Apocalypse

Par : pasteur Marc Pernot

C’est un mot qui fait peur, un synonyme de catastrophe. Le livre de l’Apocalypse (le dernier livre de la Bible) voulait pourtant nous donner de l’espérance en témoignant de l’Évangile. C’est pour cela qu’il s’appelle Apocalypse, ce qui veut dire en grec révélation. Ce qu’il révèle c’est qu’au-delà de la souffrance qui peut nous frapper en ce monde, au-delà de la haine et de la faiblesse de notre corps il y a une réalité spirituelle qui triomphe et qui nous donne la vie.

Ce livre ne parle pas d’un futur lointain mais du présent de toute personne. Il parle de la victoire formidable que Dieu accomplit aujourd’hui dans notre vie pour nous sauver en éliminant le mal qui est source de mort.

Mais ce qui est particulier par rapport aux autres livres du Nouveau Testament, c’est que l’Apocalypse présente la bonne nouvelle du salut de Dieu sous une forme fantastique digne d’un roman de science fantasy avec tout un jeu de symboles pas toujours faciles à démêler pour un lecteur du XXIe siècle. L’avantage de cette forme imagée est qu’elle permet une foule d’interprétations possibles . Mais il y a quand même des lectures qui ne sont pas justes, en particulier, si l’on y trouve des raisons d’avoir peur de Dieu c’est que l’on se trompe, car le Christ nous a montré que devant Dieu nous ne sommes plus dans la peur mais dans l’amour1 . Et son message est appelé Évangile, c’est-à-dire  » bonne nouvelle  » et non pas  » terrible menace « . Malheureusement, les sectes raffolent de l’Apocalypse qu’elles utilisent pour faire peur à leurs adeptes et ainsi mieux les prendre dans leur piège.

1 Romains 8:15, 1 Jean 4:16-18

 

Marc Pernot

Suite :

Vous pouvez participer au débat en faisant part de vos remarques et questions.

Quelques courtes définitions de mots essentiels de la théologie

Quelques questions de théologie posées par des visiteurs et une réponse proposée
Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *