Je vais vous dire pourquoi les juifs n’ont pas reçu Jésus comme Messie

Marc Pernot

Marc Pernot

pasteur de l'EPG

Vous aimerez aussi...

16 réponses

  1. Didier dit :

    Bonjour Monsieur le Pasteur,

    Il est malgré tout fort simple de comprendre que si Jésus avait été le Messie, les choses auraient vraiment radicalement changé pour les juifs et tous les peuples de la Terre, et ce, pour le bien de tous, ce qui n’a absolument pas été le cas, et ça, ce n’est pas bien difficile de s’en rendre compte à moins de se voiler la face au point d’en être aveugle.
    De plus il n’est jamais mentionné dans les écrits bibliques qu’une nouvelle religion (le christianisme) verrait le jour comme étant la voie à suivre et encore moins une seconde (l’Islam) qui se considère comme la continuation du christianisme et du judaïsme mais qui dans les faits est beaucoup plus proche du judaïsme. Si la bible ne les mentionne pas, c’est juste que c’est deux religions n’ont pas plus d’importance que les religions idolâtres déjà présentes à l’époque et ne doivent sûrement pas être prises en compte comme ayant ne serait-ce le droit de citer et d’être reconnues d’essence divine.
    Quand le Messie viendra vraiment, on n’aura pas de doute quand à son authenticité tant sa puissance sera imposante sur tous les peuples de la Terre, absolument tous. Et il est bien écrit que les conditions de la venue du Messie imposent certains critères qui doivent être tous réalisés et qui ne l’étaient absolument pas au moment de la venue de Jésus. Considérez-vous le Messie comme pouvant venir à un moment inadéquate et pouvant faillir à sa tâche? C’est très précisément de cette manière que Jésus est venu. Il est venu non en renforçant Israël comme il aurait été sensé le faire mais en l’affaiblissant (puisqu’il y a eu destruction du second temple et diaspora des juifs après sa venue) , non plus en apportant la paix (il n’y a jamais eu autant de guerre dans l’humanité que depuis sa venue et pire que ça, il y a eu des guerres qui dépassent la limite de l’atrocité et de l’entendement). Pire encore, jamais dans les textes, le créateur et roi de l’univers ne dit qu’il s’incarnera en un être humain, ceci est pure hérésie (al théorie du père, du fils et du saint-esprit, même ça ne se trouve même pas dans le nouveau testament).
    Rappelons que Jésus n’a jamais rien écrit de son vivant donc pas de trace directe d’une parole authentique de sa part et que le nouveau testament à été écrit très longtemps après sa mort et en plus en grec, langue d’un des peuples les plus idolâtre de la Terre, car certainement son écriture en hébreu n’aurait pas été autorisé puisque ce nouveau testament n’est pas d’origine divine). Jésus lui-même n’est peut-être même pas à l’origine de tout ce que l’on écrit sur lui dans le nouveau testament, il est peut être juste un prétexte pour tenter de détruire le judaïsme à sa source, souhait incompressible de toutes les nations afin d’éloigner le peuple juif de sa source authentique.
    Finalement, comme il n’était pas possible de faire tombé un peuple, le peuple juif, avec du paganisme et de l’idolâtrie. il a fallu trouver des astuces en inventant des religions monothéistes pour tenter de le confondre, de l’assimiler et de le perdre en le trompant. Cela à malheureusement bien fonctionné mais pas totalement, la solution n’a pas pu être et ne sera jamais finale malgré tout.
    Rappelons qu’il n’a jamais été interdit aux non-juifs de respecter un certain nombre de lois et de vouer par ce biais un culte au créateur de l’univers sans avoir l’obligation de respecter les autres lois qui sont destinées plus spécifiquement au peuples juifs.
    Finalement, beaucoup de peines perdues pour absolument rien de constructifs dans la volonté des peuples de créer de nouvelles religions à apparence monothéistes dans le but de tenter de confondre le peuple juif. Il aurait mieux valu pour les peuples qu’ils s’en tiennent à une discipline de respect des lois destinées à toutes l’humanité (pas seulement aux juifs) afin de servir au mieux le vrai roi de l’univers.

    Avec tout le respect que je vous doit monsieur le Pasteur,

    Didier

  2. alexandre dit :

    Les chrétiens devraient être humbles à l’image de Jésus. Laissez aux juifs la religion du Père, aux chrétiens la religion du Fils et aux musulmans la religion de l’Esprit qui est double et il y aura la paix.

  3. Marc Pernot Marc Pernot dit :

    Je trouve excellent cet appel à l’humilité de chaque religion, ou plutôt à l’humilité de chaque croyant, afin de voir les religions comme complémentaires.

    Je suis plus dubitatif sur l’idée de devoir se restreindre dans sa foi afin de laisser un champ aux autres sans empiéter dessus. Il me semble que c’est précisément l’inverse : que cette humilité et cette complémentarité sont accepter les différences, les inflexions différentes et d’accepter, de se réjouir des points de rencontre, de recouvrement, de convergence.

    Ensuite, le fait considérer Dieu comme Père et Mère est plutôt une spécialité chrétienne que juive, même si cela se trouve déjà marginalement dans la Bible hébraïque. Et c’est aussi une richesse de la foi chrétienne que de considérer que Dieu donne son Esprit à chaque personne, homme comme femme, garçon comme fille, de tout niveau de culture, faisant ainsi de chaque personne un prophète ou une prophétesse à son niveau pour son entourage. Cet universalisme est effectivement en espérance déjà dans la Bible hébraïque, l’Esprit souffle déjà dès la première page de la Genèse jusqu’aux prophètes, l’Esprit est également une réalité dans le Coran. Tant mieux que nous ayons en commun cette perception de la présence de Dieu.

    En tout cas, merci pour votre commentaire qui est inspirant et nous invite à la réflexion.

  4. Salomé dit :

    Les hommes voudraient un Messie qui leur enlève tout libre arbitre : ce n’est pas juste.
    Je marche dans les rues de Jérusalem et je peux vous dire que si un Messie se présentait peu le verrait : les hommes ici sont très religieux mais n’ont aucune bienveillance. Les têtes sont pleines mais les cœurs sont vides…

  5. Marc Pernot Marc Pernot dit :

    Hélas. Quand la religion au lieu d’approfondir la foi et d’attendrir le cœur tient lieu de foi et de cœur, c’est bien triste.
    Que cela nous inspire pour nous-même replacer la religion à sa juste place, comme un simple moyen au service de l’essentiel.
    Merci pour votre témoignage

  6. Régis Giraud dit :

    Au delà du fait que Jésus ait été considéré comme dieu pour les Chrétiens, Christ synonyme de messie et synonyme de hébreu en grec.

    Jésus n’était-il pas un homme avant tout? Un homme idéaliste qui aurait peut-être reçu une éducation hébraïque et non juive?

    La religion hébraïque étant antérieure à la religion Juive, Jésus n’aurait-il pas été révolté par certains excès et autres écarts de la religion Juive?

    Si le catholicisme a eu de forts écarts par rapport
    à ce que Jésus aurait souhaité, vous n’êtes pas sans savoir les écrits de la thora, de la gmara; ces écrits ont parfois de forts écarts avec les 10 commandements, n’est-il pas?

    Je considère donc que Jésus a su rester fidèle aux dix commandants, je considère également que pour faire du bien autour de moi il me suffit de suivre une conduite et non de suivre les interprètes d’une religion retranscrite au cours des âges par les hommes.

    La religion est tellement instrumentalisée, comment certaines personnes peuvent se dire croyantes alors qu’au nom des dieux des guerres sont encore faites.

    Les prêtres se battent pour dénoncer les erreurs de chacune des religions qui semble les opposer alors qu’elles sont originaire de la première religion monothéiste, pourquoi n’ont-elles rien de commun?

  7. Marc Pernot Marc Pernot dit :

    Bonjour Monsieur

    Jésus a été considéré par Dieu par certains chrétiens, pas tout de suite et pas par tous.
    Aujourd’hui, je pense qu’une grande majorité de chrétiens, effectivement, pensent (ou pensent qu’il devraient croire) que Jésus est à la fois “vrai Dieu et vrai homme”. Parmi ces chrétiens, un bon nombre pensent que Jésus est simplement, comme vous le dites, un homme génial et inspiré. On a bien le droit, évidemment. D’ailleurs, pour bien des chrétiens des premiers siècles, la foi chrétienne était une école philosophique.

    Le fait de se faire la guerre n’est pas avant tout une question religieuse, c’est d’abord une question de psychologie de la personne, si elle est intolérante en religion, elle serait intolérante en politique, intolérante chez elle dans la vie courante, intolérante avec ses collègues… c’est une sorte de maladie. Alors c’est vrai aussi que cette intolérance peut être une question d’éducation, d’enseignement. La Bible en elle-même ne facilite pas tellement cela car elle intègre dans ses dizaines de livres des sensibilités diverses. En particulier en ce qui concerne Jésus : c’est une bénédiction qu’il n’ait rien écrit ni dicté, et qu’il y ait quatre témoignages différents sur lui, car personne ne peut ainsi se sentir propriétaire de la vérité sur le Christ à partir d’un unique point de vue. A moins de le faire vraiment exprès, il est difficile d’être intolérant aux opinions diverses dans ces circonstances.

  8. Nata dit :

    L’auteur de ce post reconnaît le Christ mort à la croix…

    C’est un bon début.

  9. Ludovic dit :

    Bonjour, Yeshoua (Jesus) n’a pas aboli la Torah ni les prophètes bien au contraire, par son sacrifice à la croix nous avons été lavé de tous nos péchés c’est-à-dire de nos transgression par rapport à la loi pour marché non selon la loi mais selon la foi, recevoir ce qui a été promis dans Ezéchiel 36:26;
    C’est la justification qui a été changé, la foi et la loi sont deux faces d’une même pièce.
    C’est vrai qu’aujourd’hui il y a les Juifs qui suit la Loi pour faire les œuvres de la loi en attendant le Messie et de l’autre côté les chrétiens qui se base uniquement sur la foi mais oublions que le péché c’est la transgression de la Torah.
    Toutes les lois donner dans la Torah sont toujours valident et en cours, manger kasher, les fêtes de l’Éternel, le Shabbat, Les 10 commandements et la loi de Moïse!
    Il n’y a aucun passage dans la Bible dans le Nouveau Testament qui contredit cela les versets souvent utilisés en contexte!
    Ce qui a été cloué à la croix et l’acte des ordonnances qui nous condamnaient c’est-à-dire la liste de nos péchés qui nous condamné par la malédiction de la loi également les rites et les traditions des hommes, pour que nous marchions en nouveauté de vie par l’esprit qui nous a été donné pour suivre les lois du Dieu d’Israël, Notre Père céleste! (Ezekiel 36:27)
    PS: pour ceux qui utilisent encore des versets hors contexte pour justifier de manger du porc ou de ne pas faire Shabbat je vous conseille de bien vérifier les versets et les mettre dans leur contexte par ailleurs j’ai une page Youtube qui explique : ludovic light
    soyez bénis dans le nom de Yeshoua ha mashiah (Jesus christ)

  10. Prat dit :

    Le but est de ne pas démêler le vrai du faux , qui a raison qui a tort .
    Chacun sa croyance.
    La seule et unique espérance de chaque Dieu pour l avenir c’est simplement la paix ,l amour ,le respect ,c est peu de chose et personne ne peut dire qu’il aime pas ça.
    C est tellement facile et gratifiant.
    On ne vit pas dans le noir et blanc avec une seule langue , on a l exemple des couleurs qui se marient très bien ,pourquoi avec l’humanité c est impossible?
    Si le mélange,le partage seraient exemplaire ,je penses qu’on serai tous enfin heureux .
    😘

  11. franck dit :

    les juifs et autres qui disent que Jesus n’est pas le messi et qu’il n’avait pas accompli ce qui est écrit sur le messi ont tort. ils mouront tout en esperant la venue du messi qu’il ne veront plus venir si c n’est que pour en finir avec la terre dans sa deuxieme venu. vous ne verez pas le messi que vous esperez encor, vous verez le meme Jesus venir juger le monde. je vous garantis une chose; celui qui nie Jesus parcequ’il attend un nouveau messi qui n’est pas Jesus, Qu’il attende bien! il moura avec ses espoires et à la fin d toute choses c qui seront vivant veront le Jesus qu’ils ont refusé venir dans les nués! le christianisme est bien different d’autres religions au point où d’autres religions présentent des rituels pour etre sauver mais le christianisme lui présente le sauveur directement (JESUS CHRIST) ne soyons pas beacoup théoricien, soyons pratique. JESUS SAUVE.

  12. Marc Pernot Marc Pernot dit :

    Si vraiment vous pensez que Jésus est le Christ, le Messie, alors ne prenez pas sa place en vous permettant de juger et condamner. Dieu est assez grand pour sauver qui il veut. Jésus lui-même dit que Dieu va jusqu’à aimer ses ennemis, faire du bien à ceux qui le maltraitent, et bénir ceux qui le persécutent.
    Vous pensez que Jésus est le Christ : très bien. Suivons le joyeusement dans l’amour et la paix qu’il apporte au monde. Vivons de ce salut qu’il apporte.

  13. Daniel dit :

    Jesus???? L’église??? En fait cest simple, très simple ca fait 2000 ans que les représentants de l’eglise de Jesus gagnent leur croûte sur le dos d’un Juif !

  14. bourot dit :

    Bonjour, Je pense que l’église actuelle et l’eglise crée par les hommes est fausse.Qu’on s’est servi de Jesus dans le mensonge. Il a simplement fait la bonne parole.Les testaments des apotres ont été ecrits bien tard pour qu’ils se revelent authentiques. On vit dans un mensonge et l’eglise s’enrichit avec ce culte qui est contraire aux parole de l’homme jesus. La vrai religion est dans son coeur et sa force en soi et la generosité envers les autres. Pas dans des cultes. Les religions provoquent des guerres . Je pense plus croire a des populations venant de l’espace apportant leur science aux humains qu’a des hommes incapables de contrer le mal.Pour moi il n’y a aucune bonne croyance sinon celle de l’homme en lui et aux autres. mais c’est pas des interdits comme le mariage, la virginité….on aime et rester vierge veut dire ne pas faire le mal envers les autres et les plus demunis. en faits les cultes sont responsables de beaucoup de crime au nom d’hommes qui n’ont jamais voulu cela.

  15. Garcia Jonathan dit :

    Bonsoir,
    Je suis également en recherche.
    Voilà où j’en suis :

    Jésus a dit, je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi. « Jean 14:6 »
    Hélas comme beaucoup qui ont grandi avec un enseignement chrétien j’ai compis (ou mal compris) qu’il suffisait de croire en jésus pour « être chrétien et donc être sauvé »… Je me revois encore enfant affirmer que je croyais en jésus et dans son œuvre pour être sauvé comme j’aurais pu affirmer croire au Père Noël pour recevoir mes cadeaux…

    Depuis peu, je crois comprendre qu’ « être sauvé » et même vivre « le paradis – pléintude » commence maintenant en imitant jésus dans sa recherche constante de justice, de vérité et de charité. L’innovation de jésus consiste dans sa façon de rechercher. Il nous invite à tenter de discerner dans nos cœurs la volonté de Dieu et ainsi préférer les indications de nos cœurs à celles de la loi. Epître au Romain 11, 33 « les voix de Dieu Sont impénétrables » l’affiramation de Paul corrobore le Dieu de l’ancien testament qui ne cesse de nous surprendre par les préconisations étonnantes qu’il adresse à ses serviteurs. Rechercher la volonté de Dieu nécessite donc de développer du discernement et l’humilité car qui peut se prévaloir de faire la volonté de Dieu si ce n’est le fils de dieu ? Si la loi est volonté de Dieu, celle-ci en n’est qu’un échantillon et affirmer faire la volonté de Dieu sous prétexte d’observer parfaitement la loi est une érésie. Cela conduit à l’orgeuil qui rend aveugle et nous fait perde toute nécesité de discenement, donc de recherche de Dieu donc de relation avec lui. (Math 7 : 7 Cherchez et vous trouverez).
    C’est ainsi que l’on peut comprendre pourquoi jésus dit (math 5:17,) qu’il n’est pas venu abolir la loi, mais l’accomplir, la charité étant plus grande.
    Dans la pratique c’est : La loi limite la vitesse à 130 KMh, c’est bien il faut l’observer, la loi est bonne. Ma femme est sur le point d’accoucher ! Que fais-je ? Je cherche à discener la volonté de Dieu, la loi ou mon cœur ? Certains observerons la loi d’autres non et les deux pourront être convaincus qu’ils ont fait la volonté de Dieu. Cela veut dire que l’on ne peut pas déduire systématiquement « de nos actes » si l’on observe ou non la volonté de Dieu. On ne peut le déduire que du processus de prise de décision que l’on a adopté s’il est conforme au chemin de recherche sur lequel nous invite Jésus.
    Attention : La penssée humaniste se limiterait à un processus endogène (recherche en soi même), les solutions émanerait de nous. A mon sens la penssée chrétienne offre bien plus d’espérance puisqu’en reconnaissant Dieu, en le recherchant, en le priant et en cultivant une relation avec lui son saint esprit vient habiter notre cœur. Ainsi en sondant notre coeur s’il est habiter par les saint esprit c’est à la fois une recherche endogène et exogène qui nous entraîne sur un chemin dont les découvertes nous dépassent et c’est là que repose précisément l’espérance qui transcande l’homme et lui offre une nouvelle vie et même un morceau paradis.
    Ce chemin (recherche de la volonté de Dieu) Jésus en a témoigné jusqu’à accepter La Croix ce qui en fait au moins le fils de Dieu au sens qu’il s’est employé à faire que la volonté de Dieu et jusqu’au bout. Dire qu’il est fils de Dieu au sens du Divin, je le crois parce qu’il est écrit que le saint esprit a visité Marie pour le créer et que c’est en cela qu’il est appelé fils de Dieu. Croire parce que c’est écrit n’est a mon sens pas satisfaisant et j’aimerais que Dieu m’éclaire d’avantage sur ce point.
    Croire qu’il est le Messie en ce sens que par son témoignage de vie jusqu’à La Croix il indique le chemin qui nous permet d’être libérer de notre condition d’homme et d’accéder à une vie d’espérance, je le crois…

  16. Marc Pernot Marc Pernot dit :

    Grand merci d’avoir offert cela ici !
    C’est bien inspirant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *