Dans « Que ton nom soit sanctifié » que signifie ce « sanctifié » qui n’est plus d’usage courant ?

une chapelle dans la montagne, avec un arbre à côté - Image parGreg Montani de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour

Dans la prière du « Notre Père », il y a « Que ton nom soit sanctifié. »

Qua faut-il entendre par ce terme qui n’est plus d’usage courant?

Certains traduisent « que ton nom soit connu de tous les hommes ».

Es-ce correct?

Merci

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Je trouve que c’est une très bonne démarche de prier Dieu, cela facilite, si je puis dire, le « travail » de Dieu et lui permet donc de nous aider à avancer. C’est encore mieux quand on met son cœur dans sa prière. Votre questionnement va dans ce sens en cherchant à comprendre cette prière proposée par Jésus. Car elle n’est pas seulement un texte inspirant pour notre propre prière, c’est aussi une sorte de mode d’emploi de la prière pour nous aider à prier avec nos propres mots et notre propre vie. Cela vaut donc le coup de creuser la question.

Sanctifier = rendre saint, je comprends l’embarras de sanctifier Dieu si l’on pense, comme de nombreuses personnes, qu’être saint est avoir des qualités morales et spirituelles haut de gamme. Parce qu’évidemment, avec Dieu, de ce côté là, on ne voit pas très bien comment on pourrait ajouter encore quelque chose. Mais dans la Bible, « saint » ne veut pas dire cela. Est « saint » ce qui est sélectionné pour un service utile. C’est ainsi que Paul dit que nous sommes tous « saints » puisque pour Dieu nous ne sommes pas un numéro mais une personen qu’il aime en particulier et qu’il espère voir apporter de bonnes choses au monde. C’est ainsi que Dieu, lui, nous sanctifie, en tout cas dans son regard sur nous et dans son espérance en nous. Ensuite il essaye de nous faire prendre conscience de notre propre dignité et il essaye de nous aider à avoir de bons projets. Il doit aussi travailler afin que les autres autour de nous nous laisse notre place dans ce corps qu’est l’humanité…

Et nous, comment pourrions nous un peu sanctifier le nom de Dieu ? Que ce nom soit reconnu comme actif et vivifiant, qu’il soit reconnu comme irremplaçable. Si nous pouvons donc effectivement redonner du sens à ces quelques lettres DIEU, désencombrer de mot de tout un fatras de mauvaises idées, vieilles craintes & menaces, et autres fantasmes de toute puissance, ce serait un fier service rendu à des personnes en favorisant leur réconciliation avec cette personne source ultime de la vie. Que nous-mêmes et quelques personnes un petit peu grâce à nous puissent ainsi sanctifier ce nom, avoir joie et émotion à le prononcer dans la prière. Ce serait déjà sanctifier son nom. C’est aussi plus que cela, car le « nom » désigne dans cette culture la personne elle même, il s’agit donc non seulement de nous réconcilier avec le nom et le concept de Dieu, mais même sanctifier Dieu lui-même : qu’il soit pour nous l’unique, l’irremplaçable, et que le laissions être actif et vivifiant pour nous, très concrètement. Qu’il change quelque chose à notre vie, à notre façon de décider, de vivre, d’espérer.

Il me semble donc que la traduction que vous citez « que ton nom soit connu de tous les hommes » est un bon début, mais qu’elle est un petit peu juste quand même. Car le nom de Dieu peut être connu par une personne qui continuerait pourtant à le mépriser, le rejeter ou même seulement « croire en lui » mais n’y penser que le 36 du mois, et ne rien faire de Dieu concrètement dans sa vie, son espérance, son évolution personnelle.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

PS. Pour approfondir, vous trouverez peut-être des éléments dans cet articles du petit dictionnaire de théologie : « saint », « Dieu« ,

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *