J’ai souffert d’alcoolisme pendant 14 ans, j’en suis sorti avec l’aide de Dieu. Comment l’en remercier ?

Par : pasteur Marc Pernot

une poubelle de verre débordant de bouteilles d'alcool - Photo by Aleksandr Kadykov on Unsplash

Question d’un visiteur :

Bonjour

Tout d’abord je tenais à vous remercier pour votre site.
Avant de vous poser ma question je vais me présenter. J’ai essayé de faire le moins long possible et je vous remercie par avance du temps que vous me consacrerez.

J’ai 32 ans et j’ai souffert d’alcoolisme pendant 14 ans. Durant cette période j’ai pu ressentir plusieurs fois la présence de Dieu dans ma vie (à jeun aussi je précise) comme s’il venait me chercher ou me réconforter. Malheureusement je ne lui ai jamais fait de place et m’a consommation maladive d’alcool anesthésiait toute tentative et toute persévérance de m’approcher de lui ou lui de s’approcher de moi. Puis j’ai découvert Alcooliques Anonymes il y a 6 mois et j’ai laissé Dieu rentrer dans ma vie. Nous parlons aux AA de « puissance supérieure » dont la conception est totalement libre à chaque membre. Avant je ne pouvais pas arrêter de boire malgré toute ma force de volonté et quand j’ai eu l’humilité nécessaire pour demander de l’aide et que j’ai ouvert mon cœur à ma « puissance supérieure » j’ai soudainement arrêté toute consommation d’alcool. Dieu m’a sauvé la vie. Et depuis que je suis sobre nous ne nous lâchons plus. Parfois je pense moins à lui ou je le ressens moins présent bien sûr mais au final il est toujours présent, il me soutien, il m’aide quotidiennement à trouver la paix. Cela me met dans une grande joie du cœur. Je me suis mis à prier assez tôt après avoir découvert les AA et cela me fait beaucoup de bien.

À un moment j’en ai eu marre de prier tout seul et j’ai voulu me rapprocher d’autres croyants pour partager ma joie de connaître Dieu et le remercier de ce qu’il fait pour moi. J’ai donc tapé sur internet « trouver sa religion » et je suis tombé sur votre site. C’était il y a un mois environ. Depuis je suis allé deux fois au culte et j’envisage d’y retourner. J’ai la chance d’avoir une paroisse protestante près de chez moi qui propose de se réunir avant le culte pour préparer les chants. Je suis musicien et cela a du sens pour moi de chanter pour Dieu. J’envisage aussi de me rapprocher d’un groupe de jeunes afin de partager avec d’autres. Mais cela me semble peu par rapport à l’intensité de ce que je vis et à la reconnaissance que j’ai pour son amour. Voici donc ma question : comment remercier Dieu ? Je le remercie en prière et dans mon cœur. J’essaye d’être bon avec mon prochain. Je chante les cantiques au culte. Mais j’aimerai exalter ma joie de le connaitre et poser des actes qui lui seraient dédiés. Je ne me sens pas proche des courants évangéliques sur la doctrine. En plus je suis gay et je sais que Dieu m’aime comme je suis donc je ne veux pas fréquenter des gens qui voudraient me « guérir ». Quelle manière avez-vous de remercier Dieu donc ? Pour faire simple, s’il s’était agit d’une personne physique je cherche l’équivalent de le prendre dans les bras et de le serrer très fort.

Merci beaucoup pour votre aide,

Très bonne journée,

Réponse d’un pasteur :

Cher Monsieur

Merci pour ce magnifique témoignage. Je confirme que les Alcooliques Anonymes ont aidé et aident magnifiquement. En particulier avec cette place accordée à qui nous appelons Dieu.

Je pense qu’il est difficile de dire à quel point se sortir d’une addiction pareille est un miracle. D’où l’importance de bénéficier de l’aide de Dieu. Je trouve assez culpabilisant de dire à une personne souffrant d’addiction qu’elle devrait s’en sortir par ses propres forces uniquement. Et que l’on pourrait ensuite tenir bon sans continuer à travailler dessus, et à avoir besoin d’aide.

Bravo également de vouloir remercier Dieu. La gratitude est un geste si bon, si beau et si doux. Merci de nous dire merci pour ce site. C’est un fort encouragement.

Comment remercier Dieu ? C’est facile, vous l’avez déjà fait. Ce qui donne de la joie à Dieu, c’est qu’une seule brebis soit retrouvée (comme le dit Jésus dans une célèbre parabole en Luc 15:7). C’est vrai, quelle plus magnifique récompense à Dieu que de vous voir enfin plus en forme, plus libre, en chemin.

Pour le reste, je suis certain qu’avec votre belle personnalité rayonnante, et votre expérience de l’aide de Dieu, vous aller aider bien des personnes à avancer elles aussi. Cela sans vous sentir obligé le moins du monde de « convertir » des gens comme on taillait des scalps pour se sentir fier, pas non plus pour rembourser Dieu. Quand on donne, on donne de bon cœur, et c’est ce que fait Dieu. Vous ne lui devez rien. Et c’est parce que vous ne lui devez rien (il a donné de bon cœur) que le moindre sentiment de gratitude est un cadeau inattendu, gratuit aussi. Et c’est bien ainsi. Soyez vous-même, soyez en forme, c’est ce qui lui donnera de la joie.

Je dois reconnaître que je suis épouvanté par l’idée même de poser un regard péjoratif contre l’homosexualité, surtout au nom de Dieu. Non seulement cela me semble aberrant du point de vue théologique et biblique, mais en plus cela fait d’immenses dégâts spirituels, psychologiques, humains, sociaux. Hélas. Avec même de vrais morts. Et des personnes perdant la foi.

Heureusement, aujourd’hui, de très nombreuses églises protestantes réformées, presbytériennes, anglicanes, épiscopaliennes, luthériennes de part le monde sont pleinement inclusives, en particulier par des cérémonies de mariage pour les couples unissant des personnes de sexes différents comme pour les couples unissant des personnes de même sexe, ou transgenre.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Voir aussi cette prédication sur la gratitude et « délivre-nous de la dette »

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *