Perspective : « Il est mort pour nous », qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ?

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Pascale dit :

    Il est difficile de faire un commentaire sur un article signé par un professeur de théologie systématique. Toutefois, deux réflexions me viennent à l’esprit. Tout d’abord, même si le concept est ici qualifié d’inacceptable, la notion de sacrifice expiatoire est hélas encore présente à bien des endroits (pas seulement dans des milieux évangéliques) et il est parfois difficile d’exprimer une opinion différente à ce sujet.
    Deuxièmement, le titre de l’article est “Jésus est mort pour nous” mais ensuite il est uniquement question de “Jésus est mort pour nos péchés.” Jésus est resté fidèle à sa mission jusqu’à la mort. S’il avait reculé au dernier moment, on n’aurait certainement jamais entendu parler de lui. Selon moi, Jésus n’est pas seulement venu annoncer le pardon de Dieu, mais pour nous partager ce qu’il comprenait de Dieu, de son amour pour nous. Lui qui était sans péché avait tout de même besoin de Dieu. L’amour de Dieu ne se limite pas à son pardon et mon besoin de lui ne se limite pas au besoin de me sentir pardonné. Cela va bien au-delà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *