Selon vous, Dieu a-t’il une dimension personnelle ?

Par : pasteur Marc Pernot

Bénédiction de Dieu le Père - (Luca Cambiaso, XVIe siècle)

Dieu, une personne ? Dieu impersonnel ? Dieu supra-personnel ?

Question d’un visiteur :

Bonjour
Selon vous, Dieu a-t’il une dimension personnelle ?
Je conçois parfaitement que Dieu ne soit pas un individu (le barbu sur son nuage ou autre) mais n’est-il pas essentiel que Dieu ait justement une dimension personnelle ? Selon moi, les éléments essentiels que sont l’Amour, la fraternité etc.. sont intimement personnels, et dire que Dieu n’a rien de personnel ne me semble pas juste. Après tout, n’avons-nous pas été créés à son image ?

Pour résumer, je ne dirais pas que Dieu est une personne uniquement, mais qu’il est en quelque sorte supra-personnel, plus qu’une personne, comme le suggère par exemple André Gounelle. En tous cas, pas impersonnel (vision plutôt bouddhiste).

Qu’en pensez-vous ?

Merci !!

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Excellent questionnement. Très fin et important aussi bien spirituellement que théologiquement.

Quand on se demande est-ce que Dieu est ceci ou cela… la réponse précise devrait être en général que non. Et ensuite d’affiner en disant que c’est plus compliqué et que c’est à la fois un peu oui et un peu non.

C’est pourquoi, je trouve votre réponse bien intéressante.

Est-ce que Dieu a une dimension personnelle ? La question est déjà prudemment posée, ce qui est bien, car « une dimension » suppose que par certain(s) autre(s) dimensions ou aspects il en serait autrement.

Comme vous dites, Dieu n’est pas un barbu assis sur un nuage, c’est à dire que notre façon de parler de Dieu sont empruntées du vocabulaire tiré de notre expérience des réalités de notre monde, de notre vie, et que les employer pour parler de Dieu est toujours un abus aussi grotesque que d’imaginer Dieu en vieillard barbu assis sur un nuage. En même temps, si nous voulons réfléchir sur l’être de Dieu et les relations que nous avons avec lui, c’est assez pratique d’utiliser des mots de noter vocabulaire et des images pour le faire. Mais encore est-il important de faire comme vous le faites, d’utiliser ce vocabulaire en sachant que cela a des limites.

Dieu est plus, il est autre qu’une personne, car nous ne connaissons pas d’autre personne qu’humaine. Et dire que Dieu serait une personne le placerait comme à notre niveau d’existence, un parmi d’autres. Ce que le Dieu dont parle la Bible n’est pas. Il est d’une autre dimension, comme source de l’être.
Cependant, je pense que vous répondez très bien. Il me semble que Dieu a certaines façon d’être que nous rapportons normalement à une personne. En particulier la capacité à inventer du neuf, à aimer, à s’associer avec nous.

Même si je sais intellectuellement que Dieu est, comme le suggère Gounelle, supra-personnel, il me semble que sur le plan spirituel il est portant d’entrer en relation comme nous le ferrions avec un ami de toute confiance, en le tutoyant. En tout cas, pour moi, c’est essentiel. Parce que notre expérience commune de conversation est avec une personne qui a une volonté, une intelligence, une personnalité, une histoire. La question de la prière n’est pas de faire le calme en soi, ni de se vider de soi-même. La prière est un face à face, un dialogue, et la meilleure image que nous ayons pour cela est quand nous rencontrons une autre personne. Le danger est de se mettre à penser que Dieu serait une personne parmi nous, comme notre égal. Cela projette Dieu dans notre dimension et divinise un petit peu trop l’humain, ce qui est le grand fantasme, d’être le Grand Patron avec personne au dessus. C’est vrai que Dieu se montre proche de nous, si proche qu’il nous est même intérieur, et si bas qu’il peut arriver qu’il nous porte (en quelque sorte). Mais Dieu reste transcendant, unique en son genre. A mon avis il est bon de tenir les deux.

Dieu n’est pas seulement un « il », une personne dont on parle, il est surtout un « tu » et un « je » avec qui la personne humaine est en relation personnelle.

Bravo encore pour ces recherches

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Cabane dit :

    Nous avons une conscience, c’est notre esprit. Dieu est EN nous, il est EN notre conscience, en notre coeur. Pour chacun d’entre nous. Donc, évidemment assez variable, puisque nous avons notre personnalité, qui n’est pas celle des voisins. Où est Dieu ? En chacun d’entre nous. Jésus a dit cela quelque part. Cela me suffit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *