Religion

Par : pasteur Marc Pernot

Une religion se manifeste par un culte rendu à Dieu. Dans la Bible, c’est Dieu qui prend l’initiative de bénir l’être humain, de lui parler et d’être à son écoute. Le culte est une façon d’entrer dans cette relation en bénissant Dieu, en lui parlant et en l’écoutant.

Il est utile de ne pas mettre sur le même plan la religion et la foi. La religion est un acte, la foi est un état. Il y a un rapport entre les deux, mais la foi est l’essentiel. La religion est comme une salle de musculation pour la foi, elle est un moyen d’expression de la foi, mais l’essentiel c’est la foi.

Dans la Bible, le culte évolue selon les circonstances et le temps. Il y a les grands rassemblements, sur convocation de l’assemblée. Il y a également le culte personnel qu’un homme ou une femme décide de rendre à Dieu dans un moment important de sa vie.

Parfois il prie seulement 1, ou il chante un poème2 , parfois il dresse un autel et sacrifie une part de ses biens pour remercier Dieu et signifier son désir de le servir3 . Quand un temple sera en état de servir à Jérusalem ce sera le lieu central de la religion juive4 , et l’on voit plusieurs fois Jésus y aller en pèlerinage pour la Pâque. Il y avait aussi dans la religion juive de l’époque de Jésus une multitude de commandements de choses à faire ou à ne pas faire (dans la façon de manger, de vivre). Jésus était un juif pratiquant, sans être fanatique ou intégriste. Il priait en général seul, en se mettant à l’écart. Mais il allait aussi à la synagogue pour le culte5 . La Bible était lue et commentée par les participants lettrés, des psaumes étaient chantés.

Jésus n’a pas fondé une nouvelle religion, le christianisme. D’ailleurs ses disciples vont continuer d’abord à pratiquer le judaïsme après sa disparition. Mais…

  • le message de Jésus contenait des notions d’ouverture à tout être humain, juif comme non juif, homme ou femme, à entrer dans l’alliance avec Dieu.
  • et puis, Jésus donnait plus d’importance à la foi et au service des autres qu’à la religion elle-même.

Et ainsi, progressivement, des païens de plus en plus nombreux se sont joints aux disciples juifs de Jésus, la religion a été recentrée pour laisser le maximum d’importance à la foi personnelle, plus qu’aux commandements religieux. Une nouvelle religion est née, le christianisme, fille de la religion juive.

Il y a différentes façons d’être chrétien, différentes sensibilités, différentes institutions humaines (les églises). Mais il y a (devrait y avoir) une unité profonde quand on a en commun, Dieu, le Christ, l’Evangile…

Un sportif  » non pratiquant  » n’est pas tellement sportif ! De même, un chrétien  » non pratiquant  » n’est en réalité pas tellement chrétien. Car, par définition, un chrétien c’est quelqu’un qui est de religion chrétienne, c’est à dire quelqu’un qui est en relation avec Dieu en faisant confiance au Christ pour cela. Être en relation avec quelqu’un cela veut dire que l’on prend du temps pour le rencontrer, pour lui parler et pour l’écouter.

Notre religion a une dimension personnelle essentielle (dans l’intimité de notre chambre), elle a aussi souvent une dimension familiale, et une dimension communautaire dans une église.

Le choix de la religion (ou de ne pas en avoir) est un choix important, choisir le rapport que l’on a avec sa religion est un choix très important également : voir Choisir sa religion… et son rapport avec sa religion

1 Jean 6:14-15

2 lire par exemple les Psaumes 8, 23, 121

3 Genèse 8:20 (Noé), Genèse 12:7 (Abraham)…

4 Les parents de Jésus au Temple de Jérusalem (Luc 2:22-24)

5 Luc 4:14…

 

Marc Pernot

Suite :

Vous pouvez participer au débat en faisant part de vos remarques et questions.

Quelques courtes définitions de mots essentiels de la théologie

Quelques questions de théologie posées par des visiteurs et une réponse proposée

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *