Satan est appelé l’accusateur, l’Esprit nous convainc de péché, alors quelle différence ?

Ange et Démon de Milou, extrait d'un album de Tintin par Hergé © Moulinsart

Milou face à la tentation d’un bel os, entre l’ange et le démon en nous, pas si facile de choisir ? Ils se ressemblent tellement.

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour Pasteur, tout d’abord je vous remercie pour vos réponses qui me font énormément de bien.

J’aurais une question à vous poser : L’esprit de dieu nous convainc de péché et nous guide dans la vérité. Il est celui qui nous reprend.
Il est aussi écrit que l’ennemi (satan) est l’accusateur. Soit, qu’elle est la différence entre l’accusation et l’Esprit qui nous reprend ?

Que dieu vous bénisse.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur

Merci pour les encouragements.
Et pour votre question qui approfondit les choses.
  • En hébreu « satan » (שָׂטָן) est un verbe qui signifie être adversaire ou être accusateur. L’accusateur voit le mal qui est en nous et dans notre vie afin de nous condamner, de nous culpabiliser, de nous disqualifier, de nous rejeter, de diviser les gens, et de tuer.
  • Dans le grec de l’Évangile selon Jean, l’Esprit que Dieu nous donne, son souffle, est appelé « paraclet » (παράκλητος) ce qui signifie « le défenseur » ou « le consolateur » ou « celui qui nous fait changer », c’est à dire qu’il relève le bien, le met en avant, sur le dessus, il nous aide à voir ce qui est bien en nous et dans la vie. Il nous aide aussi, comme vous le dites à reconnaître le péché qui est en nous (Jean 16:7-8), seulement, c’est comme un médecin relève les symptômes et discerne la maladie : c’est afin de la soigner en vue de la réduire, de l’éliminer, et donc de sauver la personne et le monde.
C’est donc deux forces diamétralement opposées. L’une pour faire mourir et l’autre pour faire vivre.
Cela nous encourage, car Dieu est cet Esprit consolateur. C’est ainsi qu’il nous justifie, qu’il nous rend juste. Il n’y a donc rien à craindre de Dieu, même si effectivement nous sommes un petit peu ou très fautif, imparfait.
Et c’est aussi une piste dans notre façon de nous voir la vie.
C’est une piste inspirante pour notre façon de nous comporter avec les autres, serons-nous plutôt du genre esprit de mort ou plutôt esprit de vie ? Accusateur ou défenseur ? Satanique ou Spirituel ?
Dieu vous bénit et vous accompagne

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *