Je souhaiterais votre éclairage sur la nature divine ou non de Jésus.

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Le mécréant dit :

    Dit comme ça j’adhère… a 150% allez 200% et on en parle plus.. lol.

  2. Bonjour,
    Bien que réformé, j’adhère à la compréhension d’un Dieu trinitaire : Trois aspects d’un seul et même Dieu. Le Dieu créateur de Vie et de relation qu’on prie. Le Dieu incarné dans l’humain et donc proche, différent de ceux des autres mythologies qui les plaçaient au ciel seulement. En Jésus, Dieu offre un visage fraternel comme vis-à-vis. Et un Dieu Souffle qu’on ne peut maîtriser mais sentir dans nos vies comme un vent qui nous pousse.
    En fait, avec nos propres mots humains et par définition limités, il nous sera toujours impossible de définir complètement Dieu. Il reste le Tout-autre. “JE SUIS QUI JE SUIS”, tel est son nom, qui selon moi marque l’altérité avec nous humains.
    Merci Marc de ton éclairage éclairant

  3. Afif DOGHRI dit :

    Je me retrouve dans la conception livrée par ce post Pour moi Jésus ne peut être Dieu et heurter le Dieu Unique mais en même temps il a un plus divin qui donne sens à son existence dans le contexte de l’humanité. On a toujours pensé que ce coté divin pallie à l’absence d’un père humain je pense en fait qu’il en est totalement déconnecté car Jésus peut aussi bien être issu d’un embryon 100 % humain implanté en Marie

  4. Jean-pierre Loux dit :

    Né par GPA en somme..
    Bizarre,Bizarre..Je préfère de beaucoup garder l’image du mystère de l’incarnation dont les évangélistes font le récit .

    • Marc Pernot Marc Pernot dit :

      GPA ?

      • “le mystère de l’incarnation”, il n’y a littéralement que Jean qui en parle, ce n’est pas pour lui une conception miraculeuse, mais une réalité plus spirituelle qui concerne toute personne vivant au monde : la Parole qui est faite chair, Parole qui donne à chacune et chacun de devenir enfant de Dieu.
      • Luc parle d’une conception miraculeuse par l’Esprit.
      • Matthieu est plus ambigu sur ce point, l’enfant à naître vient du Saint-Esprit, ce qui n’est pas incompatible avec une fécondation par un homme guidé par l’Esprit.
      • Marc et Jean, donc, ne parlent pas de fécondation miraculeuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *