Eden – Paradis – Royaume de Dieu

Par : pasteur Marc Pernot

« Paradis » est un mot persan qui signifie le jardin des délices, en hébreu le « Jardin d’Éden ». Comme l’enfer (voir cet article) serait le séjour des morts pour toujours, le paradis serait le lieu où séjourneraient pour l’éternité les bienheureux accueillis par Dieu pour toujours. Là encore, il y a eu une dérive assez importante entre l’idée d’origine dans la Bible et ce qu’elle est devenue dans notre culture après des siècles d’assimilation de légendes diverses.

Dans l’Évangile, le Royaume de Dieu, ce n’est pas un lieu qui existerait quelque part, mais c’est un état, une façon d’être. Être dans le Royaume de Dieu signifie littéralement que Dieu règne sur nous. Ce Royaume, Jésus en parle au présent, il nous est donné tout de suite, là où nous sommes, alors que nous sommes encore vivants en ce monde. Voici deux exemples :

  •  » Le Royaume des cieux est à eux (est maintenant à eux, au présent) « , promet-il à ceux qui sont  » pauvres en Esprit  » (ceux qui demandent à Dieu son Esprit comme un pauvre demande le pain dont il a besoin pour être encore vivant demain). 1
  • Quand les disciples demandent  » Où est le Royaume de Dieu  » Jésus répond :  » Le Royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards. On ne dira pas : Il est ici, ou : Il est là. Car voici, le Royaume de Dieu est au-dedans de vous  » (ou  » au milieu de vous « ) 2.

On a parfois trompé les gens en leur promettant le paradis dans l’au-delà, à condition qu’ils acceptent de faire certaines choses maintenant. Le pire c’est que ça marche encore, ce vieux truc (et ça fait la fortune des sectes).

L’Évangile ne joue pas ce jeu-là. Le Christ nous offre de recevoir maintenant le Royaume de Dieu, c’est à dire cette vie heureuse et pleine de valeur que Dieu veut pour nous dès cette vie présente. On ne peut pas tromper les gens avec une telle promesse, parce que l’on voit rapidement si c’est vrai ou non que la vie en relation avec Dieu est d’une extraordinaire valeur.

En Christ, nous sommes déjà dans le Paradis, nous y sommes partiellement mais réellement. Nous sommes encore de ce monde présent, tout pétri de matière, mais, par l’Esprit de Dieu, nous sommes déjà dans une dimension qui transforme ce monde et qui ouvre une perspective qui dépasse ce monde.

1 Matthieu 5

2 Luc 17:21

 

Marc Pernot

Suite :

Vous pouvez participer au débat en faisant part de vos remarques et questions.

Quelques courtes définitions de mots essentiels de la théologie

Quelques questions de théologie posées par des visiteurs et une réponse proposée

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *