maison dans la nuit avec quelques fenêtres allumées - Photo de Ján Jakub Naništa sur https://unsplash.com/fr/photos/z9hvkSDWMIM
Question

On me dit que la maison où je compte m’installer a été celle d’une femme possédée, dès le premier jour j’ai eu un accident.

maison dans la nuit avec quelques fenêtres allumées - Photo de Ján Jakub Naništa sur https://unsplash.com/fr/photos/z9hvkSDWMIM

Question posée :

Bonjour

Un grand merci pour ce blog formidable dont je m’inspire souvent.

Aujourd’hui j’ai une question personnelle. Je compte m’installer dans une maison. On nous dit qu’elle a été habitée par une femme qui était possédée et qu’elle a laissé des ondes négatives dans cette maison. La première nuit que j’y ai passée, je suis tombée dans l’escalier et j’ai failli me tuer. Je ne veux pas me laisser aller aux croyances étranges de certaines personnes qui m’entourent, je crois en la puissance de Dieu et la puissance de l’amour mais quelquefois je finis par me demander si c’est raisonnable de rester là.
Pouvez-vous répondre à cette interrogation ?
Merci vivement par avance pour votre réponse.

Bien fraternellement

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Une personne « possédée » par des démons ?

Le terme de « possédée » est parfois employé dans la Bible, certes, mais cela ne veut pas dire qu’il existerait des sortes de créatures qui viendraient infecter une malheureuse personne. Cette façon de parler était une façon de dire les troubles graves qui font que cette personne n’est pas libre dans sa tête et dans son cœur de se développer de façon harmonieuse, ni d’agir de façon coordonnée. Bien entendu, c’est relatif car personne n’est parfaitement coordonné, ni maître de soi-même. Cette mention d’être possédé de démons évoque des troubles aigus qui rendent la vie de la personne particulièrement problématique et source d’une grande souffrance. Cette expression « possédé par des démons » est bienveillante sur la nature de la personne, une façon de dire que ces troubles ne sont pas vraiment la personne elle-même, en tant qu’enfant de Dieu. Et donc que si on l’aide à être délivrée de cette pathologie elle sera encore elle-même et plus encore elle-même.

Mais il y a un problème si l’on pense que le problème viendrait de forces occultes, d’ondes négatives, de créatures invisibles ou de mauvais sorts… La difficulté c’est que si l’on attribue ses troubles à des sources qui n’existent pas, on se trompe de combat, et pendant ce temps là on laisse tranquille les causes profondes de la maladie sans les soigner. Cela n’est pas favorable à moyen terme et encore moins à long terme, ce n’est pas non plus favorable à l’entourage de la personne. Comment est-ce que Jésus guérit ces troubles ? Il soigne la personne par la parole et un grand respect…

La peur fait l’efficacité des menaces occultes

En tout cas, une personne connaissant ce genre de troubles psychiques n’est pas contagieuse au sens où elle laisserait autour d’elle, ou après son passage en un lieu, des germes de maladie. Il peut seulement y avoir des traumatismes pour des proches frappés, évidemment, mais c’est autre chose. En tout cas, je suis absolument persuadé que les murs d’une maison ne sont pas imprégnés de réalités négatives ou positives de ce qui a été vécu dans ces murs. Sauf, bien sûr, à travers l’imagination et les peurs des personnes influencées par des histoires racontées, ou inventées. Le pire c’est qu’effectivement, cela marche alors souvent ! Hélas, et on comprend facilement pourquoi. Il suffit de dire à une personne « tu as été maudite », « on t’a jeté un sort », « tu es né sous une mauvaise étoile », « ta maison est hantée », ou même seulement « tu es nulle », « tu es moche » ou  » personne ne t’aime » « tu ne mérites pas de vivre »… et ce genre d’horreurs pour que la personne soit troublée… ce sont des paroles qui ne reposent sur rien (sauf sur de la méchanceté ou de la bêtise), mais si la victime se laisse influencer ne serait-ce qu’un peu par ces paroles, le doute va s’insinuer dans sa tête et dans son cœur, et toute chose négative, toute crainte personnelle, tout mauvais rêve, tout rhume… vont être interprétés dans le sens de ces paroles nocives, renforçant encore la peur, et donc l’effet de cette peur. C’est la peur qui fait que ce genre de manipulation, hélas, a parfois une certaine efficacité. Et ceux qui font du mal comme cela ont effectivement une action « démoniaque », faisant du mal et de la souffrance, alors que la parole pourrait être utilisée pour faire du bien à la personne, la relever, l’aider à s’épanouir et à devenir elle-même.

C’est à mon avis ce genre de difficultés en ce qui concerne l’interprétation de votre chute. Il nous arrive à tous de trébucher et cela n’a rien d’étonnant dans une maison que l’on ne connaît pas bien. Les accidents sont toujours idiots, il n’y souvent pas d’autre cause que l’inattention et la coïncidence. En temps ordinaire, vous vous seriez simplement dit que vous aviez trébuché, que cela arrive. Si un ami s’était cogné le doigt de pied sur le coin de la baignoire vous lui auriez dit « ah mon pauvre, on va mettre de la glace », c’est tout, sans chercher des explications à ce fait banal dans des forces ou des créatures invisibles. Seulement, hélas, à cause des paroles nocives que vous avez entendues, voilà que tout d’un coup, un petit ennui qui arrive devient un trouble bien plus profond. Remettant même en cause votre avenir !

L’importance de la parole, et du travail sur sa propre conscience

Cela montre l’importance de la parole sur la personne humaine. Les paroles que nous adressons sont puissantes, ce sont des armes ou des outils de bénédiction… En l’occurrence, ces paroles qui vous ont été dites sont des poisons.

Cela montre l’importance de discerner les véritables enjeux dans notre existence. S’habituer à avoir du recul sur ce qui nous arrive en cherchant effectivement les véritables causes, savoir laisser aussi sa place au hasard comme une cause réelle, discerner la place profonde de Dieu agissant au plus profond de nous, examiner toute chose et retenir ce qui est bon (nous conseille l’apôtre), ne pas se laisser troubler par tout et n’importe quoi qui retentit dans le bouche à oreille et dans les réseaux sociaux. Déminer les trucs occultes, les soit disant complots, les discours pseudos-scientifiques qui ne sont vérifiés par aucune contre expertise… et si l’on pense que l’on a une fragilité face à ce genre de discours, mieux vaut éviter de trop s’exposer à ce genre de compagnie ?

Maintenant, que faire en ce qui concerne votre situation actuelle ? Tout dépend de vous. Est-ce que vous arrivez à vous libérer de ce poison de peurs irrationnelles qui vous a été injecté par ces paroles nocives ? Cela demande un certain travail sur soi, effectivement, qui n’est pas toujours immédiat. Si vous pensez rester en ce moment fragilisée par ce poison de la peur irrationnelle, peut-être vaut-il mieux effectivement ne pas trop s’exposer si c’est possible. Mais peut-être que votre appel était simplement pour vérifier ce dont vous êtes déjà intimement persuadée.

En tout cas, la foi peut vraiment vous aider, dans la réflexion et dans la prière, afin d’éclairer les véritables enjeux dans votre existence.

Et cela va aller. Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

5 Commentaires

  1. Bernard dit :

    Merci pour texte que je crois bien utile pour nous interroger sur nos peurs et notre crédulité reflex sur bien des affirmations acceptées sans réflexion. Serait il possible d’ abandonner ces dogmes et ces enseignements sur les diables, démons, ….et mauvais esprits qui pour moi ne sont que la conséquence de nos peurs, de notre manque de confiance, de foi.

    1. Marc Pernot dit :

      Oui, tout à fait d’accord. C’est effectivement ce que nous faisons en proposant une lecture spirituelle de cette histoire de diables et de démons, qui sont une façon de parler de tout ce qui nous fait souffrir, nous divise, nous déchire, nous sépare de Dieu et des autres, ce qui fait que notre vie nous échappe…

  2. Bob dit :

    Bonjour Marc, en lisant ce texte, je doit reconnaître que cette question reste un élément qui me provoque une grande crainte. Deux ou trois fois, j’ai lu ou entendu des faits de cette nature. Sur le calendrier de la Bonne Semence (Valence) édité par les frères Darbystes un témoignage relatait ce qu’avait fait un garde champêtre. Ses copains lui avaient demandé en rigolant de « faire le pasteur » juché sur une souche comme chaire. Le texte choisi par dérision était « mangeons et buvons car demain nous mourrons » . Il le fit; mais en quelques jours, les participants à cette réunion blasphématoire décédèrent tous!

    De même, un automobiliste roulait en voiture et sa vitre portait un autocollant citant un texte biblique. Un autre véhicule le fit arrêter et les occupants menaçants lui intimèrent l’ordre de retirer ce verset biblique! L’automobiliste au verset biblique dut donc s’exécuter. L’autre voiture disparut, mais assez peu de distance de là, un accident venait de se produire! Les victimes étaient les occupants de l’auto ayant fait détruire ce verset.

    Voilà ce simple témoignage pour fonder en autre ma grande crainte des puissances infernales et occultes auxquelles je crois.

    1. Marc Pernot dit :

      Bonjour Bob

      Ces anecdotes sont épouvantables. Je suppose que ce sont des mensonges pour faire peur aux gens et mieux les dresser. Si ces faits étaient avérés, cela aurait fait une pleine page du journal Le Monde, du New-York Times et du Science Monitor.

      Dieu est la source ultime de la vie, il n’est jamais du côté de la mort. C’est bien ce qu’a noté le prophète « Je ne veux pas la mort du pécheur, dit l’Etenrel, mais qu’il change et qu’il vive » (Ezéchiel 18:23) Impossible de penser que Dieu aurait ainsi puni ces hommes pour cause de blasphème. Ce sont les humains qui font ce genre de choses. Pas Dieu. En effet, dans ces anecdotes d’épouvante, c’est apparemment Dieu qui tuerait. Si « puissances infernales » étaient derrière cela, elles auraient au contraire récompensé ces personnes.

      Si cet éphéméride contient ce genre de messages effrayants, je vous conseille de lire autre chose. Par exemple les évangiles.

  3. Bob dit :

    Merci Marc pour votre réponse, j’avais acheté quelques calendriers de la Bonne Semence, il y a peut-être 30 ans! Pourtant, les Ecritures rapportent le cas de Saul et de la triste suite après cette affreuse séance de spiritisme avec la médium d’En Dor!

    Le livre des Actes des Apôtres rapporte le cas de Chrétiens nouvellement convertis ayant rassemblé et brûlé leurs ouvrages de « sciences » occultes. (représentant une grosse somme d’argent)

    La tentation de Jésus au désert rapporte que Satan a proposé à Jésus la gloire des royaumes terrestres. Jésus a répondu à Satan mais sans nier ni s’arrêter sur l’affirmation sur le fait que Satan était le chef de ce monde.

    Loin d’être fondamentaliste, ma lecture des Ecritures et ma foi Chrétienne repose sur la prédication, la mort et la résurrection de Jésus. Quant au monde, je le vois comme le royaume du mauvais au sein duquel Dieu exerce son pouvoir libérateur.

    Mais, loin de moi l’idée « d’avoir raison » ! C’est pourquoi, je lirai avec attention la réponse que vous m’avez faite sur ce thème. Bonsoir Marc encore merci pour votre aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *