Comment prêcher ou les techniques de prédication ?

Par : pasteur Marc Pernot

fresque des catacombes de Priscilla à Rome, une femme en position d'orante, enseignant

Question d’un visiteur :

Bonjour
Comment prêcher ou les techniques de prédication ?

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

J’ai mal lu votre question, au début, j’ai cru lire : « Comment pécher ? » et cette réponse m’est venue : ça vient tout seul, sans effort.

Puis en arrivant au mot « prédication« , j’ai enfin compris votre question. Et je me suis dit : ça, par contre, ça ne vient pas tout seul. Ou plutôt si, ça pourrait, parce qu’en lisant pour moi-même un texte biblique je suis habitué à me laisser porter, stimuler par le texte, de façon assez libre. Et je pourrais donc faire cela, en me donnant une demi heure le dimanche matin avant de parler sur ce que m’inspire le texte du jour. Cependant, je pense qu’il faut apporter bien bien plus d’étude, de prière et de pensée pour préparer une prédication afin d’apporter aux personnes qui le désirent de la nourriture pour aller plus loin ! Ils méritent que l’on soit ambitieux pour eux, et ne pas leur apporter seulement de la nourriture toute mâchée. Comme on dit : si tu offres un poisson à quelqu’un il mangera un jour, si tu lui offres une canne à pêche il mangera tous les jours.

Quelle technique ? en quelques mots, mon avis :

  1. Lire le texte biblique, l’étudier en (hébreu pour l’ancien testament ou grec pour le nouveau testament),
  2. Chercher à le remettre dans le contexte de l’époque (les notions, les questions du temps)
  3. Se mettre, nous, dans le texte, chercher ce que le texte nous dit alors (voir par exemple ces petites méditations sur un verset)
  4. Prier pour demander ce que Dieu nous dit, personnellement. De façon subjective, pas seulement du point de vue du spécialiste de la Bible
  5. Penser aux gens
  6. Prier encore,
  7. Mettre un peu des idées par écrit.
  8. Essayer de mettre ses idées au clair, chercher un fil, éliminer la moitié de ce que l’on aurait envie de dire, ou les trois quart.
  9. Y penser la nuit, le jour, lors d’une visite.
  10. Prier et penser encore
  11. etc
  12. Oser une prédication
  13. Avoir honte de n’avoir pas été très bon. Mais au moins d’avoir fait ce que l’on pouvait, d’y avoir mis son cœur. Confier à Dieu la suite.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Pascale dit :

    14. Paroissiens, puis internautes ont de la chance d’être au bénéfice de tous ces efforts.
    15. À chacun d’écrire la suite dans sa propre vie.
    16. Merci de tout cœur pour cet engagement profond, source de bien d’étincelles dans nos vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *