Blasphème

Par : pasteur Marc Pernot

Encore un mot grec qui se retrouve tel quel, non traduit, dans le texte de nos Bibles.  » Blasphémer  » c’est démolir injustement la réputation de quelqu’un, ce qui n’est pas très sympathique car cela peut vraiment blesser ou tuer quelque chose dans la personne ainsi agressée.

On peut calomnier Dieu, on peut dire des horreurs sur lui et sur le Christ… Ce n’est pas très positif, mais Dieu en a vu d’autres et il ne se fâche pas contre nous pour autant. Mais il arrive malheureusement que par nos paroles ou par nos actes nous fassions penser à d’autres personnes que Dieu ne serait pas bon. On fait alors un grand tort à ces personnes, en blessant ou en tuant leur foi.

Il y a quand même un passage curieux où il est dit que même Dieu ne peut nous sauver du blasphème contre l’Esprit Saint 1. Jésus nous mettrait-il ainsi en garde contre une phrase qu’il ne faudrait surtout pas dire parce qu’elle pourrait complètement fâcher Dieu contre nous ? C’est impossible car l’Évangile annonce le pardon de Dieu de façon radicale. Mais Jésus nous met en garde contre un danger mortel : en méprisant l’Esprit nous privons notre être de la dynamique d’évolution du créateur de l’univers. Cela veut dire cesser d’espérer, cesser de regarder vers le haut, et être coupé de la source de vie. Alors, malgré la bonne volonté de Dieu et malgré tout son amour pour nous, nous risquons de régresser et de mourir.

1 Matthieu 12:31

 

Marc Pernot

Suite :

Vous pouvez participer au débat en faisant part de vos remarques et questions.

Quelques courtes définitions de mots essentiels de la théologie

Quelques questions de théologie posées par des visiteurs et une réponse proposée
Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *