Bible – Kérygme

Une jolie fleur jaune ayant poussé dans une fente d'un sol desséché - Image par klimkin de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Kérygme

Le cœur du cœur du message de l’Evangile.

Kérygme est un mot grec κήρυγμα qui signifie « proclamation ». En théologie chrétienne, le kérygme est le cœur du cœur du message de l’Évangile (« bonne nouvelle ») : ce qui a été proclamé, et donc ce que je pense qui doit être proclamé puisque l’Évangile n’est pas une connaissance réservée à quelques initiés, mais est fait pour être proclamé à toutes et tous.

Mais quel est donc le kérygme ? Je pense que l’on peut s’entendre au moins pour dire que c’est au moins cette affirmation que Jésus est le Christ (le sauveur ultime de l’humanité). Sur cela tous les chrétiens sont d’accord. La formule la plus kérigmatique est ainsi : « Jésus-Christ ».

Quand on entre dans le détail de ce que cela signifie pour chacun que Jésus soit Christ, et quel salut il apporte et comment, les avis divergent. Cela tient à l’histoire de chacun, à sa sensibilité, à ce qu’il a vécu (ou non) par la foi… Ce que l’on mettra dans ce kérygne est ainsi une confession de foi personnelle. Les débats essentiels portent sur la personne de Jésus, bien entendu (christologie), sur ce qu’il a accomplit (voir « économie du salut« ), Certains pensent que ce cœur du cœur est Jésus mort et ressuscité, d’autres que c’est son message concernant la grâce de Dieu pour nous (amour éternel et sans condition), d’autres sa personne à la fois divine et humaine…

Un autre débat consiste à penser, ou non, son « kérygme » comme devant s’imposer à tous les chrétiens, plus ou moins strictement… Cela influe considérablement sur la façon de vivre non seulement sa religion, mais aussi de vivre avec les autres. (Voir si vous le désiriez Choisir sa religion… et son rapport avec sa religion)

 

Suite :
Liste des 'mots qui piquent' en théologie et sciences bibliques

 

Participez au débat (dans le respect, bien entendu) :

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...