Impossible de concilier l’appel au massacre de 1 Samuel 15 avec l’amour de Dieu manifesté en Christ

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Pascale dit :

    Question très intéressante.
    J’aimerais faire deux remarques. Tout d’abord à propos de la réponse donnée. Si on peut voir dans les passages décrivant des massacres ou d’autres violences une incitation à éliminer ce qui dysfonctionne en nous, cela fait beaucoup de pages pour une même idée et il est difficile alors de se sentir à chaque fois interpelé.
    D’autre part, autant toutes les pages du Nouveau Testament me paraissent avoir une visée théologique, autant c’est pour moi loin d’être le cas pour l’Ancien Testament qui me parait aussi être un récit fondateur pour le peuple juif. J’ai du mal à voir un intérêt par exemple à certains des chapitres des livres des rois ou bien l’histoire de David me parait entrecoupée de détails bien peu passionnants. Je lis ces passages par fidélité, mais ?

    • Marc Pernot dit :

      Je reconnais que bien des pages de l’Ancien Testament n’ont pas un intérêt infini.
      C’est pourquoi je propose un itinéraire de lecture de la Bible car une personne de bonne volonté qui commencerait à lire la Bible par la première page risque de se décourager avant d’arriver aux évangiles. Ce qui serait vraiment dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *