Est ce que une personne personne transgenre dégoute D.ieu ?

Par : pasteur Marc Pernot

un visage de profil avec un drapeau arc en ciel en arrière fond - Image par Sharon McCutcheon de Pixabay

Prions pour que l’église chrétienne soit de plus prophétique, et engageons nous comme chrétien pour que nous avancions avec toujours plus de foi, d’espérance et d’amour.

Question d’un visiteur :

Bonjour pasteur,

Je me pose pleins des questions sur la Transidenté par rapport aux chretiens.
1.Est ce que une personne transexuel va en enfer ?meme si par exemple ses parties genital sont intact ?

2.Est ce que pour se convertir à votre religion, une peronne transgenre doit elle renoncer a l’être?

3.Est ce que une personne personne transgenre degoute D.ieu et est une abomination?

4.Doit on accepter de genrer une personne comme elle le souhaite?

5.Une femme transgenre est elle une vraie femme au yeux de votre religion ou elle le serra jamais? (Je parle par rapport a vous et aux membres de votre religion, par rapport à D.ieu c’est evident qu’elle restera un homme.😁)

6.si une personne transgenre ne peut pas revenir en arriere,peut elle devenir chrétienne, si oui son prenom de chretiens peut il etre par son « nouveau sexe » Ou par le sexe de naissance?

Cordialement,
Bye

Réponse d’un pasteur :

Bonjour et bravo pour votre recherche de Dieu intelligente, ouverte et sensible.

Hélas, il existe des chrétiens qui enverraient volontiers la moitié de l’humanité, voire plus, en enfer parce qu’ils ne sont pas comme ceci, qu’ils ne croient pas comme cela, n’ont pas le bon rite, les actes agréés. C’est plus un réflexe humain, culturel, qui existe dans bien des milieux pas seulement chrétiens car cela a un côté rassurant de se créer ainsi un club de personnes qui ont des codes communs, de se sentir alors des personnes bien comme il faut, au contraire des personnes qui ne font pas partie du club, qui sont forcément des personnes perdues. Jésus-Christ n’était pas comme cela. Mais pas du tout du tout comme cela.

1.Est ce que une personne transexuel va en enfer ?meme si par exemple ses parties genital sont intact ? 

  • Premièrement, par principe, Dieu aime chaque personne, Jésus dit qu’il est comme un berger qui va rechercher même la plus perdue des brebis perdues, et qu’il la trouvera, et qu’il la recueillera, la portera.
  • Mais en plus, le fait même d’être transgenre n’est pas un rejet de Dieu, ce n’est pas faire de la peine à son prochain, c’est un effort immense pour être fidèle à ce que l’on est, je ne comprends pas pourquoi ce serait considéré comme un péché. Cela n’a rien d’admirable non plus, c’est juste comme cela. Mais comme ce n’est pas un chemin facile, que c’est même un chemin rude à cause de la méchanceté de certaines personnes (comme je le soulignais en introduction), je pense que manifester une opinion péjorative de rejet de la personne transgenre est criminel. Et que notre mission de chrétien est un accueil fraternel comme avec toute personne sincère.
  • Ensuit, je ne vois pas très bien en quoi nos organes sexuels auraient à voir avec la question, il ne nous serons pas utiles dans la vie future de toute façon.

2.Est ce que pour se convertir à votre religion, une peronne transgenre doit elle renoncer a l’être? 

  • Ce serait une honte, une horreur d’imposer cela. La religion est faite pour que la personne puisse se développer, devenir plus et mieux elle-même avec l’aide de Dieu. Bien entendu, celui qui serait animé d’un désir de faire du mal serait appelé à évoluer, avec l’aide de Dieu, mais dans le cas qui vous intéresse ce n’est pas le cas, il s’agit seulement

3.Est ce que une personne personne transgenre degoute D.ieu et  est une abomination? 

  • Ce qui est abominable c’est d’avoir un tel regard sur une personne vivante. La volonté de Dieu, ou plutôt son espérance, c’est que nous aimions notre prochain, et considérer sa personnalité comme une « abomination » est diamétralement opposé à l’amour pour cette personne, créature de Dieu et aimée par lui comme son enfant bien aimé.e.
4.Doit on accepter de genrer une personne comme elle le souhaite? 
  • Bien sûr, c’est le minimum des respects.

5.Une femme transgenre est elle une vraie femme au yeux de votre religion ou elle le serra jamais? (Je parle par rapport a vous et aux membres de votre religion, par rapport à D.ieu c’est evident qu’elle restera un homme.) 

  • Oui, absolument. Elle n’a d’ailleurs pas besoin de parler de son passé, cela ne regarde personne. Et c’est difficile à expliquer aux personnes qui n’ont pas vécu cela, ou qui n’ont pas côtoyé une personne que l’on aime confrontée à cela. Je ne pense pas que ce soit si évident que cela que Dieu n’évoluerait pas dans son regard. Au contraire ! Il est le Dieu de la vie, il nous connaît mieux que nous-même et il nous aime. Il chemine avec nous, pas à pas, sur notre route.

6. Si une personne transgenre ne peut pas revenir en arriere, peut elle devenir chrétienne, si oui son prenom de chretiens peut il etre par son « nouveau sexe » Ou par le sexe de naissance?

  • Théoriquement, ce que l’on marque sur le registre est ce qui est marqué sur la carte d’identité de la personne. Cela dit, je n’ai jamais demandé la carte d’identité d’une personne pour établir le registre de baptême, faisant confiance. Dans le cas d’un changement de prénom et de sexe d’une personne déjà baptisée, ce que je ferais est de porter ce changement sur le registre. Mais un nouveau baptême n’est pas nécessaire puisque c’est la personne qui est baptisée, avec son parcours passé, présent et futur. C’est sur l’ensemble que Dieu accorde sa grâce à priori, et le baptême est le signe de cela.

Je sais qu’il y a des églises, ou des paroisses, des prêtres ou pasteur.es qui seraient moins réceptifs à cette question. La personne transgenre doit parfois un peu tâtonner pour trouver une paroisse accueillante. C’est vrai que c’est douloureux, c’est une épreuve supplémentaire dans un parcours déjà si difficile. Cela n’est pas une excuse mais cela peut se comprendre car l’église est constituée de personnes humaines, avec leurs faiblesses, ne se libérant de leurs préjugés qu’avec difficultés et très progressivement, comme nous tous, en particulier vis à vis des minorités. Je reconnais que l’église chrétienne devrait être plus prophétique, être en avance sur la société dans la compréhension et l’accompagnement de chaque situation, en particulier, et venir en aide à ceux qui sont maltraités. Prions pour que ce soit de plus en plus le cas, et engageons nous comme chrétien pour que nous avancions avec plus de foi, d’espérance et d’amour. Surtout de l’amour, insiste l’apôtre Paul (1 Corinthiens 13) en écho de ce qu’a manifesté Jésus-Christ.

Dieu vous bénit et vous accompagne

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Rocher Loan dit :

    Je suis une femme transgenre croyante en Dieu à travers son fils jesus Christ qui nous apprend dans notre humanité à nous aimer les uns les autres sans limites.
    Lui seul m’apprend à m’aimer telle que je suis , d’être fidèle à moi-même et de ne plus laisser les autres me dire qui, je devrai être…pour être « normal « .
    Quand les hommes et les femmes cisgenres feront sa Paix avec le masculin et le féminin de l’être humain que nous sommes tous et toutes alors ils et elles se réjouiront d’avoir retrouver l’unité de notre nature androgyne car l’Adam originel est à l’image de Dieu, Un.

  2. Alex dit :

    Bonjour Pasteur,

    Je viens de lire votre réponse à notre ami transgenre.
    Je me sens fortement concerné aussi. Je vous remercie pour votre réponse tellement rassurante.
    Je pratique depuis peu la religion chrétienne. Suite à des propos que ma sœur à eu a mon sujet auprès de mère qui m en a informé et que je ne comprenais pas part rapport a notre Père Seigneur tout puissant Jésus-Christ et que nous aimons de tout notre coeur.
    Concernant ma soeur elle pratique la religion depuis 1ans. Et après avoir éclairci cette discussion avec elle au niveau de ma transsexualité qui étais qu’elle n’avais rien contre moi mais que notre bon dieu nous a créé comme sa j’ai fini part me dire que c’était vrai que je suis née comme femme et j’ai fais une transition pour homme.je prend des hormones mais j’ai toujours le même sexe. Et je me dis que je suis en péchés mortelle. Je m’en veut tellement. Cela fais depuis 3jours que mon coeur souffre car je pense être dans le péchés tout les jours du au rejet de mon identité d’origine.. je me mets à douter de moi même si j’ai fais le.bon choix je regrette presque d’avoir fais cette transition et j’ai peur, Peur d’être condamné à l’enfer et d’être obliger d’être comme notre bon dieu tout puissant ma cree c’est à dire femme.. mais depuis toute ma.vie je ne me.suis jamais senti comme tel malgré l’avoir essayer.. et je me demande si notre dieu tout puissant m’en veut vraiment? Je prie tout les jours et compte aller à la messe tout les dimanche aussi je souhaite aider et aimer mon prochain. Je cherche la paix intérieur. Mais svp éclairciser moi sur notre père Jésus-Christ et ce qu’il pense ou pourrait penser vraiment?
    Es ce que je suis vraiment dans le péchés? Puis-je me faire confesser? J’ai de nombreux péchés je.ne veux pas brûler dans les flammes de l’enfer j’ai tellement peur que je n’en.dors presque plus sa me hante jour et nuit svp aider moi. Je sais.aussi que faire.lamour est un péchés mais peut ont ce marier dans l’église et avoir la bénédiction de notre Jesus-Christ? Malgré que je suis transsexuels et que mon.sexe est toujours d’origine sans oublier que la personne avec qui je partage ma vie est une.femme Svp Monsieur Le Pasteur eclaircissez moi sur le sujet
    Ma tête est un.gros.brouillon je me sens tellement mal et quand je dis à ma sœur toute ces choses sa réponse est que c’est la grâce de dieu qui me donne pour trouver le.bon.chemin et que Dieu ma cree femme ect ect … cela brise mon cœur tellement fort que j’en regrette presque d’en être arriver là et d’être ce que je suis depuis toujours, elle me dis aussi que sûrement s’il ne ce serais pas passer certaine chose horrible dans ma.vie passer étant très jeune que peut être je ne.serais pas comme sa je veu être un bon chrétien mais à quoi bon si je suis tout de même condamné à l’enfer ?
    Quel église pourrais je aller pour me sentir accueillis? Si vous savez, je suis de Bruxelles.
    Je vous remercie fortement d’avance.
    A bientôt je l’espère.

    • Marc Pernot dit :

      Cher Alex

      Le Christ a vraiment révélé l’amour de Dieu pour chaque personne. De sorte qu’il n’y a pas à être sous la crainte devant Dieu, mais dans la confiance. Confiance dans le fait qu’il vous connaît et qu’il vous aime. Il aime tout particulièrement votre personnalité profonde, sans s’arrêter au visible. Dieu regarde au cœur, à l’intérieur, à l’esprit, sans s’arrêter au matériel, au corps. Bien sûr. Il vous appelle, comme toute personne, à épanouir votre personnalité, à vivre dans la vérité, dans la fidélité, dans la sincérité, dans le respect. Et Dieu est à nos côtés pour vivre ainsi, car ce n’est pas facile de se connaître soi-même en vérité, de se découvrir, d’avoir le courage d’être soi, de devenir soi. Christ accomplit la promesse faite à Abram (Genèse 12) : « Va vers-toi-même, pour toi-même… tu es béni et tu est/sera bénédiction »

      Les théories de votre sœur sont contraire à la lettre de l’Evangile (Jésus n’a pas dit un mot en ce qui concerne la question de la personne transsexuelle ou homosexuelle, par contre il a appelé à aimer son prochain, à le faire vivre. Le discours de votre sœur est surtout contraire à l’esprit de l’Evangile du Christ. N’y faites pas attention, c’est purement et simplement de la xénophobie qui s’exprime à travers ces paroles : sa vision étroite de l’humain lui fait refuser ce qui n’est pas comme elle, et la violence de son discours est révélatrice de son mal-être à elle en tant que personne, son discours en dit plus sur elle-même et ce qui anime son cœur, que sur ce que vous êtes.

      Votre sœur a envers vous un comportement toxique. Il est possible qu’elle se soit fait enfumer le cerveau et le cœur par une église chrétienne. Hélas, nulle religion ni philosophie n’est à l’abri de dérives extrémistes. Mais cela n’excuse rien car votre sœur devrait sentir qu’elle vous met en danger en crachant son discours xénophobe, et cela ne l’arrête pas. Il y a donc de la folie nocive, voire criminelle dans ce type de discours, parce qu’hélas ce genre de discours conduit des personnes à la dépression tellement c’est violent contre leur personne profonde, d’autant plus violent que c’est exprimé par une personne proche, et au nom de Dieu, du Christ (usurpant leur volonté, parlant à leurs places).

      Inutile d’argumenter avec votre sœur. Dites lui avec force « tais toi, je t’interdis de me parler comme cela, laisse moi tranquille ! ». Seulement, je ne suis pas certain que cela suffise à l’amener à un comportement acceptable, et il est possible que le mieux soit de la fuir.

      Ayez tranquillement confiance en Dieu. Priez-le dans la joie et la reconnaissance pour ce que vous êtes. L’humanité est riche de sa diversité, et l’apôtre Paul (1 Corinthiens 12) nous appelle très justement à vivre cette diversité grâce à l’Esprit de Dieu en nous, ce qui permet de vivre cette belle diversité par la compassion et en découvrant que cette diversité nous rend complémentaire, que l’œil n’a pas le droit de dire à la main que parce qu’elle n’est pas un œil elle ne fait pas partie du corps, n’est pas voulue par Dieu. Et Paul continue avec l’hymne à l’amour (1 Corinthiens 13) disant que toute la théologie, les dons spirituels, la foi, et les belles actions sont nocives si elles sont sans amour.

      Approfondissez votre foi ainsi, en confiance, avancez dans ce que vous êtes, dans l’édification aussi de votre couple, dans la fidélité, l’engagement. Dans notre église nous vous accompagnerions avec joie, si tel était votre choix, dans le mariage avec une cérémonie. Je pense qu’à Bruxelles, vous devriez être bien accueillis à l’église du Musée (Chapelle Royale). Si ce n’est pas le cas, faites-le moi savoir et je vous trouverai une autre paroisse.

      Dieu vous bénit et vous accompagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *