Que signifient les derniers mots du Notre Père :  » ….pour les siècles des siècles » ?

Par : pasteur Marc Pernot

un arbre isolé, photo en couleur traitée avec des couleurs fantastiques dans les rouges avec un ciel vert - Photo by Jr Korpa on Unsplash

L’arbre de la vie au milieu du jardin des délices ? Comment en saisir le fruit d’éternité ?

Question d’un visiteur :

Bonjour, je découvre de site avec beaucoup d’intérêt …et je profite pour poser une question :
Que signifient les derniers mots du Notre Père :  » ….pour les siècles des siècles » ?
C’est du jargon liturgique, mais qu’est-ce que cela veut dire vraiment ? Toujours ? pour toutes les époque ? A la fin des temps, lorsque le Royaume sera pleinement manifesté ?

Réponse d’un pasteur :

Chère Madame

La prière que nous a laissée Jésus (appelée chez nous « Le Notre Père« ) est très inspirante pour nous, pour notre façon d’être, pour notre propre prière et pour notre théologie. Se pencher sur son texte est donc une bonne idée. Bravo.

Il faut reconnaître que cette finale de la prière de Jésus ne se trouve pas dans les plus anciens manuscrits. Néanmoins, il était d’usage dans ce milieu juif de terminer sa prière en rendant gloire à Dieu (doxologie), afin de lui remettre la suite avec confiance, et aussi de se rappeler que c’est lui qui est Dieu et qu’il vaut mieux que ce soit lui qui décide de ce qui est le meilleur, et que c’est sur lui que nous comptons. Si cette phrase finale n’a pas été prononcée par Jésus lui-même, il est vraisemblable qu’il a utilisé une formule liturgique du même genre.

En tout cas, il me semble utile, juste et bon de terminer en effet notre prière par une doxologie. Et celle-ci, proposée par les chrétiens du IVe ou Ve siècle, me semble tout à fait excellente, touchante et juste :

Car c’est à toi qu’appartiennent,
Le règne, la puissance et la gloire.
Pour les siècles des siècles.
Amen !

« Pour les siècles des siècles » signifie pour l’éternité, et c’est une belle confiance de remettre cela effectivement à Dieu. Ce n’est pas nous qui, en laissant quelques traces sur terre, pouvons nous grandir jusqu’à l’éternité. Et cette prière le reconnaît, confiant à Dieu cela. C’est plus important qu’il ne semble. En effet, tant de chrétiens et de croyants s’échinent à « faire leur salut ». Imaginer que c’est ainsi que nous ajoutons une dimension d’éternité à notre vie serait comme de s’entraîner au saut en hauteur avec l’ambition de sauter bientôt jusqu’à toucher la lune. Des athées aussi cherchent à agir de façon à ce que la mémoire de leur personne subsiste un petit peu après. Tout cela est très égocentrique en réalité, et donne une mauvaise perspective pour décider de ce qui est bon dans notre vie. Comme ces pharaons qui se sont fait bâtir des pyramides. En même temps elles sont magnifiques, seulement de nombreux ouvriers sont morts, des ressources immenses ont été dépensées pour une œuvre d’une arrogance et d’une futilité monumentale. Au lieu de cela, leur peuple aurait pu avoir des conditions de vie, de bonheur tellement meilleures, je suppose.

Pour nous et notre vie, il en est de même, Jésus nous invite à avoir confiance en Dieu, il gardera vivant ce qui est vraiment vivant en nous (Jean 11:25-26). Sans attendre je ne sais quel événement. Aussi, la question n’est pas de nous préoccuper de notre éternité ni même de notre vie future, mais de laisser Dieu s’en occuper. Nous, pendant ce temps que nous sommes ici, nous avons à vivre cette vie d’une belle façon, avec l’aide de Dieu. Ce changement de regard, dans la confiance, me semble être fondamental en théologie chrétienne. Comme le Christ est la « parole de Dieu faite chair », nous avons à incarner ici, en ce monde, quelque chose de la grâce, de la tendresse, de la fidélité de Dieu, et être en ce sens, modestement « image de Dieu », ce serait infiniment plus intéressant pour tout le monde.

C’est Dieu et son amour pour nous qui nous portent dans l’éternité. Et c’est bien ainsi.

Bonne prière, bonne réflexion.
Dieu vous bénit et vous accompagne
.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *