Je trouve étrange le concept d’être sauvé uniquement par la foi je trouve cela trop facile

un hérisson roulé en boule - Image par LylyTreg de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour Marc.

Je trouve étrange le concept d’être sauvé uniquement par la foi je trouve cela trop facile il suffit d’y croire et peu importe nos actes nous sommes sauvés.

Et les conséquences de nos péchés?

Mais d’un autre côté être sauvé par nos œuvres, c’est comme si Dieu nous donnait un ticket pour le paradis puis lorsqu’on pêche il le reprend ça ne fait pas de sens non plus.

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

C’est encore même plus facile que « être sauvé par la foi ». Je pense que nous sommes sauvés par grâce. C’est à dire que notre salut ne dépend même pas de notre seule foi, mais purement du fait que Dieu nous aime (c’est comme ça, il a le droit), et donc nous garde pour toujours. Ou plus précisément, Dieu garde le meilleur de la personne, ce qui fait qu’elle est unique, sa personnalité profonde. Pour le reste, Dieu purifie ce qui est impur, souffrant…

Mais tout dépend de ce que l’on entend par « salut ».

  • Le salut au sens de la vie future me semble devoir être pensé ainsi. Par la grâce seule, par cet amour puissant de Dieu pour nous, personnellement. Sans condition de foi, de croyances, de parcours de vie.
  • Cela n’est pas tout, car nous avons tous besoin de salut dans la vie présente. Besoin d’être soigné, guéri, pardonné, besoin que notre genèse soit poursuivie, besoin que notre « péché » soit pardonné, aussi. Au sens d’ouvert, tourné vers un meilleur. Le « péché » est alors le fait d’être « incurvatus in se » comme le disent les latinistes, recroquevillé sur nous même, coupé de Dieu, coupé des autres, coupé de la vie. Et c’est pour ce salut là, je pense, que nous sommes « sauvé par la foi ». Ce n’est pas que Dieu manquerait de bonne volonté, mais même lui ne peut forcer une personne à aimer, à espérer, ni à s’ouvrir. Cela ne peut avancer en ce domaine que dans une collaboration de Dieu et de la personne. La foi est une ouverture, par la confiance, à la source d’épanouissement de notre personne.
  • La question du salut n’est ainsi pas celle d’une amnistie, ni pour la vie future, ni pour la vie présente. La foi devrait ouvrir à une certaine mise en lumière de la situation, un point de vue inspiré par la bonté de Dieu sur les tenants et les aboutissants de la situation présente. Et donc en particulier sur nos victimes. Dans la mesure serait un peu désincurvée, la personne devrait sortir d’un point de vu seulement égocentrique. Ce n’est alors pas afin d’avoir droit au pardon de Dieu que nous devrions prendre conscience de notre faute et des dégâts engendrés, mais parce que nous nous sentons aimé, que nous pouvons avoir le courage de voir la situation comme elle est en vérité, en confiance que Dieu ne va pas nous griller sur place, mais va nous aider afin qu’avec lui je commence à faire ce qui peut être fait.

Je suis donc bien du même avis que vous sur le fait que le salut n’est, heureusement, ni un simple coup d’éponge sur nos fautes, ni un sordide chantage fait par Dieu.

Bravo pour cette belle pensée. intelligente et sensible.

Dieu vous bénit et vous accompagne

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Stéphanie dit :

    La grâce donnée c’est tellement libérateur. Ce don d’Amour est tellement grand que le minimum c’est bien d’en être digne (mais sans pression) et autrement reconnaissant. En ce qui me concerne, cela a décuplé ma capacité d’agir et ma confiance en mes capacités.

  2. Laetitia dit :

    Que signifie être sauvé? On entend dire toujours que croire au seigneur Jésus et tu seras sauvé c est pour ne pas aller en enfer, mais quelques fois nous ne croyons pas du tout ou imparfaitement, alors quoi nous serons punis pour ces hésitations?
    Puis j ai réfléchi et je dis et si être sauvés était avant tout pour le présent de nos faiblesses et nos fautes maintenant pour avancer. Donc pourquoi penser à l’au-delà qu on ne connaît pas…

    • Marc Pernot dit :

      Il me semble que vous avez raison. La Bible parle très très peu de la vie après la mort, elle se concentre sur la vie présente, afin qu’elle soit belle et vraie. C’est maintenant que nous sommes sauvés. Paul dit « vous avez déjà été ressuscités », Jésus dit que le Royaume de Dieu est au dedans de nous.
      En ce qui concerne la vie future, nosu verrons bien. Faisons seulement confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *