Warning: Declaration of WPDI_Plugin_Installer_Skin::feedback($string) should be compatible with WP_Upgrader_Skin::feedback($string, ...$args) in /home/clients/8063358fdacdd22fb52f0a802851f729/web/wp-content/plugins/classic-editor-addon/vendor/afragen/wp-dependency-installer/wp-dependency-installer.php on line 526
Quelle conception avez-vous du paradis et de l’enfer ?

Quelle conception avez-vous du paradis et de l’enfer ?

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. sanchez dit :

    moi je me pose cette question sic’est vrai que le paradis existe alors je suppose que quand on décède on retrouve notre famille mais si dans la famille il y a des personnes que l’on aime pas on les retrouve aussi alors merci du cadeau car cela devra etre définitive et supporter éclarer ma lanterne sur ce sujet merci

  2. Marc Pernot Marc Pernot dit :

    Je comprends tout à fait cette remarque. Les sondages montrent combien le repas de famille (quasiment obligatoire) de Noël est une angoisse, une souffrance, ou au moins une épreuve pénible pour une part importante de la population. Alors vous avez raison, si la vie future ressemblait à un repas de famille, ce ne serait pas une bonne surprise pour tout le monde (et on se demanderait bien à quoi ressemblerait l’enfer ! Peut-être que l’on se retrouve avec sa famille mais en plus avec seulement les plus mauvais côtés de chacun ?)

    Mais ce n’est pas cela du tout (je pense). Ce qui est éternel, ce qui reste après la mort du corps, c’est l’amour. Par conséquent, nous ne “retrouvons” pas ceux que nous aimons, mais notre amour reste vivant, nous restons en relation avec les personnes que nous aimons, que ces personnes soient parties avant nous, ou que ce soit nous qui partions avant. Et par conséquent, le frère pénible, l’oncle raciste, la mère maltraitante ne seront pas “retrouvés”, à moins que nous les aimions quand même malgré tout un petit peu, et alors ils auront été purifiés par l’amour de leurs travers nocifs.

    Ensuite, personne n’en sait rien, et personne ne peut en réalité imaginer une seconde ce que ce sera (ou serait) de vivre sans corps.

    Reste qu’effectivement, l’amour est plus fort que la mort. Et cela, nous pouvons le toucher du doigt (ou plutôt, le toucher du cœur et de la tête), par notre amour et nos pensées bienveillantes pour une personne que nous aimons et qui est loin sur terre, ou qui n’est plus vivante sur terre. Cela nous aide à nous concentrer sur ce meilleur tant que nous sommes ensemble sur terre, et même au delà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *