Je vais vous dire pourquoi les juifs n’ont pas reçu Jésus comme Messie

Un rabbin - illustration - by Sebastián Rebolledo 
 https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/ http://www.flickr.com/photos/30673183@N06/5676362982
Monsieur Monsieur je suis juif et je tiens a vous répondre sur votre interrogation pourquoi les juifs n’ont ils pas reçu le Christ comme Messie.
La réponse est fort simple: Jésus n’a rien accompli de ce que la thora et les prophètes enseignent sur le Messie. Absolument rien.

Jésus ne s’est jamais posé en Messie d’Israël. Mais en son nom Paul, le véritable inventeur du christianisme, a dénaturé le judaïsme et a amorcé le dépouillement de la religion de Jésus.

Jésus n’a ni délivré le peuple d’Israël du joug oppressant des occupants romains, encore moins rétabli la royauté en Israël et bien sûr sa mort infamante sur la croix est la plus grande preuve de l’échec cuisant de son effort pour ramener Israël vers son Dieu. Depuis Jesus les chrétiens attendent un Messie qui était censé revenir mais qui se fait bien attendre. Un Messie qui vient et qui repart et qui revient: ou est-ce donc marqueé dans la bible? Depuis Jésus le royaume de paix sur terre dont il rêvait a fait place a un nombre incalculable de guerres de religions ou le peuple juif a lourdement payé son tribut. Serait ce la le message du christianisme, qui a fait coule des torrents de sang au nom de Jésus. Jésus n’a amené que malheur et effroi au peuple juif.

Mais il y a plus: le christianisme a inventé un culte obscur, rempli de dogmes incompréhensibles, d’interdits dont la bible n’a jamais parlé (comme ce malheureux vœux de chasteté que fond les moines et les moniales, tout a fait opposé à l’idée de la bible de la complémentarité de l’homme et de la femme, et qui a provoqué tant de scandales au sein de l’église. et nous ne connaissons que la partie saillante de l’iceberg…). Jésus, ce malheureux rabbin de Palestine n’a pas voulu de tout cela. Il n’a pas voulu être Messie, il n’a pas voulu abroger le judaïsme, il n’a pas voulu tant de souffrances pour son peuple. Jésus était et restera pour l’éternité un juif qui avait des idéaux, mais dont les successeurs ont déformé et défiguré le message dans le seul but de porter atteinte au judaïsme. Mais le peuple juif est encore bien vivant, envers et contre tout. et cela c’est l’échec le plus cuisant de l’église. Il est temps que la grande mascarade, que le plus grand mensonge de l’histoire, le christianisme, cesse enfin. il est temps de demander pardon au peuple juif pour des siècles de pogroms au nom de la religion de l’amour, au nom d’un sauveur qui n’a sauvé personne.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur
Il me semble faux de dire que « les juifs n’ont pas reçu le Christ comme Messie » (ou plus exactement n’ont pas reçu Jésus comme Messie, car les deux mots « Christ » et « Messie » sont synonymes, l’un étant la traduction grecque du mot hébreu.

C’est factuellement faux de dire que « les juifs n’ont pas reconnu Jésus comme Messie », car les 12 apôtres, ainsi que Marie la mère de Jésus, et Paul étaient tous juifs et ils ont reconnu Jésus comme étant le Messie, ainsi que, Jacques son frère et des milliers de juifs contemporains de Jésus. Mais c’est vrai que bien des juifs n’ont pas reconnu Jésus comme Messie. Mais cela ne veut pas dire que cela n’a pas de sens de le reconnaître comme étant le messie attendu par Israël. Biens des vrais prophètes n’ont pas été reçus comme prophète. C’est en général même le cas. Vous citez Saul de Tarse, devenu l’apôtre Paul comme un de ceux qui ont reconnu Jésus comme Christ. Paul était loin d’être un imbécile ou un ignorant, il avait étudié la Torah et le Talmud avec le grand maître Hillel. Paul a continué toute sa vie à fréquenter la synagogue et à y annoncer cette conviction. Certains, comme vous considéraient cela  comme faux, d’autres ont été convaincus. Mais en tout cas cela peut avoir du sens pour certains. Aujourd’hui encore, il existe des courants de juifs messianiques qui restent juifs tout en reconnaissant Jésus comme le messie attendu.

En 70, les juifs reconnaissant Jésus comme Messie ont été exclus des synagogues.

Pourquoi est-ce discuté de savoir si oui ou non Jésus est le Messie ? Vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a de multiples interprétations possibles sur ce qu’est ou sera le Messie. Aujourd’hui encore c’est discuté parmi les juifs. Tous ne sont pas d’accord pour concevoir un Messie chef de guerre du type David. Ni comme un nouveau Moïse, que Jésus n’a pas tellement été non plus. Il correspond mieux au « serviteur souffrant » tel qu’annoncé par le prophète Isaïe (chapitre 53). C’est donc normal qu’il y a bien des prophéties messianiques que Jésus n’a pas accomplies. Mais il serait exagéré de penser qu’il n’en a accomplies aucunes. C’est pourquoi sa messianité hypothétique a été décrétée par certains et niée par d’autres. Certains pensent qu’il est parti et qu’il doit revenir, d’autres pensent qu’il est venu, qu’il a fait le job, et que maintenant c’est son ère qui est en cours…

C’est donc tout à fait respectable que vous considériez que Jésus ne serait pas le Messie. Mais cela ne vous oblige pas à critiquer et à mépriser les autres. Chacun son opinion.

Normalement nous avons de très bonnes relations avec les juifs, avec un vrai bon et respectueux dialogue judéo-chrétien. En tout cas quand chacun est de bonne volonté et c’est en général le cas.

Et bien entendu, je souhaite de tout cœur que le peuple juif se porte le mieux du monde, qu’il remplisse sa vocation de peuple prêtre, lumière des nations. Je souhaite aussi de tout cœur que le judaïsme soit respecté, bien sûr, que l’Islam aussi soit respecté, et les autres religions aussi, que l’athéisme respectueux et ouvert le soit aussi. Mais c’est vrai que la Bible hébraïque constituant les 3/4 de notre Bible, nous avons des liens très forts avec les théologiens et les fidèles juifs qui étudient la Bible.

Ensuite, c’est vrai qu’il faut reconnaître, dans une vraie repentance, que les chrétiens (ou plus précisément DES chrétiens) n’ont pas été à la hauteur de l’idéal de celui que nous reconnaissons comme étant le Christ. En particulier des églises, des institutions et des chefs des peuples se disant chrétiens, qui ont fait des choses horribles. Luther a eu des propos inacceptables et scandaleux contre les juifs, il faut bien le reconnaître.

Pourquoi tant de haine ? C’est l’intégrisme qui pousse à penser son chemin comme le seul valable. C’est la perversion de la puissance où l’on cherche à donner un vernis de noblesse à ce qui est de l’avidité ou de la tyrannie. C’est vrai que le message et les actes de Jésus sont tournés vers l’amour et le respect, le service des autres au nom de l’amour de Dieu. Pendant les premiers siècles, je pense que les chrétiens se sont plutôt bien comportés. Cela a commencé à basculer quand l’empereur de Rome est devenu chrétien, au IVe siècle, puis a songé à imposer sa façon de penser aux autres avec des conciles dit œcuméniques. Des chrétiens ont été montrés du doigts comme « hérétiques »… Mais tous ces scandales n’enlèvent rien à la valeur de l’Evangile du Christ. Il faudrait seulement être plus et mieux chrétiens. Et puis, il y a eu aussi des merveilles de dévouement, de lumière, de liberté et de foi, de service qui ont été inspirés par ce Jésus…

Mais vous avez raison, Jésus n’a jamais voulu abroger le judaïsme, il était plutôt un juif très libéral, très souple avec la kashrout, plutôt spirituel que religieux. C’est cela qui a inspiré les premiers chrétiens. La rupture avec le judaïsme a commencé, il est vrai avec l’apôtre Paul qui n’a pas imposé la circoncision aux païens devenant chrétiens, mais il laissait tout à fait libre aux chrétiens de continuer à suivre la loi juive s’ils le désiraient. Cette liberté est bien fidèle à l’esprit de Jésus, à mon avis. De même que la liberté que l’on peut bien laisser à des hommes et à des femmes de se consacrer dans le célibat, si c’est leur truc, et tant qu’ils ne prétendent pas que le célibat est une voie qui a, dans l’absolu, une plus grande valeur que le mariage (ce qui dévaloriserait la voie d’autres personnes). Pourquoi leur nier ce qu’ils ressentent comme une vocation personnelle ? Cela existait aussi dans le judaïsme avec les esséniens, semble-t-il. Et il y a eu, fort heureusement, toujours une grande liberté d’interprétation et de débats dans le judaïsme.

Que l’Eternel vous bénisse et vous garde

Et vous donne la paix

Bien Amicalement

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

43 réponses

  1. Jason dit :

    Jésus Christ ne plus juif il était mais aujourd’hui il est au dessus de tout religions vas lire act 5 :33 furieux de ces paroles, ils voulaient les faire mourir.Mais un Pharisien , nommé Gamaliel, docteur de la loi , estimé de tout le peuple, se leva dans le sanhdrin,et ordonna de faire sortir un instant les apôtres (église , christianisme) et Toi n’est pas plus que Gamaliel mon frère Jésus a donné le pouvoir a Celui qui croit nous avons cru il y a aujourd’hui 2020 Jésus est vivant .ne courez pas le risque d’avoir combattu contre Dieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *