Des reportages me troublent, ils parlent de « failles » dans la Bible, qu’elle est tirée de légendes.

visage d'une statue grecque antique - Image: 'Greek Models - XXXVIII: Antinous as Agathodaimon' http://www.flickr.com/photos/69716881@N02/26124298231 Found on flickrcc.net

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour,

Je vous explique brièvement mon cas. Je suis un jeune homme de 21 ans. Enfant, j’ai étais baptisé et communié sans vraiment me poser trop de questions. Il y à maintenant à peut près 6 mois, j’ai ressentit comme « un appel de dieu » si je puis dire et j’ai décider de m’intéresser plus au christ et au christianisme.

Je me suis alors rendu compte qu’il existe énormément de courants différents à l’intérieur du christianisme et que ma pensée et mes convictions était plus proche du protestantisme que catholicisme mais pour moi cela n’a pas une grande importance car à mes yeux ce qui compte c’est l’amour que l’on à pour Dieu et Jésus.
De nature plutôt curieuse et à la recherche de ma vérité, je sillonne le net à la recherche de site comme le votre et de divers reportages poussant les recherches quand aux écritures. J’avoue être tombé sur à peut près tout et n’importe quoi.

Il y a cependant certaines vidéos et textes qui me posent question. Je vous résume en quelques mots l’idée générale: Il est expliqué que l’histoire de Jésus est tirée de cultes païens comme celui de Dionysos ou encore des dieux égyptiens, que la vie du Jésus historique aurait été mystifiée pour faire d’un chef de secte un Dieu vivant. Et que les évangiles auraient été rédigés par des grecs instruits bien après la morts des apôtres.

Ma foi n’en à pas changé mais ces affirmations ont eu pour effets de faire naître encore plus de questions dans ma tête. Ce n’est pas la première fois que je vois un reportage de ce type ou des recherches archéologiques démontrent « les failles » de la bible.

Je voulais avoir votre avis sur la question. Merci de prendre le temps de me répondre. Bonne continuation pour votre site magnifique qui est une aide précieuse pour beaucoup de personnes. Fraternellement,

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur

Bravo pour votre démarche de foi intelligente. Merci pour vos encouragements pour le site !

Ce que vous me dites de ces sites et vidéos qui vous ont un peu troublé correspond à une argumentation connue dans les milieux anti-chrétiens haineux.

Les anti-chrétiens respectueux argumentent sur le fond, la théologie, l’éthique de Jésus, expliquant pourquoi cela ne leur convient pas. Mais depuis une centaine d’années il y a des gens qui essayent de dire que Jésus est une invention et que cet homme n’a pas existé. Aucun historien sérieux ne dit cela. Et dans tous les premiers siècles après le Christ, personne n’a utilisé ce genre d’arguments. Par exemple ceux qui, parmi les juifs, n’ont pas considéré que Jésus était le Messie (le Christ) ont dit dans le Talmud (écrit dans l’antiquité) que Jésus était un imposteur, qu’il troublait le peuple avec de la mauvaise théologie, que sa mère l’avait eu d’un soldat romain qui s’appelait Pandéra ou Panthéra… mais pas que Jésus serait un mythe.

C’est vrai que des légendes existent dans bien des cultures qui parlent d’une vierge qui devient mère, plus ou moins fécondée par un dieu. Mais ce n’est pas un argument sérieux contre la foi chrétienne, pour deux raisons, au moins :

1) Le fait qu’une chose existe dans des contes, légendes ou mythes n’est pas un argument logique pour dire qu’un tel fait n’existe pas dans la réalité. Par exemple, il y a souvent dans ces légendes l’histoire d’un berger qui élève le fils secret d’un roi… et cela n’empêche pas que ce soit réellement arrivé une fois ou l’autre dans l’histoire.

2) L’existence de Jésus n’est pas mise en doute, mais certaines choses dites dans les évangiles sont à prendre au sens figuré, c’est à dire que la vérité de cet élément de récit est à prendre au sens figuré et non au sens littéral. C’est ainsi que Jésus nous apprend à appeler Dieu « notre Père qui est aux cieux », quand Khrouchtchev a dit, pour soutenir son athéisme « Gagarine a été dans l’espace mais il n’y a vu aucun dieu », cet argument n’est pas sérieux car Dieu est au ciel dans un sens métaphoriques, pas matériel. Il en est de même quand on dit que Jésus est la lumière du monde, il n’est pourtant pas un champ électromagnétique. C’est bien entendu à prendre au sens figuré. Pour d’autres passages, la question se pose de savoir si le texte parle au sens figuré, ou au sens matériel, ou s’il y a un fait matériel qui sert de signe pour une vérité plutôt spirituelle. Par exemple, pour un récit comme la conception miraculeuse de Jésus, certains chrétiens pensent que c’est physiquement le cas. Personnellement, je pense plutôt qu’il s’agit d’une métaphore, il s’agit d’une mise en récit d’une vérité spirituelle et existentielle. Cela nous invite à laisser nos vies, notre être profond, par l’Esprit Saint, par la dynamique de vie qu’est Dieu, de sortes qu’une dimension christique puisse naître dans notre être et dans notre vie.

Par ailleurs, oui, les évangiles que nous avons ont été rédigés 30 à 60 ans après les événements racontés, même s’il y a eu des premiers éléments de récit et de mémoire mis par écrit bien bien plus tôt, probablement du vivant même de Jésus, comme on prend une petite note sur l’envers d’une facturette de supermarché, les disciples des rabbis juifs courants à l’époque du Christ prenaient de telles notes fréquemment sur des tessons de poterie, un bout d’os ou de peau…

Ensuite, que des éléments de la philosophie grecque aient été repris, en complément de passages de la Bible hébraïque, cela ne me dérange pas, au contraire. La Bibel hébraïque a repris elle-même des récits déjà vieux de plus de mille ans à son époque. Ces textes,légendes et pensées sont repris et adaptés, transformés pour dire l’Evangile. Et c’est une richesse.

Quant à l’archéologie, elle ne nous fait pas peur, bien au contraire, et la science aussi ne nous fait pas peur, bien entendu. Elles n’enlèvent rien du tout aux arguments théologiques, spirituels, philosophique, éthiques, existentiels… qui sont dans la Bible.

Bonne lecture, bons questionnements & réflexions à partir de ces textes si riches pour nourrir notre vie.

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Fayama dit :

    Salu à vous Pasteur MARC. Je voulais vous poser une question sur la foi en Afrique.
    Chez nous en Afrique, la pauvreté est une pschose qui mine toutes les activité et même la croyence parfois. Moi personnelement je suis troublé de voir aujourdhui que les pasteurs, les prêtres,… qui sont sencé êtres pris en charge par leur comunauté se retrouvent financièrement riche que 90% des fidèles. Ils roulent dans des vehicules pourtant certains fidèles pedalent des velos d’autres marchent. Est ce que vous pensez que dans cette situation les pasteur pouront dans le temps à venir convaincre les fidèles ?

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour. Je vais vous répondre directement, et publierai peut-être la réponse dans une nouvelle question, car le sujet est assez différent de celle abordée dans cet article.

      • Marc Pernot dit :

        Bonjour

        Je comprends tout à fait votre question.

        En ce qui concerne l’Afrique, il m’est difficile de me prononcer mieux que vous même qui connaissez bien, alors que je n’y suis jamais allé ! Donc peut-être que ces éléments de réponse sont un petit peu à côté de votre réalité, je ne sais pas…

        • J’ai été longtemps pasteur en France, où le salaire du pasteur est si petit que ma femme et moi-même avions de la peine à manger et à nous vêtir comme il se doit. Apparemment, les paroissiens ne s’en inquiétaient pas, ils partaient en vacances, roulaient en voiture, rentraient chez eux après le culte sans se demander si nous avions pu acheter de la viande ou du poisson.
        • Maintenant, je suis pasteur en Suisse, où le pasteur a un salaire très correct, correspondant, je pense, au salaire médian de la population. Et les paroissiens sont plus généreux, invitant à leur table, prêtant à l’occasion leur voiture, leur maison de vacance, donnant des draps dont ils n’ont plus besoin…
        • Le fait d’avoir divisé son salaire par 5 pour être à leur service n’inspire donc pas tellement plus de respect aux paroissiens que d’avoir un bon salaire. Je ne sais pas ce que donne quand le pasteur gagne beaucoup plus que 90% des paroissiens, ni la mentalité des gens en Afrique vis à vis de leur pasteur et vis à vis de l’argent. Effectivement, cela me semble beaucoup, mais peut-être que le pasteur utilise ce qu’il a en plus pour aider des personnes qui sont en difficultés matérielles? La générosité ne se montre pas forcément.

        Ce qui me choquerait le plus c’est quand dans une église, les dons sont d’une certaine façon obligatoires. En particulier quand l’église dit aux paroissiens qu’ils devraient payer la dîme de leurs revenus. Jamais, absolument jamais Jésus n’a demandé aux personnes de payer, ni donné une indication de ce que les fidèles devraient donner. Ce serait contraire à la base même de l’évangile : la grâce de Dieu, et la liberté que nous donne la grâce. C’est plutôt la pression à donner qui me semblerait choquant, un abus de pouvoir du pasteur et des responsables de l’église. Et c’est cela qui peut appauvrir encore les pauvres, ceux qui ont déjà du mal pour le minimum vital et que l’on va en plus priver de 10% de leurs revenus. Voir https://jecherchedieu.ch/question/jesus-disait-de-donner-avec-joie-est-ce-necessairement-de-largent-doit-on-donner-la-dime/

        Une question qui me vient à l’esprit est de savoir :

        • Est-ce que cet argent important qu’a le pasteur vient des caisses de l’église ? A mon avis, il y a là un problème des responsables de l’église, car l’argent donné à l’église doit aussi servir à des projets afin d’améliorer le service rendu par l’église à tous. Il doit y avoir un équilibre. Et si cette église est si riche que cela, elle pourrait faire preuve de solidarité avec une église plus pauvre ?
        • Est-ce que c’est le pasteur qui exige un haut salaire ? Cela effectivement serait un problème, il vaut mieux avoir un pasteur dont la priorité est plus spirituelle. Il est normal qu’il pense à sa vie matérielle, à sa présentation correcte (vêtements), et à son service (transports, livres, ordinateur, téléphone). Mais le luxe est autre chose. Ce serait choquant qu’un pasteur l’exige.
        • Mais si le pasteur n’a pas pris de l’argent aux pauvres de la paroisse (en faisant pression pour qu’ils donnent à l’église), si ce n’est pas l’église qui est appauvrie par l’énorme salaire du pasteur, mais s’il a reçu des cadeaux de personnes riches et qu’il n’a pas donné d’avantages en retour à ces personnes, s’il n’a pas appelé les dons ou fait croire que des miracles de Dieu arrivaient par son entremise… alors, je ne vois pas de problèmes. Ou plutôt le problème que je vois alors est la jalousie des personnes. Il n’est jamais bon d’être jaloux de la chance des autres. Ce regard qui inspire la jalousie envers le plus riche que soi : ce même regard a tendance à mépriser celui qui est plus pauvre que soi. Il est meilleur de penser aux plus pauvres que soi pour voir dans notre cœur et dans notre pensée il n’y aurait pas un peu de solidarité ? Ce regard rend plus heureux et est plus utile.

        En espérant que ces quelques remarques vous auront aidé,

        Dieu vous bénit et vous accompagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *