre l’homosexualité et l’insulte envers Dieu ??????? Vous voyez bien que tout cela n’a aucun sens,
    c’est donc la preuve formelle que Dieu m’a créer handicapé dans une mauvaise intention, maintenant père ma question est la suivante: Dieu pardonnera t-il à un bègue dépressif et bon a rien de s’être suicidé ?? c’est lui qui m’a créer handicapé c’est donc lui le responsable

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      Dieu n’est jamais source de handicap, ni de maladie. Il est la source de la vie, et il vous aime malgré vos injures, ne vous inquiétez pas de cela. Jésus dit que Dieu aime même son ennemi. Et il essaye de vous aider à vivre, à être heureux et à apporter au monde ce que vous avez de meilleur en vous.
      C’est vrai qu’aucun handicap n’est facile à vivre, mais le suicide serait comme mettre à la casse une Lamborghini parce qu’il y a un éclat de peinture sur une portière. C’est vrai qu’il y a un problème mais ajouter la pire catastrophe dessus n’arrange rien. Vous ne pouvez pas vous réduire à ce qui vous manque alors que vous avez votre belle personnalité par ailleurs.
      Quant a l’homosexualité ce n’est pas un péché, c’est coucher avec n’importe qui sans projet de construire un vrai couple qui n’est pas bon. Le péché de Sodome et Ghomorre n’est pas l’homosexualité mais le viol collectif d’un étranger sans défense, ce qui effectivement n’est pas acceptable !!!
      Dieu vous bénit et vous accompagne

      • mik dit :

        Bonjour merçi pour votre réponse, donc pourquoi m’avoir crée avec ce handicap si c’est pour finir célibataire à 40 ans sans aucun but dans la vie, c’est Dieu lui meme qui a dit « il n’est pas bon que l’homme soit seul »
        mais en me créant bègue il savait que j’allait finir seul, n’y a t-il pas contradiction ?? Ce handicap c’est bien la volonté de Dieu non ? et concernant le péché de Sodom la bible mentionne bien que l’homosexualité est un crime est un péché

        • Marc Pernot dit :

          Bonsoir
          Comme je vous disais, Dieu n’a pas créé votre handicap.
          On peut tout à fait vivre heureux célibataire, j’ai été célibataire bien plus tard que cela.
          De tout façon quand on est en couple, en général au moins un des deux finit aussi tout seul.
          Je vous confirme que le péché de Sodome n’es pas l’homosexualité mais le viol collectif.
          Il y a effectivement des personnes qui justifient leur homophobie avec deux ou trois versets de la Bible. Bien des églises protestantes du monde ont une autre interprétation de la Bible, et c’est ainsi que nosu ne pensons pas que l’homosexualité est un crime ou un péché, c’est pourquoi, un peu partout dans le monde, et en Suisse où je suis, nous célébrons les unions de personnes de même sexe comme les mariages de personnes de sexes différents.
          Vous avez ce bégaiement, certes, mais vous n’êtes pas que cela, vous êtes une vraie personne. Bénie par Dieu. Vraiment.

          • mik dit :

            Bonsoir mon père et merçi encore une fois pour vôtre réponse, J’aimerai savoir ; Dieu qui se dit miséricordieux et pardonneur doit normalement comprendre la détresse de ses créatures, Or dans la bible ou dans le coran le suicide est un crime impardonnable, mais dans un cas de figure ou le sujet s’est suicidé à cause d’un handicap qui lui a gaché sa vie et la poussé à la dépression Dieu pardonnera t-il ? lui qui se dit bon, compatissant et pardonneur ? ( je n’ai pas dit que j’allais le faire ) mais j’aimerai savoir; merçi d’avance

          • Marc Pernot dit :

            Vous avez raison, Dieu comprend.
            Et je pense qu’effectivement, quand nos sommes dans la vie future, nous aussi nous comprendrons ! Que comprendra alors la personne qui s’est assassinée elle-même ? Le terrible gâchis ? Tout le bien que Dieu espérait de nous et que nous n’avons pas fait ? La détresse des personnes qui nous entouraient et dont nous avons été l’auteur ? Le sentiment de Dieu voyant son don de la vie refusé, piétiné, jeté à la poubelle ? Car alors nous mesurerons ce qui a été réellement commis. Et ce ne sera pas forcément facile à gérer.

  11. Cléa dit :

    Bonjour, je suis a peine âgée de 14ans et j’ai déjà l’envie de m’ôter la vie, mes parents sont extrêmement chrétiens je l’étais aussi mais je me suis éloignée de Dieu et j’ai beaucoup péchée je le reconnais. Ma vie familial ne va plus, ma vie scolaire non plus j’ai trop encaissée et la je suis à bout je ressens une douleur en moi c’est vraiment atroce, je me sens terriblement mal je n’ai vraiment plus aucune envie de vivre j’ai commencer à chercher des solutions pour mettre fin à sa vie sans souffrir. Je me suis mise a pleurer,pleurer et j’ai commencer a prier j’ai supplier Dieu de tout mon coeur de me pardonner pour tout ce que j’avais fais c’était vraiment sincère je lui ai aussi demander de me pardonner pour l’acte que j’allais commettre. Parce que là y s’est passé quelque chose dans ma vie et je ne suis pas assez forte pour assumer je suis vraiment faible. J’espère qu’il a entendu ma détresse et qu’il me pardonnera.

    • Marc Pernot dit :

      Chère Cléa,

      Votre souffrance me semble terrible. J’en suis tout à fait désolé car c’est cruel et ce n’est certainement pas la volonté de Dieu.

      Ensuite, c’est comme tout, d’une chose mauvaise il est possible de faire du pire encore, et il est possible de faire du bon. C’est comme avec du fumier, il est possible d’en barbouiller la vie, voire même de plonger dedans en pensant que ce serait la solution… et il est possible d’utiliser plutôt le fumier pour faire pousser un champ de roses et de bleuets (ma couleur préférée est le « rouge et bleu »). Cette douleur et ces mauvaises choses qui vous crucifient aujourd’hui sont comme ce fumier. Et vous êtes comme la rose et l’œillet. En disant cela, je ne veux absolument pas dire que ces maux et cette souffrance seraient bonnes et qu’elles seraient voulues par Dieu. Non, pas du tout. Au contraire. Le fumier est bien de la merde, en réalité. Seulement tant qu’à faire que ces maux et cette souffrance soient là, autant en faire quelque chose de beau. C’est possible. Les personnes les plus humaines, les plus merveilleuses, les plus capable de compassion que j’ai rencontrées sont des personnes qui ont connu la vie, et pas seulement des choses faciles, et c’est comme cela que ces personnes peuvent comprendre un petit peu mieux la souffrance d’une autre personne.

      Vous, vous savez que le mal et la souffrance ne sont pas de bonnes choses. Il n’est donc pas juste de les laisser vaincre. La meilleure victoire contre toute cette négativité est de la transformer en positif, en bon cœur. De la surmonter par le bien, de retourner sa mauvaise énergie en bonne énergie. Cela parait au delà de nos forces quand on est au cœur même de la détresse et de la souffrance, mais ce sentiment d’impossibilité est comme un cauchemar dont on s’éveille ensuite, comme quand on rêve de ne pouvoir courir comme si l’air était devenu épais autour de nous, au matin nous nous rendrons compte que ce n’est pas comme cela. Pourtant, lors du cauchemar c’est ce qui nous semblait être le cas.

      Vous avez bien raison de penser à Dieu. Vous pouvez lui faire toute confiance, même si vous étiez la plus petite et la plus perdue de ses brebis perdues, nous dit Jésus, Dieu est comme un berger qui est prêt à tout laisser pour vous chercher, pour vous trouver, pour vous porter dans ses bras et vous amener à la vie, à la vie bonne, vraie, utile, rayonnante où vous serez le rayon de soleil d’une autre personne et même de bien d’autres personnes.

      Pour cela, il vous donne la force de faire le pas suivant, juste un pas après l’autre.

      En vous disant la bénédiction de Dieu sur vous, je vous laisse ce Psaume 121, à vous aussi, à vous en particulier :
      https://jecherchedieu.ch/priere/anthologies/psaume-pour-prier/psaume-121-je-leve-les-yeux-vers-les-montagnes-d-ou-me-viendra-le-secours/

      fleurs des champs : coquelicots et bleuets - Image par Capri23auto de Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *