Pourquoi dieu ne donne aucune réponse quand on l’interroge dans la prière ?

Par : pasteur Marc Pernot

montagne rocheuse enneigée - Image par Aaqib Javed de Pixabay

Psaume d’élévation
Je lève mes yeux vers les montagnes,
D’où le secours me viendra t-il ?
Le secours me vient de l’Éternel,
Qui fait les cieux et la terre…
(Psaume 121)

Question d’un visiteur :

Bonjour
Pourquoi dieu ne donne aucune réponse quand on prie on lui demande ?
Merci

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Dieu répond à sa façon !
Ce n’est pas un humain, ni Google.
C’est vrai que l’on dit que Dieu est « Parole », cependant qu’entendre par là ? En hébreu, le même mot signifie parole et événement. La parole de Dieu est un acte de création, quelque chose de neuf. La « parole de Dieu » est un acte de service comme proposé, qui peut être entendu (reçu, accueilli), ou ignoré, qui peut être compris et accepté, qui peut aussi être discuté et négocié. Il tient compte de tout cela avec bienveillance mais il a sans doute du mal et de la déception et de la joie, de l’impatience, et de la tendresse, de la compassion… comme Jésus le manifeste.
Dieu répond en exauçant. Il est amour et création, il est source de vie : sa réponse est en acte. Il répond par exemple : par votre cœur qui évolue, par votre regard qui s’éclaircit, par une force nouvelle, par une petite espérance nouvelle. Ce n’est certes pas une preuve, mais il y a des milliards de personnes qui en témoignent tous les jours. Des personnes dans l’abondance et des personnes dans la détresse.
Pour le reste, heureusement que Dieu n’envoie que rarement une réponse nette immédiate (cela arrive, mais exceptionnellement). Car c’est à vous à faire vos propre choix de vie. Après avoir contemplé Dieu dans sa bonté et dans son infinité, après avoir présenté à Dieu vos projets et espérances, vos questionnements et doutes. Après avoir muri votre écoute de Dieu dans la réflexion et dans le silence.. dans le silence de Dieu, aussi, temps où il travaille en vous. La réponse se trouve postée au fond de votre conscience. Reste le temps de l’humilité, cette réponse vient-elle vraiment de Dieu ? Une humilité qui se vit là encore dans la réflexion et la prière.
Ensuite, comment discerner si ce que l’on pense avoir entendu et discerné vient de Dieu ou vient d’autre chose ? En nous s’expriment bien des voix, celle de Dieu, celle de différentes dimensions de notre être, celles des blessures anciennes, celles de notre cœur, nos peurs et nos hormones… On en peut jamais être certain que ce que l’on pense être la voix de Dieu, sincèrement, n’est pas une autre voix que nous prenons pour celle de Dieu. Il est donc bon d’avoir cette humilité de continuer à se poser la question, ce n’est pas de la méfiance vis à vis de Dieu, au contraire. C’est de la foi en Dieu et du respect de Dieu. Il convient de poursuivre dans la prière et de recouper ces impressions par l’intelligence et les conseils (quitte à ensuite ne pas suivre les conseils reçus).

Je ne sais pas comment on peut dire que « Dieu m’a révélé ceci et cela ». C’est d’une prétention folle, encore plus quand une personne ose dire cela à d’autres. C’est souvent comme une volonté humaine de prise de pouvoir sur les autres. Il vaut mieux se dire : je sens dans mon cœur quelque chose qui m’incline à penser ceci et cela, est-ce que cela ne viendrait pas de Dieu ?

Comment entendre la voix de Dieu ? Lisez la Bible, Priez, Travaillez, Rencontrez des personnes, Laissez-vous convertir par cette lecture, cette prière, ce travail, ces discussions. L’Esprit de Dieu est souffle et donc mobilité, il est mise en mouvement, source d’évolution. Il est l’eau mobile et profonde du Psaume 1er, il est l’Esprit qui met en ordre le chaos de Genèse 1, et qui crie en nous « Que la lumière soit ! » et nous donne de voir par nous même bien clairement…

Dieu vous bénit et vous accompagne

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. P. dit :

    Merci beaucoup pour votre réponse. C’était bien détaillé et compréhensible.
    Mais est il aussi possible que le Diable nous parle aussi?

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      Merci pour vos encouragements.
      Je ne pense pas qu’il existe une sorte de dieu négatif, ou créature sur-puissante dans l’invisible (ce qui revient au même). Mais effectivement, il existe du diabolique en nous, c’est à dire des tendances à vouloir faire le mal, et il existe aussi cette folie qu’il y a à se prendre, soi-même ou son désir, pour dieu. Il existe des blessures qui nous font souffrir, et des manques qui sont béants.
      Que cela puisse s’exprimer en nous est une réalité, c’est ce qu’exprime bien l’histoire d’Adam, Ève et leur serpent qui parle qui est une figure de cela. C’est ce qu’exprime également fort bien l’histoire de la la tentation de Jésus au désert, où la voix de sa tentation s’exprime en lui accompagnée même de versets bibliques.
      C’est même le propre de ce diabolique de ressembler à la voix de Dieu en nous, sinon cela ne marcherait pas si bien.
      D’où l’importance de l’humilité et de la prudence avant de dire que Dieu nous aurait dit ceci ou cela dès lors qu’il nous semble que ce soit le cas, avec à l’appui quelques jolis versets de la Bible. Peut-être que oui.
      Ce qui est certainement diabolique c’est de prendre sa propre conscience pour la Parole de Dieu elle-même.
      Dieu vous bénit et vous accompagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *