On m’a dit que dieu ne veut pas de couple homosexuel, je n’ose même plus prier.

Un arc en ciel, la nature, le vent, la pluie, le soleil, et des chevaux - Image par skeeze de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour,
Je suis actuellement en couple avec un homme, je suis ce qui s’appelle un pansexuel, je n’apporte aucune importance à la sexualité de la personne, je peux aimé une femme, un homme, un/une transgenre, un/une travesti, un non binaire. Mais d’après ce qu’on m’a toujours dit c’est que dieu ne veut pas de couple homosexuel, alors que dans la bible on apprend la tolérance et l’acceptation de l’autre. Alors je ne sais pas où me placer dans tous cela, avant je priais, j’allais à l’église tous les dimanches, maintenant j’ai peur d’avoir trahi dieu donc je ne pratique plus parce que je me dis que je ne mérite pas l’attention de dieu ni même de lui parler.
Que pensez vous de tout ça ?

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir Monsieur

Vraiment, je suis tout à fait désolé que vous ayez subi de telles paroles, en particulier de la part de chrétiens. Le Christ n’était pas du tout moraliste, ce qu’il dit c’est d’aimer Dieu de tout son être et d’aimer son prochain comme soi-même. Cela encourage à s’aider de Dieu pour construire de vraies relations, basées sur Dieu et tournées vers le bien de l’autre et vers le bien de soi-même. Donc, dans votre situation, bravo d’avoir pour visée de bâtir un couple. Car c’est une vraie relation, à la différence de rencontres éphémères, et un couple qui correspond à ce que vous êtes en vérité au fond de vous. C’est plus sur ce domaine là, de la qualité de l’être et des relations que la vie chrétienne s’inscrit, ou que le mal s’infiltre.
Il y a deux ou trois textes de la Bible qui sont cités par les personnes soutenant que l’homosexualité n’est pas voulue par Dieu. Pour répondre à cela, il est possible de remarquer certaines choses :que la Bible comporte
  1. Il n’y a que 2 ou 3 versets éventuellement portant sur cette question, 2 ou 3 versets sur les 31102 versets de la Bible, et pas un seul de ces versets n’est dans la bouche de Jésus, ni même dans un des quatre évangiles.
  2. Il y a bien plus de passages dans la Bible, et en particulier dans les paroles du Christ, qui disent de ne pas juger son frère ou sa sœur, et des versets qui disent que la Loi de Dieu se résume dans le fait d’aimer son prochain comme soi-même. Un couple de personnes fidèles et au service des autres ne fait que du bien dans leur couple et aux autres personnes. En quoi ce qu’ils font au lit dans l’amour et le respect mutuels regarde en quoi que ce soit les responsables de l’église pour qu’ils portent un jugement ? Et s’autorisent en plus à le porter au nom de Dieu lui-même ? Quand leur jugement porte sur des croyances ou sur des actes faisant du mal, passe encore. Mais là, ils jugent une personne non sur ses actes mais sur ce que la personne est profondément en elle-même. Ce n’est pas juste. Et ce n’est bon :  je connais malheureusement bien des personnes qui ont perdu la foi à cause de telles paroles, je connais bien des personnes qui ont à cause de cela perdu le moral, l’estime d’eux-même, au point d’en mourir. Je connais des parents qui ont rejeté leurs enfants à cause de ces influences. C’est tout à fait injuste et cruel.
  3. Il n’est pas possible de lire ainsi les commandements écrits il y a deux ou trois mil ans sans replacer les textes dans leur contexte de l’époque. Sinon, c’est le retour à la lapidation de celui qui a eu le malheur d’aller se promener le samedi, de lapider les enfants désobéissants, et d’autres commandements permettent explicitement l’esclavage, et même encourage la femme à se laisser violer par son mari. La bible est absolument géniale et inspirante quand on la lit comme un réservoir de bonnes questions à se poser, elle peut devenir un instrument de mort quand on l’utilise contre son frère pour le condamner.
  4. Quant à ces deux ou trois versets en particulier, ils ne parlent à mon avis pas du couple de personnes de même sexe. En effet, dans l’antiquité, dans l’immense majorité des cas, la relation sexuelle entre deux personnes du même sexe était soit une initiation sexuelle d’un professeur homme et son élève garçon, c’était parfois de l’abus sexuel d’un maître sur ses esclaves. Cees pratiques étaient banalisées dans le monde grec. Cela explique peut-être pourquoi ces rares textes bibliques en question ne disent pas un mot de l’homosexualité féminine qui apparemment ne posent pas de problèmes. Cela montre que ce n’est pas l’homosexualité en tant que telle qui est ici en question. En tout cas, dans le contexte de l’époque, quand il est question de relation sexuelle entre deux mâles, on ne parle alors vraiment pas de ce que nous entendons par couple homosexuel aujourd’hui : deux personnes qui s’aiment et qui désirent bâtir un couple stable, fidèle, et engagé, et qui fait du bien autour de lui.
  5. Après avoir étudié cette question et discuté pendant des années… de nombreuses églises protestantes (presbytériennes, réformées, luthériennes, épiscopaliennes) ont décidé de considérer que l’homosexualité n’est pas un péché, des cérémonies religieuses de mariage de couple de personnes de même sexe sont célébrées dans de nombreuses églises.

En ce qui concerne votre situation personnelle, d’abord : je vous conseille de faire plus confiance en Dieu lui-même que dans n’importe quelle église. Dieu vous bénit et vous appelle tel que vous êtes. N’hésitez pas à le prier, à vous tourner vers lui, à vous appuyer sur lui. Bien sûr.

Ensuite, c’est vrai que cela aide de trouver une église pour entraîner un petit peu, à son rythme, sa réflexion et sa foi en lui donnant une dimension collective. Mai sil est insupportable de le faire dans l’ambiance nocive que vous avez rencontrée, hélas. Je vous conseille de chercher une église qui ne pratique pas la discrimination, ni sur le sexe, ni sur le physique, les origines, ni sur l’orientation sexuelle. Ce n’est même pas de la tolérance, mais simplement parce que c’est normal et que la diversité est source de joie et d’enrichissement, une bénédiction. Pour savoir où vous mettez les pieds, vous pourriez appeler le secrétariat de l’église ou le pasteur en lui demandant si leur paroisse fait une différence entre un couple de chrétiens du même sexe et un couple de chrétien de sexes différents.
Dieu vous bénit et vous accompagne

par : pasteur Marc Pernot

PS. Si vous êtes du côté de Genève, n’hésitez pas à prendre contact avec les personnes du Lab

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. David Dauher dit :

    Bonjours Mr.,moi, je dis que vous devriez continuer à prier, d aller à l église. Et surtout d aimer votre compagnon dieu vous aiment, il sait qui vous êtes, dieu ne vous en tiendra pas rigueur, vous devez juste être clair avec lui. Salutation David manouche évangéliste chrétien.

  2. David Dauher dit :

    N ai pas peur d aller à l église avec ton compagnon, parle avec dieu et ne fait pas attention à ce que disent les hommes prie dieu à haute voix soit précis dans tes paroles il t écoutera.

  3. Marie dit :

    Le mariage et le célibat sont les deux seuls modèles de la Nouvelle Alliance en Jésus-. Christ.
    . Il s’agit de deux charismes du Saint-Esprit (don du célibat ou don du mariage).
    Ils sont aussi passagers et transitoires car images de la transcendance.
    Dans le NT on n’ est plus dans l’ordre de la Nature ou de la culture,(procréer, sexe, hétéro, homo, inceste, polygamie
    existent chez les animaux aussi), mais de l’ordre du Royaume de Dieu qui est venu vers nous, du monde spirituel.

    Il faut poser cela comme le BIEN à imiter, rechercher les « dons les meilleurs », et pour le reste accepter
    LE PRINCIPE DE REALITE : à savoir que nous sommes tous pêcheurs (tout est grâce et dons de Dieu immérités)
    divorcés, remariés, homo,polygame.. sont pêcheurs au sens premier, sans idée morale, simplement
    rater L’AMOUR, le bien absolu. Alors, s’encourager à faire mieux, et par compassion, faire au moins mauvais,
    limiter la débauche : car  » il vaut mieux se marier que de brûler « dit Paul.
    Alors bénir les couples remariés, les homo avec une union civile simple, ok , j’ arrive mais la compassion
    va-elle jusqu’à l’inceste (ils sont adultes, libres et consentants et ils s’aiment aussi !)
    Là ma démonstration touche à une limite et je me contredis peut- être et sûrement !

    • Marc Pernot dit :

      Je ne comprends pas très bien.
      La nouvelle alliance est en Jésus-Christ, et il n’est ni hors de la nature (il soigne et guérit des corps, aussi), ni hors de la culture (il est enraciné dans sa propre culture, juive et biblique, un peu grecque aussi). Et c’est dans cette chair que s’incarne la Parole. Dieu « a tellement aimé ce monde », ce monde présent, qu’il a donné son Fils, avec le Royaume de Dieu « en nous » et « au milieu de nous ». Comem une parole qui est faite chair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *