Qu’est-ce que je peux faire pour être inscrite dans « le livre de la vie » tenu par Dieu ?

livre fantastique comprenant un paysage et une fille tenant un ballon - Image par Comfreak de Pixabay

La vie comme un livre ? Le livre donnant vie ? Le livre de vie qui nous porte ?

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour pasteur j’espère que vous allez bien 😊.
J’ai une question.
Dans la bible c’est écrit que ceux qui ne sont pas écrit dans le livre de la vie iront en enfer. Qu’est-ce qu’il faut faire pour être écrit ?
Merci pour votre réponse

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Il est aussi écrit que « Dieu veut que toute personne soit sauvée » (1 Timothée 2.4).

Il est écrit que « Vous êtes ainsi connue d’avance et prédestinée à être semblable à l’image de son Fils, et appelée, et justifiée, glorifiée. » (Romains 8:29-30)

Cela veut dire que vous êtes inscrite dans le livre de vie de Dieu comme membre d’honneur.

Dieu merci !

Faire quelque chose ? Bonne idée, mais pas pour gagner cet attention de Dieu. Ce serait alors vénal, intéressé par notre propre petit salut personnel.

Mais sachant que tout nous est déjà donné par Dieu, si cela nous inspire de belles pensées, de beaux gestes, de la gratitude… C’est génial, c’est joyeux, c’est une abondance du cœur. C’est de la bénédiction qui déborde.Et cela fait un bien fou.

Mais alors quels sont ces « ceux qui ne sont pas inscrits dans le livre de vie » si Dieu n’abandonne aucun de ses enfants ?
Je pense qu’il faut lire plutôt « ce qui (en chacun de nous) n’est pas inscrit dans le livre de vie : ce qui, en nous, est mort, mauvais, souffrant. Et c’est un bon débarras. C’est comme cela quand on aime : on garde ce qui est vivant dans l’autre.

Dieu est amour, il vous bénit et vous accompagne

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Laetitia dit :

    J ai été pendant des années chez des protestants évangéliques et l écrit c était l écrit, quand j ai voulu penser,réfléchir autrement j étais pointée du doigt et dans leur dos j agissait comme je voulais non sans cependant une certaine culpabilité vis à vis de dieu et donc hypocrite avec les autres.

    Quand je vous lis je vous remercie car cela me conforte dans ma liberté de penser en respectant les autres tant que je peux car bien souvent vouloir discuter avec certaines personnes relèvent du parcours du combattant alors « avant que la dispute s envenime je me retire » ou je ne jette pas mes perles aux pourceaux 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *