Un protestant peut il prier 80 % de l’Ave Maria ? Si oui, comment le prier ?

Marc Pernot

Marc Pernot

pasteur de l'EPG

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Marie-France de Meuron dit :

    Avec tous ces arguments, quel est le message que l’on perçoit avec la tête et quelle en est la part qu’on reçoit avec le coeur?

    Vous écrivez : “Marie est l’archétype de la personne humaine fidèle”. Je perçois aussi que Marie est l’archétype de la personne réceptive. Elle se révèle ainsi un modèle pour nous dans les moments où nous réagissons au lieu de bien ressentir ce que nous vivons, afin de laisser se manifester notre intuition profonde.

    • Marc Pernot Marc Pernot dit :

      Merci.
      Être réceptif est une des qualités de l’humain fidèle, vous avez raison.
      Surtout que Marie n’est pas bêtement réceptive, comme on l’a trop souvent attendu de la femme. Marie argumente, discute, questionne la parole de l’ange avant d’accepter. Et ensuite, dans son “magnificat”, elle montre qu’elle a une vraie pensée, enracinée dans une théologie biblique hardie, et dans un programme proprement bouleversant, décapant. Elle prend ainsi en compte son “ressenti” personnel et spirituel, venant du fond d’elle-même et venant du tout autre, Dieu. Elle prend aussi en compte une vraie pensée, afin d’apporter une réaction personnelle engagée.
      Je trouve que Marie est dans ces textes de l’Evangile selon Luc une très belle figure d’humain fidèle. La tête, le cœur, l’Esprit réconciliés, unifiés en nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *