Je vais vous dire pourquoi les juifs n’ont pas reçu Jésus comme Messie

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Didier dit :

    Bonjour Monsieur le Pasteur,

    Il est malgré tout fort simple de comprendre que si Jésus avait été le Messie, les choses auraient vraiment radicalement changé pour les juifs et tous les peuples de la Terre, et ce, pour le bien de tous, ce qui n’a absolument pas été le cas, et ça, ce n’est pas bien difficile de s’en rendre compte à moins de se voiler la face au point d’en être aveugle.
    De plus il n’est jamais mentionné dans les écrits bibliques qu’une nouvelle religion (le christianisme) verrait le jour comme étant la voie à suivre et encore moins une seconde (l’Islam) qui se considère comme la continuation du christianisme et du judaïsme mais qui dans les faits est beaucoup plus proche du judaïsme. Si la bible ne les mentionne pas, c’est juste que c’est deux religions n’ont pas plus d’importance que les religions idolâtres déjà présentes à l’époque et ne doivent sûrement pas être prises en compte comme ayant ne serait-ce le droit de citer et d’être reconnues d’essence divine.
    Quand le Messie viendra vraiment, on n’aura pas de doute quand à son authenticité tant sa puissance sera imposante sur tous les peuples de la Terre, absolument tous. Et il est bien écrit que les conditions de la venue du Messie imposent certains critères qui doivent être tous réalisés et qui ne l’étaient absolument pas au moment de la venue de Jésus. Considérez-vous le Messie comme pouvant venir à un moment inadéquate et pouvant faillir à sa tâche? C’est très précisément de cette manière que Jésus est venu. Il est venu non en renforçant Israël comme il aurait été sensé le faire mais en l’affaiblissant (puisqu’il y a eu destruction du second temple et diaspora des juifs après sa venue) , non plus en apportant la paix (il n’y a jamais eu autant de guerre dans l’humanité que depuis sa venue et pire que ça, il y a eu des guerres qui dépassent la limite de l’atrocité et de l’entendement). Pire encore, jamais dans les textes, le créateur et roi de l’univers ne dit qu’il s’incarnera en un être humain, ceci est pure hérésie (al théorie du père, du fils et du saint-esprit, même ça ne se trouve même pas dans le nouveau testament).
    Rappelons que Jésus n’a jamais rien écrit de son vivant donc pas de trace directe d’une parole authentique de sa part et que le nouveau testament à été écrit très longtemps après sa mort et en plus en grec, langue d’un des peuples les plus idolâtre de la Terre, car certainement son écriture en hébreu n’aurait pas été autorisé puisque ce nouveau testament n’est pas d’origine divine). Jésus lui-même n’est peut-être même pas à l’origine de tout ce que l’on écrit sur lui dans le nouveau testament, il est peut être juste un prétexte pour tenter de détruire le judaïsme à sa source, souhait incompressible de toutes les nations afin d’éloigner le peuple juif de sa source authentique.
    Finalement, comme il n’était pas possible de faire tombé un peuple, le peuple juif, avec du paganisme et de l’idolâtrie. il a fallu trouver des astuces en inventant des religions monothéistes pour tenter de le confondre, de l’assimiler et de le perdre en le trompant. Cela à malheureusement bien fonctionné mais pas totalement, la solution n’a pas pu être et ne sera jamais finale malgré tout.
    Rappelons qu’il n’a jamais été interdit aux non-juifs de respecter un certain nombre de lois et de vouer par ce biais un culte au créateur de l’univers sans avoir l’obligation de respecter les autres lois qui sont destinées plus spécifiquement au peuples juifs.
    Finalement, beaucoup de peines perdues pour absolument rien de constructifs dans la volonté des peuples de créer de nouvelles religions à apparence monothéistes dans le but de tenter de confondre le peuple juif. Il aurait mieux valu pour les peuples qu’ils s’en tiennent à une discipline de respect des lois destinées à toutes l’humanité (pas seulement aux juifs) afin de servir au mieux le vrai roi de l’univers.

    Avec tout le respect que je vous doit monsieur le Pasteur,

    Didier

  2. alexandre dit :

    Les chrétiens devraient être humbles à l’image de Jésus. Laissez aux juifs la religion du Père, aux chrétiens la religion du Fils et aux musulmans la religion de l’Esprit qui est double et il y aura la paix.

    • Marc Pernot Marc Pernot dit :

      Je trouve excellent cet appel à l’humilité de chaque religion, ou plutôt à l’humilité de chaque croyant, afin de voir les religions comme complémentaires.

      Je suis plus dubitatif sur l’idée de devoir se restreindre dans sa foi afin de laisser un champ aux autres sans empiéter dessus. Il me semble que c’est précisément l’inverse : que cette humilité et cette complémentarité sont accepter les différences, les inflexions différentes et d’accepter, de se réjouir des points de rencontre, de recouvrement, de convergence.

      Ensuite, le fait considérer Dieu comme Père et Mère est plutôt une spécialité chrétienne que juive, même si cela se trouve déjà marginalement dans la Bible hébraïque. Et c’est aussi une richesse de la foi chrétienne que de considérer que Dieu donne son Esprit à chaque personne, homme comme femme, garçon comme fille, de tout niveau de culture, faisant ainsi de chaque personne un prophète ou une prophétesse à son niveau pour son entourage. Cet universalisme est effectivement en espérance déjà dans la Bible hébraïque, l’Esprit souffle déjà dès la première page de la Genèse jusqu’aux prophètes, l’Esprit est également une réalité dans le Coran. Tant mieux que nous ayons en commun cette perception de la présence de Dieu.

      En tout cas, merci pour votre commentaire qui est inspirant et nous invite à la réflexion.

  3. Salomé dit :

    Les hommes voudraient un Messie qui leur enlève tout libre arbitre : ce n’est pas juste.
    Je marche dans les rues de Jérusalem et je peux vous dire que si un Messie se présentait peu le verrait : les hommes ici sont très religieux mais n’ont aucune bienveillance. Les têtes sont pleines mais les cœurs sont vides…

    • Marc Pernot Marc Pernot dit :

      Hélas. Quand la religion au lieu d’approfondir la foi et d’attendrir le cœur tient lieu de foi et de cœur, c’est bien triste.
      Que cela nous inspire pour nous-même replacer la religion à sa juste place, comme un simple moyen au service de l’essentiel.
      Merci pour votre témoignage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *