Pourquoi l’épreuve? la maladie? la mort? Quelle lecture théologique peut on en faire?

un enfant blessé au genou et sa mère qui appelle - Photo by billow926 on Unsplash

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour
1)Pourquoi l’épreuve? la maladie? la mort?
Quelle lecture théologique peut on en faire?
Amitiés

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

En ce qui concerne la mort après une belle vie, je pense que c’est effectivement le plan, et c’est ce que nous pouvons essayer de rendre possible, pour nous et pour ceux autour de nous. Dans ce cadre-là, je trouve que notre mort est un événement majeur, pour nous et pour nos proches, pour le mode qui se voit privé d’un de ses membres. Mais que cela est normal, la vie sur terre est la première étape, vient alors le temps de passer à la suite. C’est un peu comme l’école primaire, on y est bien, pourquoi est-ce que nous ne pourrions pas toujours rester avec noter maîtresse, et notre trottinette rouge, et les vacances scolaires chez la grand-mère ? Vient un temps où effectivement, il est bon de passer « chez les grands », et c’est bien. Cette réflexion sur le temps limité de notre vie n’est pas inutile pour mettre en perspective notre propre regard sur la vie, mais sans dramatiser non plus. Nous connaissons d’autres limites plus cruelles que cela dans la vie quotidienne, en particulier celle de ne pas arriver à évoluer, à progresser comme nous l’espérerions, d’avancer, au mieux, sur ce chemin à la vitesse d’un escargot. Cela aussi demande de travailler dessus par la réflexion et la prière.

C’est vrai que la mort vient parfois interrompre une vie bien plus tôt que cela, privant la personne de vivre les différents âges de la vie, la privant de cette chance de la maturation que permet une vie vécue sincèrement pendant dix décennies. Et privant les autres d’une personne importante. Je pense que c’est un gâchis, que c’est bien regrettable et que ce n’est jamais la volonté de Dieu. Jamais son plan A. Il y a un truc qui n’a pas marché. Comem la maladie, la catastrophe, la violence, la méchanceté, les privations. Peu importe les responsabilités et les fautes par action ou par omission d’agir, la catastrophe n’est jamais la volonté de Dieu. Il ne nous met pas à l’épreuve car son amour pour nous ne se mérite pas par des épreuves ou par des sacrifices, Dieu nous aime parce qu’il nous aime. Dieu ne nous punit pas avec des peines, quelqu’un qui aime ne fait pas cela, Dieu a d’autres moyens pédagogiques que cela. Il réagit face à nos fautes en redoublant de soin, comme le ferait n’importe quel médecin, ou berger.

Les catastrophes, maladies et autres détresses viennent du chaos primordial qui demeure dans la nature, c’est la première grande cause, Dieu y travaille en continue comme source d’évolution, et il nous embauche pour faire ce que nous pouvons, à notre façon et à notre niveau. La seconde grande cause est la faiblesse humaine, cela aussi nous concerne et nous pouvons travailler sur cela en nous, avec l’aide de Dieu et avec l’aide de quelques personnes qui nous aiment un peu, si nous avons la chance d’en avoir. Un chantier est ouvert, pour nous, en notre faveur, en faveur des autres, en faveur des générations futures. C’est passionnant, et ne doit pas être désespérant car nous sommes au bénéfice de la grâce de Dieu qui donne sans exiger de nous, c’est plus pour le plaisir de participer, d’ajouter notre pierre à l’édifice, pour la joie d’être source d’un bon petit geste, d’être connecté à l’ensemble, faisant équipe avec tout ce qu’il y a eu, qu’il y a, et qu’il y aura d’hommes et de femmes de bonne volonté. Et avec Dieu. Je pense que nous voir avec un début de bonne intention, déjà, le fait sourire (si je puis dire). C’est donc encore et toujours à voir avec lui.

Pour une approche plus thaologique, vous pourriez voir cet article : sur la question de l’existence du mal, et celui sur la théodicée.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Joseph dit :

    Dieu donne la force et le courage pour affronter les épreuves positives ou négatives de la vie subie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *