Lorsque je m’assois et que j’ouvre un sac de croustilles, elles me font vivre un moment sublime. Éphémère, hélas.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *