Je n’arrive pas à me faire à l’idée que Dieu puisse demander certaines règles un peu misogyne ou homophobes

Par : pasteur Marc Pernot

Bravo pour cette démarche à la fois authentique et prudente

Question d’un visiteur :

Bonjour
Je suis tombée sur votre blog par hasard, je ne sais pas si ma question y a sa place mais voila:

J’ai 21 ans à l’heure actuelle et pour autant que je me souvienne j’ai toujours été croyante (quand j’étais petite je disais même à mes parents que plus tard je voudrais entrer en couvant), je croyais en une force supérieure pleine d’amour que j’aimais appeler Dieu et je me souviens que tous les soirs je m’imaginais lui écrire une petite lettre (je n’étais pas dans une famille très croyante alors je ne connaissais pas l’existence de la prière mais j’imagine que c’est ce qui s’en rapprochait le plus) puis j’ai grandi et à l’adolescence je me suis détachée de tous ces petits rituels (même si je n’ai jamais vraiment perdu la foi) puis très récemment après avoir commencé un cheminement spirituel (plutôt basé sur des questions de « qu’est-ce que la vie après la mort? », guides spirituels etc…) je me suis posée la question de la religion. Et oui parce qu’au final je crois en Dieu mais quelques problèmes de valeurs personnelles me dérangent… j’ai l’impression que (dans toutes religions confondues) la parole de Dieu ou la pensée de Dieu a quelque peu été modifié par l’homme de l’époque pour ses propres avantages, car je n’arrive pas à me faire à l’idée que Dieu (que j’imagine comme une source d’amour infini et juste) puisse demander certaines règles un peu misogyne ou homophobes par exemple… Je sais qu’il y en a peu et j’ai peur de manquer de respect en disant cela, mais c’est vrai que c’est un frein important pour moi et je n’arrive pas à me placer par rapport à ça….

Pour moi, Dieu est impartial et traite tout être humain de la même manière et avec le même amour… peut être que je l’imagine de la mauvaise manière ? Qu’en pensez-vous ?

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Bravo pour ce cheminement spirituel, authentique, personnel? C’est très prometteur.
J’ai adoré cette pratique de la petite lettre à Dieu du soir. C’est très touchant, si authentique. Cela me rappelle à une jeune femme qui avait demandé un baptême d’adulte qui avait écrit et lu devant tout le monde à cette occasion une « lettre à Dieu » qui m’avait bouleversé (elle se reconnaîtra peut-être 🙂

Je comprends votre interrogation en ce qui concerne ce que les religions font de la Parole de Dieu. Il est vrai que pour penser Dieu et parler de Dieu on a besoin d’images et de concepts humains. Ce n’est pas grave quand on le sait. Mais vous avez raison : c’est très ennuyeux quand on confond notre théologie (notre pensée sur Dieu) et Dieu lui-même. C’est vite la source de difficultés spirituelles et aussi relationnelle, c’est source de disputes et de divisions. Ce n’est donc pas la religion qui est dangereuse en elle-même, c’est le rapport que la personne entretien avec sa propre religieux qui peut poser problème. Dans toutes les religions il existe un ou des courants progressistes qui s’intéressent et discutent de théologie tout en ne sacralisant pas leur doctrine, leur lecture des textes, restant en recherche et en débats. Il me semble que c’est ce genre de sensibilité qui devrait vous convenir, et même vous convenir très bien. Car vous êtes ouvertes à la foi à une questionnement théologique et à une pratique de la prière ou de la spiritualité.

Même si le plus important est cette belle authenticité de foi qui vous habite, vous avez bien raison, je pense de vous intéresser à la religion, en plus, dirais-je. Cela comme un ou des moyens de travailler votre foi, de la nourrir. Mais surtout, que ce soit bien votre foi et votre élan qui restent les plus importants par rapport à la religion qui, à mon avis, doit rester au service de votre foi.

Les machos sont partout. Ils s’infiltrent dans les entreprises, les partis politiques, et même les religions. Il y a un gros travail qui a été fait dans la foi chrétienne, et en particulier dans le protestantisme « réformé » (ou presbytérien) où personnellement je me sens bien. La plupart de ces églises réformée, en Europe et Amériques ont abandonné toute discrimination envers les femmes, les personnes homo ou trans. On dit de ces églises qu’elles sont inclusives. Les sociétés de l’époque de Jésus étaient assez patriarcales, Jésus a fait une large place aux femmes, on voit dans l’Evangile qu’il a fait de Marie Madeleine l’apôtre des apôtres. Il n’a pas parlé de l’homosexualité ce qui montre que ce n’est pas pour lui le moins du monde donnant lieu à une quelconque discrimination.

Entièrement d’accord sur votre pensée vis à vis de l’amour de Dieu source d’amour infini et juste. Et d’accord pour trouver que c’est un point essentiel.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.