Bien que je prie toujours pour être rempli du Saint Esprit, je n’obtiens toujours pas cette grâce divine !

enluminure avec l'Esprit sous forme d'une colombe donné aux disciples, hommes et femmesPar : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonsoir pasteur,
Je suis chrétien ii y a de cela 14 ans. Bien que je prie toujours pour être rempli du Saint Esprit afin d’être encore plus utile à l’œuvre du Seigneur, je n’obtiens toujours pas cette grâce divine. S’il vous plait que faire? pourriez vous toujours intercéder pour moi?
Que Dieu vous bénisse

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir Monsieur

Bravo pour cette intention, cette espérance.

Seulement, quel effet est-ce que vous pensez que cela fait de recevoir le Saint Esprit ?

Ce n’est en général absolument pas spectaculaire, pas de fumée, pas d’éclairs ni de tremblements de terre. Certaines personnes très sensibles, ou très démonstratives expriment des choses extraordinaires, d’autres disent parler dans des langues que l’on ne comprend pas, ou d’avoir des visions… cela leur appartient. Mais ce n »est pas du tout le cas général. Et même si ces manifestations viennent effectivement de Dieu (ce qui n’est pas certain du tout), ce n’est pas l’essentiel.

A la base toute personne vivante a reçu au moins un peu d’Esprit Saint puisqu’elle est vivante et que selon la Bible, Dieu souffle de son Esprit dans la personne à sa création. Ensuite, sans cesse nous avons besoin de plus et mieux recevoir ce souffle de Dieu. Cela aide effectivement énormément de s’ouvrir à ce souffle, de l’espérer et de le demander, d’avoir ainsi soif de Dieu.

Les signes que l’on a reçu un peu plus d’Esprit Saint encore qu’avant, c’est que l’on aime plus qu’avant, que l’on est plus lucide, plus clairvoyant, plus fort spirituellement et moralement. Vous m’avez l’air d’avoir soif de faire du bien, c’est un des signes de l’Esprit en vous.

Ensuite, ce n’est pas seulement quelque chose que l’on reçoit, c’est un souffle qui donne la vie, et c’est donc à vivre. Cela consiste à ouvrir les yeux pour chercher autour de vous qui pourrait avoir besoin d’aide, comme le « bon samaritain » dont parle Jésus (Luc 10:33) cheminant tranquillement et « tombe » sur une personne pas très en forme. Il n’avait peut-être pas l’impression d’être « rempli d’Esprit Saint », mais son cœur qui aime au point de déranger son agenda et d’offrir de ses moyens de subsistance montrent qu’il n’avait pas un froid cailloux dans la poitrine mais un cœur qui aime, un regard lucide, une tête qui tourne bien et qui prend une décision. Or, par définition, c’est l’Esprit Saint qui transforme un cailloux en cœur de chair, ce qui éclaire et permet de voir les priorités selon Dieu, ce qui choisit le bien même s’il est plus fatiguant. Autre exemple donné par Jésus : une personne a donné une fois un petit verre d’eau à un petit frère du Christ, cela lui semblait tout naturel au point que quand il est félicité pour cela il est tout surpris (Matthieu 25:37). Il n’avait pas eu l’impression d’être foudroyé par l’Esprit Saint, et pourtant si.

Comme le dit Jean dans sa première lettre : « quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu ». Bien des personnes qui se pensent athées sont ainsi bien plus vivante de Dieu qu’elle ne le pensent.

Vous pouvez donc continuer à demander à Dieu son Esprit, ou que son Esprit en vous fasse naître et grandir l’enfant de Dieu en vous.

Ensuite, la question est de sentir les effets de ce souffle en vous, et d’ouvrir les yeux qu’il vous a donnés, de veiller aux vibrations de votre cœur rendu un petit peu plus capable d’aimer, faire travailler votre intelligence pour saisir ce que vous avez vu et senti, d’élaborer des actes et des projets, des équipes.

Ne craignez rien, Dieu n’est pas sourd et il dispense son Esprit largement à ceux qui s’ouvrent à lui. Vous pouvez compter sur nos prières.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *