Est ce que une personne personne transgenre dégoute D.ieu ?

un visage de profil avec un drapeau arc en ciel en arrière fond - Image par Sharon McCutcheon de Pixabay

Prions pour que l’église chrétienne soit de plus prophétique, et engageons nous comme chrétien pour que nous avancions avec toujours plus de foi, d’espérance et d’amour.

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour pasteur,

Je me pose pleins des questions sur la Transidenté par rapport aux chretiens.
1.Est ce que une personne transexuel va en enfer ?meme si par exemple ses parties genital sont intact ?

2.Est ce que pour se convertir à votre religion, une peronne transgenre doit elle renoncer a l’être?

3.Est ce que une personne personne transgenre degoute D.ieu et est une abomination?

4.Doit on accepter de genrer une personne comme elle le souhaite?

5.Une femme transgenre est elle une vraie femme au yeux de votre religion ou elle le serra jamais? (Je parle par rapport a vous et aux membres de votre religion, par rapport à D.ieu c’est evident qu’elle restera un homme.😁)

6.si une personne transgenre ne peut pas revenir en arriere,peut elle devenir chrétienne, si oui son prenom de chretiens peut il etre par son « nouveau sexe » Ou par le sexe de naissance?

Cordialement,
Bye

Réponse d’un pasteur :

Bonjour et bravo pour votre recherche de Dieu intelligente, ouverte et sensible.

Hélas, il existe des chrétiens qui enverraient volontiers la moitié de l’humanité, voire plus, en enfer parce qu’ils ne sont pas comme ceci, qu’ils ne croient pas comme cela, n’ont pas le bon rite, les actes agréés. C’est plus un réflexe humain, culturel, qui existe dans bien des milieux pas seulement chrétiens car cela a un côté rassurant de se créer ainsi un club de personnes qui ont des codes communs, de se sentir alors des personnes bien comme il faut, au contraire des personnes qui ne font pas partie du club, qui sont forcément des personnes perdues. Jésus-Christ n’était pas comme cela. Mais pas du tout du tout comme cela.

1.Est ce que une personne transexuel va en enfer ?meme si par exemple ses parties genital sont intact ? 

  • Premièrement, par principe, Dieu aime chaque personne, Jésus dit qu’il est comme un berger qui va rechercher même la plus perdue des brebis perdues, et qu’il la trouvera, et qu’il la recueillera, la portera.
  • Mais en plus, le fait même d’être transgenre n’est pas un rejet de Dieu, ce n’est pas faire de la peine à son prochain, c’est un effort immense pour être fidèle à ce que l’on est, je ne comprends pas pourquoi ce serait considéré comme un péché. Cela n’a rien d’admirable non plus, c’est juste comme cela. Mais comme ce n’est pas un chemin facile, que c’est même un chemin rude à cause de la méchanceté de certaines personnes (comme je le soulignais en introduction), je pense que manifester une opinion péjorative de rejet de la personne transgenre est criminel. Et que notre mission de chrétien est un accueil fraternel comme avec toute personne sincère.
  • Ensuit, je ne vois pas très bien en quoi nos organes sexuels auraient à voir avec la question, il ne nous serons pas utiles dans la vie future de toute façon.

2.Est ce que pour se convertir à votre religion, une peronne transgenre doit elle renoncer a l’être? 

  • Ce serait une honte, une horreur d’imposer cela. La religion est faite pour que la personne puisse se développer, devenir plus et mieux elle-même avec l’aide de Dieu. Bien entendu, celui qui serait animé d’un désir de faire du mal serait appelé à évoluer, avec l’aide de Dieu, mais dans le cas qui vous intéresse ce n’est pas le cas, il s’agit seulement

3.Est ce que une personne personne transgenre degoute D.ieu et  est une abomination? 

  • Ce qui est abominable c’est d’avoir un tel regard sur une personne vivante. La volonté de Dieu, ou plutôt son espérance, c’est que nous aimions notre prochain, et considérer sa personnalité comme une « abomination » est diamétralement opposé à l’amour pour cette personne, créature de Dieu et aimée par lui comme son enfant bien aimé.e.
4.Doit on accepter de genrer une personne comme elle le souhaite? 
  • Bien sûr, c’est le minimum des respects.

5.Une femme transgenre est elle une vraie femme au yeux de votre religion ou elle le serra jamais? (Je parle par rapport a vous et aux membres de votre religion, par rapport à D.ieu c’est evident qu’elle restera un homme.) 

  • Oui, absolument. Elle n’a d’ailleurs pas besoin de parler de son passé, cela ne regarde personne. Et c’est difficile à expliquer aux personnes qui n’ont pas vécu cela, ou qui n’ont pas côtoyé une personne que l’on aime confrontée à cela. Je ne pense pas que ce soit si évident que cela que Dieu n’évoluerait pas dans son regard. Au contraire ! Il est le Dieu de la vie, il nous connaît mieux que nous-même et il nous aime. Il chemine avec nous, pas à pas, sur notre route.

6. Si une personne transgenre ne peut pas revenir en arriere, peut elle devenir chrétienne, si oui son prenom de chretiens peut il etre par son « nouveau sexe » Ou par le sexe de naissance?

  • Théoriquement, ce que l’on marque sur le registre est ce qui est marqué sur la carte d’identité de la personne. Cela dit, je n’ai jamais demandé la carte d’identité d’une personne pour établir le registre de baptême, faisant confiance. Dans le cas d’un changement de prénom et de sexe d’une personne déjà baptisée, ce que je ferais est de porter ce changement sur le registre. Mais un nouveau baptême n’est pas nécessaire puisque c’est la personne qui est baptisée, avec son parcours passé, présent et futur. C’est sur l’ensemble que Dieu accorde sa grâce à priori, et le baptême est le signe de cela.

Je sais qu’il y a des églises, ou des paroisses, des prêtres ou pasteur.es qui seraient moins réceptifs à cette question. La personne transgenre doit parfois un peu tâtonner pour trouver une paroisse accueillante. C’est vrai que c’est douloureux, c’est une épreuve supplémentaire dans un parcours déjà si difficile. Cela n’est pas une excuse mais cela peut se comprendre car l’église est constituée de personnes humaines, avec leurs faiblesses, ne se libérant de leurs préjugés qu’avec difficultés et très progressivement, comme nous tous, en particulier vis à vis des minorités. Je reconnais que l’église chrétienne devrait être plus prophétique, être en avance sur la société dans la compréhension et l’accompagnement de chaque situation, en particulier, et venir en aide à ceux qui sont maltraités. Prions pour que ce soit de plus en plus le cas, et engageons nous comme chrétien pour que nous avancions avec plus de foi, d’espérance et d’amour. Surtout de l’amour, insiste l’apôtre Paul (1 Corinthiens 13) en écho de ce qu’a manifesté Jésus-Christ.

Dieu vous bénit et vous accompagne

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Rocher Loan dit :

    Je suis une femme transgenre croyante en Dieu à travers son fils jesus Christ qui nous apprend dans notre humanité à nous aimer les uns les autres sans limites.
    Lui seul m’apprend à m’aimer telle que je suis , d’être fidèle à moi-même et de ne plus laisser les autres me dire qui, je devrai être…pour être « normal « .
    Quand les hommes et les femmes cisgenres feront sa Paix avec le masculin et le féminin de l’être humain que nous sommes tous et toutes alors ils et elles se réjouiront d’avoir retrouver l’unité de notre nature androgyne car l’Adam originel est à l’image de Dieu, Un.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *