Durant cette période de confinement j’aimerais me cultiver et lire davantage

une librairie d'occasion débordant de livres - Image par Free-Photos de Pixabay

Il y a un livre de sagesse qui, apparemment manque cruellement dans cette librairie magnifique : une personne parlant d’elle-même en vérité.

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour Monsieur !

J’espère que vous allez bien.

Durant cette période de confinement j’aimerais me cultiver et lire davantage. J’aime beaucoup lire vos réponses que je trouve très spirituelles et très profondes. Je suppose que vous avez du beaucoup lire pour pouvoir nos livrer des réponses aussi belles ! J’aimerai du coup savoir quelles sont les meilleures livres chrétiens que vous avez pu lire ? J’ai soif de connaissance et j’aimerai être aussi sage que vous.

J’attends avec impatience votre réponse.

Bonne journée à vous.

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Quel honneur vous me faites ! Quels encouragements !
Je ne sais pas si je suis sage. J’essaye en tout cas de répondre avec le cœur, en réfléchissant et en demandant le secours de Dieu. Je sais qu’il fait ce qu’il peut, et moi aussi je fais ce que je peux, c’est pourquoi je ne peux évidemment pas garantir que ce que je dis est sage, ni juste. Ni dans l’absolu, ni pour les circonstances précises des personnes qui lisent ces réponses. C’est à chacun de voir.
En tout cas, la base de ma réflexion est dans les livres certes,
  • parmi les 66 livres rassemblés dans cette bibliothèque qu’est la Bible : les évangiles, la Genèse, les Psaumes, les lettres de Paul et de Jean, pour commencer, et pour y revenir encore et encore. J’ai mis sur le site des pistes pour arriver à la lire. Car dans sa lecture il y a des passages de déserts assez arides, aussi faut-il parfois choisir son itinéraire.
  • Il y a aussi le livre de la vie, en réalité : les milliers de personnes que j’ai rencontrées, venant voir un pasteur pour demander un baptême pour eux-même, un mariage, ou pour faire mémoire d’une proche venant de mourir, les personnes aussi me racontant leurs aventures, leurs espérances, leurs difficultés et leurs craintes, leur cheminement. Quand on essaye un petit peu d’aimer la personne que l’on rencontre, il y a tant et tant de trésors de vie à découvrir. Cela permet de multiplier sa propre expérience de vie, élargir les points de vue possibles, et donc saisir combien notre point de vue personnel est légitime, certes, mais partiel, subjectif, et appelé à être affiné. C’est aussi pour cela que ma femme et moi aimons partager un repas avec des personnes, en n’invitant ou étant invités, en très petit comité, une seule personne ou un couple que l’on découvre un petit peu. C’est extrêmement précieux, un privilège? Chaque repas où peut se vivre cette sincérité est comme de lire un livre passionnant.
Ensuite, pour ruminer cela, il y a la réflexion ET la prière. Les deux en équipe, encore et encore, l’un corrigeant et enrichissant l’autre, et inversement.
C’est vrai aussi la pratique du culte et les retraites de 4 ou 5 jours dans les monastères trappistes, sans parler avec personne. Il y a aussi quelques autres livres, j’ai beaucoup reçu de Saint-Augustin (en particulier les confessions), même si je suis parfois pas d’accord avec lui sur sa théologie, c’est sa démarche qui m’a nourri. En initiation, sur cet homme il y a un gros livre un peu carré « une année avec Saint Augustin » par Sylvain Gasser, Bayard, livre qui est épuisé et que l’on peut trouver d’occasion sur le net. J’aime aussi beaucoup les livres de Lytta Basset, les prédications de Paul Tillich, et le fantastique Kierkegaard… mais ces livres sont pour moi périphériques par rapport aux deux que j’ai cités : la Bible, et les personnes avec qui j’ai eu la chance de rencontrer. Bon, je reconnais qu’en période de confinement, ce type de lecture n’est pas évident…
Tant qu’à faire que nous soyons confinés, bravo de vouloir en faire quelque chose de grand et de profond. C’est excellent !
Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *