Que veut dire cette parole de Jésus : « dans la maison de mon Père, il y a plusieurs demeures » (Jean 14:2) ?

maisons d'un village des cinque terre -  Image: 'Manarola Blues'  http://www.flickr.com/photos/54996333@N04/11277422085 Found on flickrcc.net

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Cher Monsieur,

Je me questionne sur ce verset de Jean 14:2 où Jésus dit : « dans la maison de mon Père, il y a plusieurs demeures. »

Jésus le déclare dans le contexte de sa mort prochaine, à des disciples déconcertés à l’idée d’être laissés seuls sur terre, malgré la promesse de l’envoi du Consolateur.

  1. Que signifie :dans la maison de mon Père , il y a plusieurs demeures ?
  2. Quel en est l’impact concret dans mon chemin de vie spirituelle aujourd’hui ?

Je vous remercie de votre réponse et je vous adresse mes cordiaux messages.

Réponse d’un pasteur :

Chère Madame

Les textes bibliques nous sont offerts pour que nous en fassions une libre interprétation. C’est vrai qu’il est mieux de ne pas leur faire dire n’importe quoi non plus, mais le champ d’interprétation est large et il est bon de se pose la question comme vous le faites, éventuellement de poser des questions à d’autres, il est bon de prier et de trouver que nous inspire ce passage.

Ce passage en particulier peut inspirer une telle démarche en confiance avec Dieu, tel que Jésus-Christ nous le révèle. Il a le cœur large, l’esprit ouvert. Il y a de la place auprès de lui et même en lui, de multiple façons.

Ce passage peut par exemple inspirer à une personne en contact avec des personnes qui ne sont pas croyantes de ne pas tout de suite les classer dans la catégorie des personnes coupées de Dieu. Dans sa première lettre, Jean dit que « quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu », donc une personne qui est athée dans sa tête peut très bien être en communion avec Dieu par les tripes, par le cœur.

Ce passage peut vous inspirer de chercher, dans la réflexion et la prière, quelle place particulière vous pourrait être votre place à vous dans le « corps du Christ » c’est à dire l’humanité telle que Dieu l’espère ? Quelle vocation : quel acte, parole, pensée ou prière pour le bénéfice de qui ? comment ? Quelle mesure prendre pour cheminer avec Dieu et vers Dieu, pour être plus en forme ? …

Ce passage peut vous faire sentir chez vous , telle que vous êtes dans la vie et en Dieu. C’est vrai que cela a tout à voir avec le Saint-Esprit, le souffle divin que Jésus appelle dans ces chapitres « le consolateur », le « paraclet ». Car il fait de chacun un prophète ou une prophétesse, membre de la maison de Dieu.

Ce passage, comme vous le remarquez, peut nous donner confiance face à la brièveté de notre vie : elle est parfois dure, elle est brève, mais face aux situations les plus désespérées nous pouvons garder confiance car l’amour de Dieu pour nous « demeure », il est et il restera, et donc en lui nous demeurerons à une place particulière, juste faite pour nous.

… on peut lire ce passage encore de mil façons en fonction de ce que nous sommes à ce moment donné de notre vie. C’est à cela encore que sert cet Esprit que Dieu nous donne. Alors, dans la méditation de cette parole peut surgir quelque chose que Dieu veut nous donner aujourd’hui pour nous vivifier.

Il vous bénit et vous accompagne

Bien amicalement

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Joko57 dit :

    Les paroles de Jésus font sans aucun doute référence aux autres mondes de l’univers habités par des créatures vivantes. Il est temps d’arrêter de rechercher des métaphores là où il n’y en a pas.

  2. Hutin Gonzague dit :

    On peut aussi y voir la pluralité des mondes, ce qui est de pure déduction mathematique et face à l’infini de l’univers, de l’infiniment grand à l’infini petit. Le moine Giirdano Bruno, le juif proscrit Spinoza ne disaient, je pense, pas autre chose.
    Et tant mieux!
    Les auteurs de science fiction devraientvêtre mieux inspirés en arrêtant d’imaginer des  » guerres des mondes », et en imaginant la Révélation sous d’autres cieux, dans une recherche de fraternité universelle à des stades variés de l’amour-unité universel. Telle planète d’une autre galaxie serait encore au stade primitif de la bagarre, telle autre serait visitée par le porteur de parole du créateur, sorte de messie, telle autre en serait à un stade hyper développé moralement et scientifiquement, à tel point que ses habitants auraient été chargés d’envoyer des ambassadeurs-conseillers sur d’autre planètes moins avancées, comme la Terre… Relisons dans le livre d’Ezechiel  » vocation d’Ezechiel: n’y voit-on pas la description maladroite par les gens de son temps ( par lui-même ) d’un vaisseau spatial d’où descendent des créatures aux formes décrites selon les analogies possibles à l’époque : une grande roue dans la nuée, entourée de petits cercles, des créatures en descendent téléguidées, ils ont des grosses têtes comme les vaches, des pieds comme les veaux, des étincelles qui sortent au dessus de leur tête… etc.
    Lisons Samuel qui veille l’Arche d’Alliance: soudain il en entend un appel: il répond : reçu 5 sur 5! J’écoute Seigneur… une vraie Radio !!!!
    Alors mon interprétation est aussi valable que celles alambiquées qui renvoient aux états intérieurs de nos consciences!
    Quant au « paraclet » , le  » Consolateur promis par Jésus, évoqué dans l’interprétation du Pasteur Pernot, l’Islam y voit précisément Mahomet qui serait le ratificateur des révélations précédentes, ce qui quant à moi, ne me transporte guère, compte tenu de toutes les contradictions contenues dans le Livre des musulmans.

  3. Hutin Gonzague dit :

    Oh je n’avais pas vu la réponse de Jocko de janvier 2020, avant 11 mois avant la mienne! En effet: nous sommes d’accord à 200%, 1000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *