J’ai pu lire plusieurs fois que le hasard n’existe pas, et que TOUT vient de Dieu.

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Carla dit :

    Lorsque vous dites « Et dans les événements que nous voyons, le hasard existe, c’est lui qui fait cette injustice de la catastrophe qui frappe une personne et laisse vivre une autre personne sans aucune logique. »
    Je ne comprend pas tout.
    Si nous sommes deux, que une personne est touché par hasard mais pas moi, c’est le hasard qui l’a touché, mais donc moi ce n’ai pas Dieu qui m’a sauvé? C’est le hasard qui m’a épargnée? Je ne dois donc pas remercier Dieu d’avoir était épargnée et d’être encore en vie?

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      Il existe tous les cas de figure :

      • du mal qui m’arrive parce qu’une personne, moi ou une autre personne a fait le mal
      • du mal qui arrive par hasard, frappant une personne et laissant la personne voisine sauve. C’est le cas par exemple de la foudre qui tombe et tue une personne dans la rue. Ou de certaines maladies.

      Dieu cherche à donner la santé à toute personne, indépendamment de ses qualités et défauts, car chaque personne est son enfant, et qu’un bon parent fait tout pour chacun de ses enfants. Donc, oui, des guérisons viennent de lui et si quelqu’un est malade c’est qu’il n’a pas pu, malgré les recherches médicales et les soins de tout le monde. En tout cas, il n’abandonne personne, accompagne et cherche le meilleur.

      Il arrive que des humains fassent le bien aussi ! Soignent, guérissent, aident, secourent.

      Dans tous les cas, oui, on peut remercier Dieu de la vie et de la santé, car la possibilité même que cela existe vient de Dieu, et il accompagne le monde dans l’espérance du meilleur.

      Dieu vous bénit et vous accompagne

  2. Cabane dit :

    Il est souvent bon d’accepter de se tromper. Si la vérité était l’équivalent d’un grand puzzle,, nous n’en connaissons que des petits morceaux indépendants, et nous ne savons pas au juste combien il y a de morceaux, ni à quelle place ils se trouvent. Tout au plus nous est donné par Dieu de savoir qu’au terme de notre vie, tout le puzzle sera bien reconstitué. Cest déjà rassurant !

    Mais concernant le hasard mieux vaut admettre de se tromper, car nous savons … que nous ne savons pas tout ! Ce serait effrayant, à vrai dire ! Il faut (à mon sens) faire constamment des erreurs, car c’est de nos échecs que peut jaillir un petit morceau de vérité. Et si nous savons assembler ces petits morceaux, alors les plus grandes espérances nous sont offertes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *