Que signifie « naître d’Esprit », d’en haut, de nouveau ?

Une femme prend une inspiration, bouche fermée, la tête un peu en arrière - Photo by Eli DeFaria on Unsplash

Respirer un grand coup, à fond, consciemment, y trouver de la joie, remercier Dieu, s’ouvrir à son souffle de vie.

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Recherche :
Que signifie naître D’Esprit?

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

L’Esprit, c’est la puissance créatrice de Dieu dans le monde et en vous. L’Esprit fait émerger une vie supérieure en vous. Une vie en abondance, pleine de foi, d’espérance et d’amour (nous dit l’apôtre Paul).

Naître d’Esprit c’est naître et grandir par l’Esprit de Dieu, c’est que ces dimensions divines vivent de plus en plus en nous,
Naître d’Esprit, c’est donc à vivre tous les jours, un petit peu plus.

Bien sûr, c’est Dieu qui peut faire naître cela en nous. Mais pour ce genre de chose, il a du mal à le faire malgré nous en encore moins contre nous. Notre participation est donc appréciée, c’est précisément la foi qui permet cela, la foi, c’est à dire la confiance dans ce que Dieu nous apporte, car ce sera de toute façon bon. C’est ce qu’évoque ce chapitre 3 de l’Évangile selon Jean où Jésus parle de la naissance « d’en haut » ou naissance « de nouveau » (l’une et l’autre traduction sont justes), un supplément de vie venant de Dieu, une vie dépassant la simple survie, une vie source de vie, comme Dieu.

Il est possible que cette naissance d’Esprit ne soit pas un événement spectaculaire, mais quelque chose de progressif, de furtif. Cela se détecte en constatant que l’on a évolué, avancé de quelques pas, dans l’élévation, dans la profondeur, dans l’amplitude.

En tout cas cette naissance de l’Esprit est de cet ordre là, de la qualité d’être, c’est par définition même quelque chose d’intérieur. L’Esprit Saint dans la personne ne se manifeste pas par une attitude de supériorité sur les autres, au contraire. Cela se manifeste par une qualité de relation, de respect de l’autre, cherchant à élever, valoriser l’autre à ses côtés.

Personne, aucun être humain n’est totalement dénué d’Esprit-Saint, c’est ce qui fait l’essence même de l’humain. C’est ce que dit la Genèse dans la 2nde version du récit de création de l’humain : « L’Eternel Dieu forma l’humain de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle (Esprit) de vie et l’humain devint un être vivant. » (Genèse 2:7). Ensuite, il est possible de demander à Dieu encore plus de son Souffle de vie, Ou que ce souffle de vie en nous puisse ouvrir ses ailes, s’exprimer en nous plus pleinement.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Andry dit :

    On pourrait aussi répondre à la question par un texte bibliques qui traite de la question-même : Jean 3. Naître de l’Esprit (Jean 3 : 6) signifie croire le témoignage de Jésus quant aux choses qui sont célestes/extra-terrestres (Jean 3 : 12), ce qui inclut notamment le Père (Jean 14 : 9).

    • Marc Pernot dit :

      Oui, pour Jean 3, bien sûr. Mais attention, dans le verset que vous citez Jean 3:12, le verbe « croire » n’est pas celui de la croyance, de la théologie, de la doctrine, de la connaissance. C’est le verbe de la foi : de la confiance en Dieu. Quant à l’Esprit, c’est encore autre chose, c’est une dynamique de création venant de Dieu. Hélas, à partir de l’ambiguïté du verbe « croire » en français certains théologiens en ont profité pour imposer (tenter d’imposer à des personnes crédules) d’adhérer à un certain système de croyances. Alors que l’a confiance en Dieu (la foi) évoque plus une recherche sincère, personnelle de Dieu, en confiance précisément parce que Dieu nous aime sans condition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *